j:mag

lifestyle & responsible citizenship

Cinéma / KinoCulture / Kultur

Tiger Stripes, d’Amanda Nell Eu, livre un fantasme horrifique, fougueux et sauvage, sur le passage à l’âge adulte aux atours surnaturels

Ce premier long métrage de la cinéaste malaisienne, qui a obtenu le Grand Prix de la Semaine de la Critique au Festival de Cannes 2023, décrit le voyage d’une jeune fille vers la féminité comme une descente vers la folie et la monstruosité.
Zaffan, douze ans, vit dans une petite communauté rurale en Malaisie. En pleine puberté, elle réalise que son corps se transforme à une vitesse inquiétante. Ses amies se détournent d’elle alors que l’école semble sous l’emprise de forces mystérieuses. Comme un tigre harcelé et délogé de son habitat Zaffan décide de révéler sa vraie nature, sa fureur, sa rage et sa beauté. (…)

Read More
Cinéma / KinoCulture / Kultur

Mûre-mure du merle enchanteur : sortie sur les écrans romands de  Blackbird Blackbird Blackberry d’Elene Naveriani. Rencontre

Après avoir été remarquée pour son deuxième long métrage lors du festival de Locarno en 2021, Wet Sand (Pardo du meilleur acteur), Elene Naveriani revient sur les écrans avec un film explorant une fois de plus les marges de son pays natal, la Géorgie. Blackbird Blackbird Blackberry, adapté du livre éponyme de l’écrivaine géorgienne Tamta Melashvili, élu meilleur film suisse de fiction aux Prix du cinéma suisse 2024, est un récit poético-naturaliste sur l’émancipation d’une femme de 48 ans qui s’éveille à la sensualité.
C’est la saison des mûres qu’elle cueille pour confectionner avec amour ses gâteaux et confitures. Lors de sa récolte au bord d’une falaise, son attention est détournée par le chant d’un merle. Surprise, elle perd l’équilibre et manque de chuter dans le ravin. S’accrochant aux aspérités, elle remonte la pente, vivant un épisode de vision avant de retourner clopin-clopant à son magasin. Cet incident, que les spectateur·trices ressentent immédiatement comme l’outil dramatique d’une métaphore qui prendra toute sa signification au fil du récit, sera pour Etero le déclencheur primitif bouleversant le cours de sa vie qu’elle imaginait toute tracée : économiser avec les gains de son petit magasin général de village, attendre une retraite bien méritée et faire ce qu’elle veut, libérée enfin de toute contrainte. Mais le merle, tel le Saint-Esprit, semble avoir envoyé un message à son corps, mur et vierge. (…)

Read More
Cinéma / KinoCulture / Kultur

Rosalie, de Stéphanie Di Giusto, offre un rôle exceptionnel à Nadia Tereszkiewicz qui incarne avec talent une femme atteinte d’hirsutisme au XIXᵉ siècle, entre besoin d’amour, féminité et rébellion. Rencontre avec la cinéaste et sa comédienne principale

Pour son nouveau long métrage, Stéphanie Di Giusto suit la vie de Rosalie (Nadia Tereszkiewicz), une jeune femme dans la France de 1870. Quoi de plus classique à une époque où les femmes mariées secondaient leurs époux dans les tâches quotidiennes, aux champs, avec le bétail ou, comme ici, dans un débit de boissons ! Mais ce n’est pas une jeune femme comme les autres, elle cache un secret : depuis sa naissance, son visage et son corps sont recouverts de poils. Elle est ce qu’on appelle alors une femme à barbe mais n’a jamais voulu devenir un vulgaire phénomène de foire, tant à la mode à l’époque. De peur d’être rejetée, elle a toujours été obligée de se raser. Jusqu’au jour où Abel (Benoît Magimel), un tenancier de café acculé par les dettes, l’épouse pour sa dot sans savoir son secret. Mais Rosalie veut être regardée comme une femme, désirée et aimée malgré sa différence, qu’elle ne veut plus cacher. Abel, de prime abord bourru et peu démonstratif, sera-t-il capable de l’aimer quand il découvrira la vérité ? (…)

