j:mag

lifestyle & responsible citizenship

Culture / Kultur

Cinéma / KinoCulture / Kultur

Fremont de Babak Jalali – Un rêve de vie (dé)livré dans un fortune cookie. Rencontre

Loin d’une description tumultueuse ou misérabiliste de la vie de réfugié∙e, Jalali nous entraîne sur le chemin commun de la vie quotidienne, souvent ennuyeuse et répétitive, d’une galerie de personnages qui peuvent être des réfugié∙es, tout comme de simples travailleurs∙euses, des fonctionnaires, des psychologues ou un mécanicien de voiture (Jeremy Allen White) aussi solitaire qu’un loup sans sa meute. Ce sont des gens qui, somme toute, ne sont pas si éloignés de nous, ni si éloignés de certains moments de nos vies.
Babak Jalali aborde le déracinement, la solitude, le traumatisme, le syndrome de culpabilité du survivant qui a mis les siens en danger, de manière douce-amère. Le drame est parsemé de comique absurde qui tisse un lien d’humanité entre les protagonistes, à la fois étranges et banals à l’image de leurs chemins de vie. (…)

Read More
Cinéma / KinoCulture / Kultur

20’000 espèces d’abeilles d’Estibaliz Urresola Solaguren traite avec atticisme de la transidentité enfantine. Rencontre

Présenté en compétition au Festival international du film de Berlin en 2023, 20’000 espèces d’abeilles (20.000 especies de abejas), réalisé par la cinéaste basque Estibaliz Urresola Solaguren, a été honoré de l’Ours d’argent pour la meilleure performance dans un rôle principal (prix non genré) pour sa jeune actrice Sofía Otero. Le film sort aujourd’hui sur les écrans romands. (…)

Read More
Berlinale 2024Cinéma / KinoCulture / Kultur

Berlinale 2024 – Comment Dahomey, le documentaire de Mati Diop, a-t-il pu remporter l’Ours d’or de la 74e édition du festival international du film de Berlin ?

L’an passé, la victoire de l’excellent documentaire Sur L’Adamant de Nicolas Philibert, récompensé de l’Ours d’or, suscitait des regrets face au film de Christian Petzold, Roter Himmel (Le Ciel rouge) Ours d’argent Grand Prix du Jury. L’inversion des prix aurait été plus judicieuse. Cependant, cette année, la sélection de films de fiction dans la compétition ne comportait pas de candidat indiscutable. Si la consécration d’un documentaire à la Berlinale n’est pas en soi scandaleux, la question qui se pose est pourquoi récompenser un documentaire qui peine à capturer la quintessence du cinéma.
Indéniablement, le sujet du documentaire est puissant, et sa réalisation est soignée, méritant une critique favorable lors d’une sortie traditionnelle en salle. Toutefois, la légitimité de son Ours d’or demeure équivoque. Comment juger équitablement ce film à la lumière de cette prestigieuse récompense ? (…)

Read More
Berlinale 2024Cinéma / KinoCulture / Kultur

Berlinale 2024 – Generation; Von Krankheiten und Geistern der Vergangenheit

Generation besteht in diesem Jahr aus 8 Filmen für Kinder (K+) und 9 Filmen für Jugendliche (14+). Dies sind deutlich weniger Filme als in den Vorjahren, aber auch diesmal ist nicht bei allen Filmen klar, warum sie nicht eher ins Forum oder Panorama gepasst hätten. (…)

Read More
Berlinale 2024Cinéma / KinoCulture / Kultur

Berlinale 2024 – Forum: Die Mischung machts

War das Forum in den letzten Jahren immer mehr zur Abspielstätte von Essays und Experimentalfilmen geworden (was auch an der Einführung von Encounters lag), will die neue Forumsleiterin Barbara Wurm wieder eine grössere Bandbreite bieten, wie es einst bei Erika und Ulrich Gregor der Fall war. So gibt es in diesem Jahr auch wieder Spielfilme, „normalere“ Dokumentationen und Genrefilme (wie früher bei den beliebten Mitternachtsfilmen, nur nicht mehr um Mitternacht) im Programm. Die neue Ausrichtung ist voll gelungen und so fiel es mir schwer viele gute Filme in diesem Artikel wegzulassen. (…)

