1er festival du film iranien de Berlin du 30 mai au 3 juin 2018 au Hackesche Höfe Kino – Un programme à ne pas manquer!

Lors de la dernière Berlinale, le réalisateur iranien Mani Haghighi qui présentait en compétition une délicieuse comédie noire, Khook (PIG), s’emportait en conférence de presse en ces termes :

Ce qui m’énerve le plus, et depuis longtemps, c’est la façon dont est vue le cinéma iranien à l’étranger. Les films choisis par les distributeurs ou festivals, pas ici évidemment, doivent correspondre aux critères que ce que vous pensez être le cinéma iranien et le reflet qu’il doit montrer du pays! Ici on me dit: « vous montrez des femmes fortes »; « c’est nouveau cette émergence des femmes ». Mais il y a des femmes fortes en Iran, très fortes même, et c’est elles que je montre! Je ne montre pas celle que vous voyez dans les films iraniens qui sont distribués ici. Vous vous attendez à ce que je montre des victimes, mais moi je montre une autre réalité. Ce qui est nouveau, ce ne sont pas les femmes iraniennes, mais que vous les voyiez! (…) [La citation entière].

Et force est de constater que le cinéma iranien actuel, présenté par ce premier festival de Berlin à travers un remarquable programme, reflète non seulement la large palette que ses auteurs et acteurs s’emploie à utiliser pour s’inscrire dans un art ouvert et universel mais également cette forte présence féminine, devant et derrière la caméra.
(…)

Lire la suite

Sortie du film de Michel Finazzi sur le milieu carcéral en Suisse romande: Bloc Central

La prison, un sujet délicat s’il en est !, que le grand public appréhende la plupart du temps par la marge, c’est-à-dire les faits divers qui émaillent l’actualité. L’originalité de Bloc Central du cinéaste Michel Finazzi, (re)connu pour ses documentaires et dont c’est ici le premier long métrage de fiction, est de nous faire entrer par deux portes opposées du système carcéral, celui d’un prévenu et celui d’un nouveau venu parmi les gardiens, ce qui permet d’entrouvrir les sas intermédiaires de la prison que sont par exemple les secteurs de la santé et des activités au sein de la prison. A cet égard, le réalisateur parle en connaissance de cause, il a animé des ateliers vidéo en milieu carcéral pendant 16 ans! Il a ainsi pu recueillir une somme d’anecdotes, d’histoires, d’expériences qui forment la trame de l’histoire du film.
(…)

Lire la suite

ALFILM : quelques éclats de rire, des perles et des larmes à la 8è édition du festival du film arabe de Berlin

ALFILM – le festival du film arabe de Berlin est devenu au fil de ses éditions un rendez-vous incontournable de la scène foisonnante des festivals de films que compte la capitale allemande. Le festival, en prenant de l’importance, n’a pas sacrifié au succès sa ligne première consistant à montrer au public européen des cinémas ayant très peu de visibilité dans les salles du continent (nombre de films présentés sont des Premières européennes ou allemandes), avec une focale sur les productions indépendantes et le cinéma de genre. Évolution très intéressante du festival : ses premières éditions se concentraient classiquement dans un lieu, puis dans deux cinémas pour finir, cette année, à s’ouvrir largement à la ville avec quatre salles partenaires : celles de la cinémathèque Kino Arsenal, le fsk Kino, le Eiszeit Kino et le City Kino de Wedding au Centre Français de Berlin.
(…)

Lire la suite

Berlinale 2017 Panorama : Ghost Hunting (Istiyad Ashbah)

[Edité le 19 février 2017: Ghost Hunting (Istiyad Ashbah) a remporté le Prix du documentaire, toutes sections confondues]

Dans la veine très prisée en ce moment du re-enactment, le documentaire du réalisateur palestinien Raed Andoni nous fait entrer dans la reconstruction mentale du plus grand centre d’interrogatoire israélien, la prison Al-Moskobiya située à Jérusalem.

Ghost Hunting (Istiyad Ashbah)

À l’âge de 18 ans, Raed Andoni a été emprisonné dans ce centre et subit les interrogatoires. Depuis, les fantômes de cette période hante le documentariste qui a décidé de les faire sortir du placard.
(…)

Lire la suite