Read More
Culture / KulturMusique / Musik

À Genève, la nouvelle saison de Ponticello, concoctée par Ophélie Gaillard et Marina Viotti, promet de riches événements musicaux dans des lieux emblématiques de la scène culturelle. Rencontre

Le charme de la saison 2024 de Ponticello, un festival fait par des artistes pour des artistes, est de réunir quantité de stars de la scène actuelle, toutes chapelles confondues, aux côtés de jeunes talents dans un même concert.
Alors que le confinement nous isolait chacun.e de notre côté, la violoncelliste Ophélie Gaillard cherchait la parade afin que les musiciens se retrouvent pour partager leur passion de la musique. D’abord en solo, Ophélie Gaillard convie la chanteuse lyrique mezzo-soprano Marina Viotti à la rejoindre dans ce projet. Lorsque deux musiciennes hors pair se rencontrent, leur programmation regorge d’idées novatrices et fait des étincelles !
Incubateur de talents imaginé en pleine pandémie, Ponticello réunit sur scène les stars de demain et des artistes majeurs de la scène musicale internationale. C’est d’abord une saison de concerts, « Ouvertures », concoctée avec soin où parité, innovation, solidarité et excellence riment avec une imagination débridée. (…)

Read More
Culture / KulturExposition / Ausstellung

Martigny : la Fondation Gianadda, rend hommage à Albert Anker et au regard que le peintre a posé sur les enfants et les adolescents. Rencontre

Depuis février et jusqu’au 30 juin 2024, la fondation octodurienne propose une exposition intitulée Anker et l’enfance qui permet de découvrir les tableaux et les illustrations liés aux jeunes années de la vie.
Celui que les historiens d’art appellent souvent le « peintre national » de la Suisse en raison de ses représentations populaires de la vie sociale de son pays au XIXe siècle fait indubitablement partie de notre univers visuel collectif.
Avec Alberto Giacometti, Albert Anker (1831-1910) fait partie des plus célèbres artistes suisses. Même les Suissesses et les Suisses qui ne visitent jamais ou rarement des expositions d’art connaissent ses représentations d’écoliers et d’enfants ou de paysans au repos. L’exactitude photographique de ces représentations offre un témoignage tant historique qu’anthropologique et sociologique de la fin du XIXe siècle, tout particulièrement de la vie des communautés paysannes traditionnelles. (…)

Read More
Cinéma / KinoCulture / Kultur

55e édition de Visions du Réel de Nyon (VdR 2024) – Un festival documentaire urbi et orbi du 12 au 21 avril 2024

Avec une réputation qui n’est plus à faire au niveau international, le festival nyonnais reste également une plateforme solide pour la production de documentaires suisses et leur diffusion auprès d’un large public. Pour celles et ceux qui habitent en Suisse, mais ne peuvent pas se déplacer à Nyon, le festival propose un pass en ligne qui donne l’accès à une sélection de plus de 50 films présentés dans différentes sections, en majorité en première mondiale, à voir entre le 18 et le 28 avril. Pour les festivaliers, le choix reste cornélien entre les 165 productions provenant de 50 pays, avec 88 premières mondiales et 14 premières internationales, et de nombreuses rencontres avec les cinéastes et quelques invité·es de marques, tel·les que Jia Zhang-Ke, invité d’honneur, cinéaste emblématique du cinéma indépendant chinois et Lion d’or à la Mostra de Venise 2006 avec Still Life,  qui donnera une masterclass le 16 avril, le réalisateur étasunien John Wilson, auteur notamment de la série documentaire How To with John Wilson (2020-2023) sur HBO, nommée aux Primetime Emmy Awards 2022 qui donnera une masterclass le 18 avril et la réalisatrice française Alice Diop, connue du grand public pour son premier film de fiction Saint Omer (Le Lion d’argent et le Lion d’or du futur à la Mostra 2022), mais qui a auparavant réalisé des films documentaires remarqués ; une rétrospective de ses films est proposée et elle donnera une masterclass le 13 avril. (…)

