Genève –  Un Conte de Noël, d’après Charles Dickens, au Théâtre de Carouge du 3 au 22 décembre 2019, accompagné de diverses activités connexes

Dans une adaptation et une mise en scène de Claude-Inga Barbey, Un conte de Noël, production du Théâtre de Carouge, est proposé au public du 3 décembre au 22 décembre 2019. Ce spectacle dure une heure et demi  et se déroulera à La Cuisine, sis rue Baylon, à Carouge. Les représentations ont lieu du mardi au vendredi à 19 heures trente, le samedi et le dimanche à 17 heures.
Ebenezer Scrooge, un usurier avare, reçoit un soir de Noël – cette fête qu’il déteste par-dessus tout et qu’il qualifie volontiers de « foutaises » – la visite de trois fantômes…
(…)

Lire la suite

« Le Dieu du Carnage », de Yasmina Reza, mis en scène par Georges Guerreiro, clôt la première édition du Festival de La Tour vagabonde à Genève – Rencontre

Né en 1967, Georges Guerreiro obtient un diplôme à la Sorbonne, en linguistique, il se lance dans une formation de comédien en suivant les cours de Véronique et Stanislas Nordey à la fin des années 80. Il continue de se former en art dramatique avec Jack Waltzer, Lazennec et Minyana. Sa rencontre avec Eric Salama et Valentin Rossier de l’Helvetic Shakespeare Company le conduit à Genève où il continuera à entretenir une complicité professionnelle avec Vincent Bonillo et Valentin rossier, qui l’ont précédé dans le programme de La Tour vagabonde 2019.

Georges Guerreiro partage sa vie entre théâtre, en tant que comédien et metteur en scène, et cinéma, à la fois comme acteur et scénariste.
(…)

Lire la suite

La Tour vagabonde : L’île des esclaves » de Marivaux, mis en scène par Valentin Rossier – rencontre

(…)
Comédien et metteur en scène, Valentin Rossier se forme à l’Ecole Supérieure d’Art Dramatique (ESAD) de Genève. Depuis, Son nom apparaît dans la distribution de nombreux spectacles soit en tant que comédien soit en tant que metteur en scène soit en assumant les deux casquettes. En effet, Valentin Rossier est un nom incontournable du paysage théâtral de Suisse romande. Son travail se caractérise par une esthétique épurée et un imaginaire extraordinaire.
(…)

Lire la suite

Omar Porras : ses sources d’inspiration, ses méthodes, « Amour et Psyché » et les trente ans du Teatro Malandro – Rencontre

Omar Porras mêle l’art de l’acteur, du masque, de la marionnette, la danse et la musique. Initialement danseur avant d’être comédien, Omar Porras place le corps au centre de ses recherches théâtrales, dans un travail d’harmonisation entre l’acte et la parole. Comme il le souligne, « le corps vient en premier et soutient les mots ». Les spectacles du metteur et comédien originaire de Bogota, en Colombie, regorgent d’une énergie qui galvanise et euphorise, une énergie vivifiante et communicative qui envahit les spectateurs et les habitent encore bien au-delà du baisser du rideau Cette énergie émane des acteurs eux-mêmes, transfigurés en créatures inventives et poétiques qui rapportent des événements simples, comiques ou tragiques, ou tragi-comiques comme dans Amour et Psyché, des comédiens rendus extraordinaires par le truchement du masque, des costumes et du geste.
(…)

Lire la suite

Le Théâtre de Carouge termine la saison 2018-2019 avec « Amour et Psyché » par le Teatro Malandro

L’histoire d’Amour et Psyché est nul doute l’un des mythes les plus fascinants et féconds de la culture occidentale. La fable est simple : supplantée dans le cœur des mortels par la belle Psyché, Vénus se désole de voir ses temples désertés par les humains et emplis de mauvaises herbes; aussi  ordonne-t-elle à son fils Cupidon de la venger.
(…)
Avec cette pièce notamment inspirée des récits de La Fontaine et d’Apulée, sont mis en lumière et en feux d’artifices toute la folie baroque et la machinerie du théâtre.
(…)

Lire la suite

Rencontre avec Vincent Bonillo qui a ouvert les festivités du Festival La Tour vagabonde avec Les précieuses ridicules, au Parc Trembley