Read More
Berlinale 2024Cinéma / KinoCulture / Kultur

Berlinale 2024 – Forum : Il cassetto segreto (Le tiroir secret), de Costanza Quatriglio, rend un vibrant hommage au père de la cinéaste

Costanza Quatriglio a un père célèbre : Giuseppe Quatriglio était un journaliste, auteur et globe-trotter sicilien qui a travaillé pour de nombreux journaux italiens, mais aussi américains. Intelligent, affamé de vie, il a rempli sa maison de livres, de textes, de photographies et de films, bref, de souvenirs. C’est dans cet environnement riche que Costanza a grandi. En 2010, la réalisatrice commence à filmer son père, sans éclairage supplémentaire, sans préparation, et c’est dans la pénombre de ces confidences spontanées que le public le découvre, simplement vêtu d’un peignoir, se confiant à sa fille dans une tendre complicité. Entouré de très nombreuses bibliothèques aux étagères remplies, le duo père-fille échange et discute. D’une main, Costanza prend la boîte « 1995-2001 » de l’étagère du haut, de l’autre, elle tient l’appareil photo argentique. (…)

Read More
Berlinale 2024Cinéma / KinoCulture / Kultur

Berlinale 2024 – Panorama : Avec All Shall Be Well, Ray Yeung fait une incursion délicate dans la réalité homosexuelle de Hong Kong. Rencontre

Avec  Suk Suk (Un printemps à Hong Kong, 2019), le réalisateur hongkongais Ray Yeung avait déjà exploré la complexité de la vie quotidienne au sein de la communauté homosexuelle, en particulier pour les personnes âgées. Dans son dernier film, All Shall Be Well, Yeung plonge les spectateurs dans le tourbillon émotionnel de la vie d’Angie et Pat, un couple lesbien ayant partagé trois décennies de leur vie à Hong Kong. (…)

Read More
Berlinale 2024Cinéma / KinoCulture / KulturForum citoyen / Bürgerforum

Berlinale 2024 – Panorama : Avec No Other Land, le collectif israélo-palestinien nous immerge dans l’enfer de la colonisation au quotidien. Rencontre

Il n’est pire aveugle que celui qui ne veut pas voir. Cet adage ne cesse de se confirmer à l’aune du conflit entre la Palestine et Israël. Basel Adra, Palestinien, et Yuval Abraham, Israélien, chroniquent au jour le jour la situation d’un village au sud de la Cisjordanie occupée, Masafer Yatta, composé de plusieurs hameaux et de grottes aménagées pour s’y abriter lorsque l’une ou l’autre des maisons est rasée par les Israéliens. Dans une région vallonnée, les Palestinien∙nes sont entouré∙es de colonies qui ne cessent de s’étendre et de grignoter la terre des habitant∙es d’origine. Aidée par la justice et l’armée – qui a décrété ces terres, à savoir les hameaux et les terres de pâturage, comme une place d’armes d’exercice –, cette entreprise de colonisation se décline sur tout le spectre de la méthode d’épuration ethnique d’un territoire. (…)

Read More
Cinéma / KinoCulture / Kultur

Die Theorie von Allem, de Timm Kröger, entraîne le public dans un thriller au cœur des Alpes sur fond de physique quantique et de guerre froide. Entretien

Die Theorie von Allem, de Timm Kröger, convoque de multiples références et mêle de manière audacieuse et convaincante film fantastique, drame de guerre, film noir des années cinquante, intrigue d’espionnage et romance. (…)

Read More
Berlinale 2024Cinéma / KinoCulture / Kultur

Berlinale 2024 – Forum : The Human Hibernation, d’Anna Cornudella Castro, invite à une réflexion sur l’être humain, ses relations contradictoires avec son environnement et la condition animale

La cinéaste catalane fait ses débuts avec un premier long métrage qui questionne sur la condition humaine si elle avait été différente, plus en harmonie avec la nature.
Erin se réveille et trouve le sol couvert d’un épais manteau de neige : il est sorti trop tôt de son hibernation. Alors qu’il parcourt la forêt enneigée à la recherche de sa sœur aînée, Clara, il succombe aux températures glaciales. Les jours rallongent ; la neige fond. Les autres humains se réveillent enfin de leur hibernation, reprennent leur vie, débarrassent leurs maisons de la végétation excessive. C’est désormais Clara qui cherche son frère, en vain. (…)

Read More