Cannes 2018 – Palmarès du 71e Festival de Cannes

Le Jury des Longs Métrages, présidé par Cate Blanchett, a primé : Palme d’Or: Une affaire de famille (Manbiki Kazoku)

Lire la suite

68e Berlinale: un palmarès iconoclaste

Étrange Berlinale 2018: beaucoup de bons films mais pas de chefs-d’oeuvres, par contre des choix inexplicables dans la sélection avec des films qui sont presque une atteinte à l’intégrité intellectuelle et sensorielle des spectateurs – on pense ici principalement à Eva de Benoît Jacquot, Mein Bruder heisst Robert und er ist ein Idiot de Philip Gröning et Damsel de David & Nathan Zellner. On pourrait inclure également dans cette face sombre de la sélection Touch Me Not de Adina Pintilie qui certes n’a absolument rien à faire dans cette section mais aurait été parfait dans celle de Forum, mais au moins ce film part d’une démarche artistique, ce que les 3 autres cités semblent cruellement manquer. Seules explications trouvées pour la présence de Eva et Damsel, c’est le besoin de couvrir le tapis rouge de quelques stars brillant de tous leurs feux précédents et bien poli(cé)es, à savoir Isabelle Huppert et Robert Pattinson.
(…)

Lire la suite

La 70ème édition du Festival de Cannes s’offre Pedro Almodovar comme président

Le cinéaste Pedro Almodovar, chef de file de la Movida, présidera le jury du Festival de Cannes 2017. Le communiqué de presse révélant l’identité du président a fait sensation : le cinéaste madrilène a souvent rencontré des dévores sur la Croisette, ses films n’étant pas appréciés à leur juste valeur.
Le Festival semble battre sa coulpe en lu offrant la place tant convoyée pour cette 70ème édition qui se tiendra du 17 au 28 mai, celui qui a remporté le prix de la mise en scène en 1999 avec Tout sur ma mère succède au réalisateur de la saga Mad Max, l’Australien George Miller.

Pedro Almodovar a manifesté tant son enthousiasme que ses craintes face au labeur qui l’attend : «Je suis très heureux de fêter le 70e anniversaire du Festival du film de Cannes dans cette fonction si privilégiée. Je suis reconnaissant, honoré et j’ai le trac ! Être président du jury est une lourde responsabilité et j’espère être à la hauteur des circonstances. Je peux vous dire que je vais me dévouer corps et âme à cette tâche, qui est à la fois un plaisir et un privilège».
(…)

Lire la suite

Boualem Sansal: « En Algérie, le cinéma c’est le diable »

Rencontre avec Boualem Sansal, lauréat du Prix de la Paix des Libraires allemands 2012, membre du jury de la 62e édition du Festival International du Film de Berlin 2012 présidé par le réalisateur britannique Mike Leigh.

Lire la suite