Vincent Bonillo, acteur de cinéma et comédien, très actif dans le monde théâtral en Suisse romande, directeur artistique de la Compagnie Voix publique, à Lausanne, nous a accordé un peu de son temps avant la représentation de samedi soir 4 mai.
(…)
A l’invitation de Valentin Rossier, Vincent Bonillo reprend Les précieuses ridicules, qu’il avait monté en 2011 et qu’il présente dans La Tour vagabonde avec une troisième distribution ; Fiamma Camesi, Pierre Spuhler, Juan Bilbeny, Valerie Liengme, Roberto Garieri, Vincent Bonillo, dans une scénographie signée Serge Perret. Pièce courte, joyau concis et spectaculaire à vocation subversive qui se déroule au sein de la bourgeoisie de l’époque. De luttes de pouvoir en querelles amoureuses placées sous le signe du travestissement, Molière avec son génie met en exergue le « ridicule » des relations humaines.
(…)

Lire la suite

La Tour vagabonde Théâtre Festival, une expérience théâtrale unique – Parc Trembley à Genève jusqu’au 20 juin 2019

(…)
Le Théâtre du Globe, par son histoire et son architecture si propice à mettre tout le public sur le devant de la scène, a alimenté l’inspiration au fil des siècles.Le temps de quelques semaines, le Théâtre du Globe a établi ses quartiers au coeur du Parc trembley, à Genève, pour La Tour Vagabonde Théâtre Festival qui propose de découvrir chaque printemps des spectacles issus du répertoire classique. Il ne s’agit pas de présenter des pièces classiques comme on exposerait des œuvres anciennes, dans un respect trop muséal, mais d’en proposer une lecture proche des problématiques contemporaines avec une esthétique moderne, réinventée.
(…)

Lire la suite

Le Théâtre de Carouge invite le Théâtre des Osses qui propose une magnifique adaptation du Journal d’Anne Frank

Qui ne connaît pas Le Journal d’Anne Frank ? Ce cahier à couverture à carreaux rempli d’une écriture régulière est devenu emblématique, universel témoignage de la résistance des Juifs, mais aussi de tous les autres groupes persécutés – homosexuels, communistes, résistants, isogames – par la machine à exterminer nazie. Et pourtant, le Journal d’Anne Frank nous émeut et nous bouleverse toujours.
Cette nouvelle adaptation dans une mise en scène ingénieuse et novatrice  est signée Geneviève Pasquier et Nicolas Rossier, que nous avons pu rencontré juste avant le lever du rideau alors que le foyer résonne des voix du public, déjà abondant, qui attend impatiemment l’ouverture des portes de la petite Salle du Théâtre de Carouge, sis Rue Ancienne 57.
(…)

Lire la suite

Nihad Kresevljakovic, directeur du Festival International de Théâtre MESS de Sarajevo, lauréat du Prix Kairos 2019

Le directeur du Festival International de Théâtre MESS, le Sarajevien Nihad Kresevljakovic, est le lauréat de prix Kairos 2019, destiné à ceux qui oeuvrent pour la culture européenne : producteurs, galeristes, metteurs en scène, directeurs d’institutions artistiques et culturelles, en faisant les liens entre  habitants du vieux continent. Son nom, le prix le doit au dieu grec Kairos, celui du “vrai moment”; son but est de promouvoir et encourager des personnes capables de faire avancer grâce à la créativité et la culture la compréhension entre les peuples. 
(…)

Lire la suite

GIFF 2018: le sujet délicat de la pédophilie, magnifiquement porté sur grand écran dans « Les chatouilles», d’Andréa Bescond et d’Eric Métayer grâce à une mise en scène pudique – Rencontre

Événement au dernier festival de Cannes, Les chatouilles, réalisé par Andréa Bescond et Éric Métayer, couple à la ville qui signe ici un premier long métrage avec l’adaptation cinématographique du spectacle éponyme, Les chatouilles ou la danse de la colère, récompensé du Molière du spectacle « Seul en scène » en 2016.
Le public romand a pu découvrir cette œuvre forte et poignante en 2017 alors que Les chatouilles ou la danse de la colère, pièce d’Andréa Bescond mise en scène par Éric Métayer, avait créé l’événement au Théâtre du Léman à Genève.
(…)

Lire la suite