Locarno 2022 – Piazza Grande : Avec Semret, la cinéaste suisse Caterina Mona ouvre avec finesse une porte sur l’épreuve de l’immigration

Pour son premier long métrage en tant que réalisatrice – Caterina Mona est cheffe monteuse et scénariste –, la cinéaste zurichoise livre un drame social remarquablement construit, abordant plusieurs aspects complexes de la migration sans perdre de vue son sujet central : la relation d’une mère émigrée et de sa fille adolescente qui a grandi en Suisse, loin des affres du traumatisme originel.
Semret, aide-soignante érythréenne dans une maternité zurichoise, vit avec sa fille Joe (Hermela Tekleab), collégienne, dans un petit appartement à Zurich. Sa vie tourne autour de deux choses : offrir à sa fille les meilleures conditions pour avoir une belle vie dans son pays d’adoption et évoluer dans sa vie professionnelle, avec l’espoir de pouvoir intégrer une formation de sage-femme. Semret est opiniâtre dans ses deux missions, mais elle se heurte aux complications qui ont poussées sur la racine de son parcours migratoire. Pour intégrer une formation en Suisse, il faut suivre un cursus qui, en général, permet l’obtention de diplômes. (…)

Lire la suite

Locarno 2022 – Piazza Grande : Last Dance, une tendre comédie sur la danse, la famille, le geste du deuil. Rencontre avec la réalisatrice suisse Delphine Lehericey

Après Puppylove (2013) et Le Milieu de l’horizon (2019 ; Prix du Meilleur film de fiction et Meilleur scénario du Cinéma Suisse 2020) où la cinéaste suisse explorait le monde adolescent, Delphine Lehericey aborde avec Last Dance celui du « dernier âge », comme elle le nomme si joliment.
Germain, septante-cinq ans (François Berléant, qui tient à dire avec humour qu’il n’est pas aussi âgé que son personnage), est retraité. Il passe ses journées à lire en attendant Lise (Dominique Reymond), sa femme qui a des activités extérieures. Il fait partie de cette génération d’hommes qui laisse les femmes s’occuper de tout à la maison. C’est elle qui lui fait à manger, lui prépare le petit-déjeuner… et au milieu de ce quotidien, des moments de grâce apparaissent lorsqu’il lui fait la lecture de À la recherche du temps perdu, instants sauvés du monde et de ses contraintes. Germain a subi une opération majeure l’année précédente et semble de santé instable. Contre toute attente, c’est sa femme qui disparaît. (…)

Lire la suite

Locarno 2022 : présenté sur la Piazza Grande, Medusa Deluxe, de Thomas Hardiman mène une enquête noire dans le milieu de la coiffure artistique

(…) Dans la frénésie, le stress et l’enthousiasme des élaborations des coiffures, un drame se produit alors que les modèles sont sur le point de défiler : un meurtre mystérieux est commis pendant les préparatifs de cette compétition de coiffure impitoyable. La mort soudaine d’un des participants provoque des suspicions de tous côtés, suspicions qui s’exacerbent quand le mari du défunt débarque avec le nourrisson et qu’il découvre que son bien-aimé a été scalpé. Jalousie ? Fétichisme ? Acte passionnel ? (…)

Lire la suite

Locarno 2022 : Where the Crawdads Sing (Là où chantent les écrevisses), d’Olivia Newman, projeté sur la Piazza Grande, crée l’événement en proposant l’adaptation du roman de Delia Owens

S’inspirant du roman à succès de Delia Owens, la réalisatrice et scénariste américaine Olivia Newman plonge le public dans la mystérieuse et captivante de la vie de Kya (Daisy Edgar-Jones), une fillette livrée à elle-même et qui a grandi en survivant, jusqu’à l’âge adulte, dans les marais dangereux de la Caroline du Nord. Attirée par deux jeunes hommes de la ville, la farouche et énigmatique Kya s’ouvre à un monde nouveau et surprenant, fait de sensualité et de sentiments pas toujours réciproques. L’un, Tate Walker (Taylor John Smith), est emphatique, tendre, respectueux et bien décidé à lui apprendre à lire et à écrire ; l’autre, Chase Andrews (Harris Dickinson), est dans la séduction immédiate, sans fioritures, voire brutale. (…)

Lire la suite

Locarno 2022 – Une comédie noire sur la Piazza Grande : My Neighbour Adolf (Mon voisin Adolf), de Leon Prudovsky

Qui ne s’est jamais demandé si une personne croisée dans la rue ou un tram ne serait pas une personne connue, l’attention attirée par un détail ouvrant grand l’imagination ? Une star, une personnalité publique, un.e politicien.ne, un.e sportif.ve… Eh bien, c’est ce qui arrive à Monsieur Polsky (David Hayman), un survivant de l’Holocauste, installé en Colombie, qui voit emménager à côté de sa maison un étrange allemand, Monsieur Herzog (Udo Kier), escorté de Madame Kaltenbrunner, à son service et très autoritaire (Olivia Silhavy), ainsi que d’un chien berger allemand, Wolfi. Cette arrivée coïncide avec l’enlèvement de Eichmann par les services secrets israéliens en Argentine. Il n’en faut pas plus pour que Marek Polsky, hanté par l’Holocauste, reconnaisse en son voisin Adolf Hitler ! (…)

Lire la suite

Locarno 2022 – Le 75e festival de Locarno démarre sur les chapeaux de roues avec Bullet Train de David Leitch !

