Moitié-moitié, du dramaturge australien Daniel Keene, au Théâtre de l’Orangerie de Genève jusqu’au 29 août 2021 dans une mise en scène limpide de Mariama Sylla

Pièce écrite en 2002 par l’auteur de théâtre australien le plus joué en Europe, Daniel Kenne, traduite en 2003 par Séverine Magois, moitié-moitié raconte l’histoire d’une réconciliation. Le point de départ : un conflit classique entre deux frères. Loin de partir dans un processus d’escalade qui, la mythologie nous le prouve, finit souvent dans le drame ou le fratricide, les deux frères, Ned et Luke, vont trouver, pas à pas, un chemin de retrouvailles fraternelles.
La création du Théâtre de l’Orangerie, dans une mise en scène naturaliste-symbolique de Mariama Sylla, fait plus appel aux sens qu’à l’intellect du public avec un travail scénographique – signé Khaled Khouri – époustouflant, passant du décor clinique, aseptisé, aux perspectives et lignes géométriques du début de la pièce à  un fouillis organique à la fin du spectacle, avec pour accompagnement narratif implicite, un jeu de lumières au cordeau (William Ballerio) et un design sonore (Simon Aeschimann) tout en subtilité suggestive qui fera passer le son d’une pendule, qui tel un métronome marquera la dynamique des premiers échanges entre les frères, à celui des oiseaux dans leur espace commun retrouvé.
(…)

Lire la suite