Read More
Cinéma / KinoCulture / KulturMusique / Musik

Genève : La dixième édition du festival L’orgue fait son cinéma se déroule du 19 au 27 avril 2024 au Collège Claparède. Rencontre audio avec Serge Lachat

L’un des six orgues Wurlitzer conservés en Europe se trouve dans la Cité de Calvin, plus précisément au Collège Claparède. La Suisse en compte trois : un à Zurich, le second est l’orgue du café-théâtre Barnabé à Servion et le troisième est celui de l’Aula du Collège Claparède. L’Association des amis de l’orgue de cinéma du Collège Claparède convie cinéphiles et familles au festival des films muets, accompagnés à l’orgue, construit en 1937 dans l’État de New-York. L’édition 2024 célèbre le dixième anniversaire de la manifestation et allie projections de films accompagnées à l’orgue et soirées consacrées au fonctionnement et à l’entretien d’un orgue de cinéma ou encore à l’explication de la numérisation des films muets et anciens. (…)

Read More
Cinéma / KinoCulture / Kultur

Joan Baez I Am a Noise – Un documentaire révélant un pan méconnu de la vie de l’artiste-militante

Les documentaires sur l’icône folk étasunienne abondent ! Joan Baez, militante pacifiste infatigable, soprano inscrite dans l’histoire musicale de la contre-culture des années soixante et septante, mais également réduite à son rôle de compagne de Bob Dylan, ou encore incarnant la figure centrale de la tournée d’adieu de 2018-2019 (The Fare Thee Well Tour) – autant de facettes que l’on a pu explorer ces dernières années. Lorsque l’on découvre que Joan Baez I Am a Noise prend pour point de départ justement cette tournée d’adieu, on peut nourrir quelques appréhensions. Et pourtant, ce documentaire va rapidement révéler une perspective originale, un angle mort de la biographie de la chanteuse. (…)

Read More
Cinéma / KinoCulture / Kultur

Et plus si affinités, le dernier film d’Olivier Ducray et de Wilfried Meance, invite à passer à table pour décortiquer les rouages insidieux qui entraînent l’usure du couple, avec une touche d’assaisonnement pour mieux le pimenter ! Rencontre avec les cinéastes et deux de leurs acteurs

Usé par vingt-cinq ans de vie commune, le couple formé par Xavier (Bernard Campan) et Sophie (Isabelle Carré) semble à bout de souffle. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’idée de Sophie d’inviter à dîner leurs voisins, Adèle (Julia Faure) et Alban (Pablo Pauly), n’enchante pas Xavier. Il reproche à ce couple, visiblement très amoureux, son manque de discrétion, surtout la nuit ! Au contact de ces voisins aux mœurs débridées, Xavier et Sophie vont devoir se confronter à leur réalité, avant d’être poussés dans leurs retranchements par une proposition quelque peu insolite… Voire indécente ! (…)

Read More
Cinéma / KinoCulture / Kultur

One Life, de James Hawes, révèle une histoire vraie et bouleversante, incarnée magistralement par Anthony Hopkins

Livrant le portrait empli d’humanité de Nicholas Winton, un homme discret et inspirant qui a sauvé des centaines d’enfants juifs d’une mort certaine à la fin des années trente, le dernier film du réalisateur britannique offre un hommage bienvenu à un héros de temps modernes.
À Prague, en 1938, alors que la ville est sur le point de tomber aux mains des nazis, un banquier londonien, Nicholas Winton (âgé interprété par Anthony Hopkins, jeune par Johnny Flynn), va tout mettre en œuvre pour sauver des centaines d’enfants promis à une mort certaine dans les camps de concentration. Au péril de sa vie, soutenu par sa mère Babi Winton (Helena Bonham Carter), Nicholas Winton va organiser des convois vers l’Angleterre, où 669 enfants juifs trouveront refuge. Cette histoire vraie, restée méconnue pendant des décennies, est dévoilée au monde entier lorsqu’en 1988, une émission britannique invite Nicholas à témoigner. Celui-ci ne se doute pas que dans le public se trouvent les enfants – désormais adultes – qui ont survécu grâce à lui… (…)

Read More
RSS Plugin by Leo