Cette vénérable institution qu’est le festival de Locarno, fête cette année son septante-cinquième anniversaire. Même si le festival a passé quelques années difficiles – changement de direction artistique, deux ans de pandémie… –, pas de traces d’arthrose dans ses articulations ! Depuis l’arrivée de Giona A. Nazzaro, il retrouve un nouveau souffle et s’articule sur deux piliers : redynamiser la Piazza Grande avec des films grand public et soutenir le cinéma d’auteur, indépendant et de la nouvelle génération dans ses sections compétitives. Pour l’ouverture du festival, du spectacle total avec Bullet Train de David Leitch, en prime la remise de l’«Excellence Award Davide Campari» à l’acteur britannique Aaron Taylor-Johnson, sur une Piazza Grande pleine à craquer. (…)

Lire la suite

Locarno 2021 : Belle: Ryū to sobakasu no hime (Belle : Le dragon et les princes aux taches de rousseur), de Mamoru Hosoda présenté sur la Piazza Grande

Belle : Ryū to sobakasu no hime (Belle : Le dragon et les princes aux taches de rousseur) de Mamoru Hosoda, nous immerge dans un univers virtuel qui fait écho à la vie parallèle qui semble étrangement réelle, nous plongeant dans la vie de Suzu (voix : Kaho Nakamura), une lycéenne de dix-sept ans qui vit avec son père (voix : Kôji Yakusho) dans un village rural du Sud de l’archipel. Peinant à s’intégrer au groupe de lycéennes, Suzu bénéfice de la constante protection de son ami d’enfance, Shinobu Hisatake (voix : Ryô Narita) et motivée par la fougue contagieuse de sa meilleure amie, Ruka Watanabe (voix : Tina Tamashiro).
Pendant des années, depuis la mort accidentelle de sa mère, Suzu a vécu comme l’ombre d’elle-même. Un jour, elle entre dans « U », un monde virtuel avec cinq milliards de membres. Dans l’univers de U, ce n’est plus Suzu mais Belle, une chanteuse mondialement connue et adulée. Elle rencontre bientôt une créature mystérieuse, un dragon (voix : Takeru Satoh) et, ensemble, ils se lancent dans un voyage d’aventures, de défis et d’amour dans une relecture très moderne de La Belle et la Bête.
(…)

Lire la suite

Locarno 2021 : Monte Verità de Stefan Jäger projeté sur la Piazza Grande – La meilleure publicité touristique pour la région Ascona-Locarno !

Les deux genres cinématographiques les plus difficiles sont la comédie et le film historique, les écueils narratifs pour garder un équilibre étant nombreux – particulièrement pour la comédie –, celui de la réalisation s’ajoutant pour le film historique. Le réalisateur suisse n’a pas réussi à naviguer entre les écueils, livre en revanche une histoire méconnue qui, si elle n’est pas accomplie cinématographiquement, reste intéressante à regarder. Pour les chanceux qui ont pu la visionner sur la Piazza Grande, dans le décor original, l’émotion physique du cinéma a pu opérer.
(…)

Lire la suite

Locarno 2021 : Vortex, de Gaspar Noé, ausculte la décrépitude et la démence progressive au sein d’un couple d’octogénaires

Vortex a été présenté en séance spéciale sous le label Cannes Première au Festival de Cannes 2021 et a été projeté sur la Piazza Grande de Locarno sur la Piazza Grande le dimanche 8 août. Gaspar Noé a coutume de filmer les jeunes, les corps dansant et les corps en transe, les ébats, l’amour, le sexe. Avec Vortex, le cinéaste argentin, établi en France depuis son enfance, semble s’être assagi. Gaspar Noé se penche sur une tranche d’âge qui ne figurait pas dans ses centres d’intérêts jusqu’ici :  les octogénaires, les personnes âgées.
(…)

Lire la suite

Locarno 2021 – Piazza Grande : Hinterland de Stefan Ruzowitzky, un thriller historique dans la Mitteleuropa des années 1920 – Ébouriffant !

Vienne, au sortir de la Grande Guerre. Un officier de l’Empire austro-hongrois, Peter Perg interprété de manière minérale par l’acteur autrichien Murathan Muslu, rentre chez lui avec quelques camarades après sept ans de captivité en Russie devenue Union soviétique. L’Autriche n’est plus ce qu’elle était : l’Empire s’est effondré et a fait place à une République. Les années 20 sont connues pour être les années folles, mais elles sont surtout le terreau de la déchéance humaine qui adviendra dans les années 30. L’émancipation sociale et artistique cache le chaos d’après-guerre qui règne, les pertes de repère, les changements de structures de pouvoirs, les déchirures soudaines et violentes du tissu et de l’ordre social paupérisent une frange considérable de la population et encouragent les mouvements anti-démocratiques. Ce choc historico-culturel, Peter Berg le prend en pleine face : (…)

Lire la suite