Locarno 2021 : Rose, premier long métrage d’Aurélie Saada, présenté sur la Piazza Grande, offre une partition délicate et sensuelle à Françoise Fabian

Le film commence par une fête juive dans laquelle Rose est la protagoniste avec son mari : le couple fête leurs cinquante ans de mariage. Le mari se sait malade mais n’a rien dit à sa femme pour la préserver. La joie et l’insouciance de la fête suit aussitôt suivi par le chagrin et le deuil : dans la tradition juive, les miroirs et les photographies sont recouvertes d’un linge blanc et l’appartement de Rose est envahi par les bougies qui tamisent l’atmosphère.
(…)

Lire la suite