Raise the Umbrellas : une immersion intense dans le « mouvement des parapluies » de 2014 à Hong Kong

Ce documentaire du réalisateur hongkongais Evans Chan est remarquable dans son mécanisme à double structure consistant à documenter avec précision le mouvement de 79 jours qui a fait trembler le gouvernorat d’Hong Kong en 2014 et de contextualiser ce soulèvement pacifique et le replacer sur la ligne d’histoire de la région.

Levez les parapluies !
(…)

Lire la suite

Werk ohne Autor : Une fausse histoire vraie qui représente l’Allemagne à la Mostra de Venise 2018 et à la course aux Oscars 2019

Double actualité pour cette « Œuvre sans auteur » : le dernier film de Henckel von Donnersmarck, Werk ohne Autor, est le seul film allemand présent en compétition à la Mostra de Venise 2018 et vient d’être nommé par le jury de German Films pour représenter l’Allemagne à la course aux Oscars dans la catégorie du meilleur film en langue étrangère – à la surprise générale puisqu’à part les critiques soumis à un embargo jusqu’à sa présentation ce soir mardi 4 septembre au festival de Venise, le film n’a éprouvé aucun public ni aucune critique. Enfin, la surprise s’arrête là, à l’entendement artistique et public, car bien sûr, ce choix est éminemment stratégique : l’Allemagne présente ainsi le film d’un réalisateur déjà oscarisé avec La Vie des autres en 2007, dans lequel jouait également Sebastian Koch, et donc déjà connu des membres de l’Académie, mais aussi une histoire qu’aime à voir l’Occident : une chronique alliant nazisme et communisme qui évolue vers une émancipation individuelle grâce à la fuite vers l’Ouest.
(…)

Lire la suite

18. ilb – Getreu seiner Tradition steht das Internationale Literaturfestival im Einklang mit aktuellen politischen Ereignissen und gesellschaftlichen Fragen

Der Berliner Spätsommer reimt sich auf das ilb, das Internationale Literaturfestival, sein reichhaltiges Programm, seine kulturellen und politischen Positionen und hochkarätige Gäste, die ihre Werke präsentieren und ein interessiertes und informiertes Publikum treffen.
Das 18. internationale literaturfestival berlin (ilb) findet vom 5. bis 15. September 2018 statt. Das Festival ist auch in diesem Jahr zu Gast im Haus der Berliner Festspiele. Zudem werden Veranstaltungen des ilb an anderen Kulturstandorten der Stadt zu erleben sein – so zum Beispiel im Museum für Naturkunde in Mitte, dem silent green Kulturquartier im Wedding und dem aquarium (Südblock) in Kreuzberg. Das Festival bietet seinen Besucher*innen vielfältigste Gelegenheiten, auf bekannte und hierzulande weniger bekannte Autor*innen zu treffen und sich mittels Prosa, Lyrik, Nonfiction, Graphic Novel und bemerkenswerter Kinder- und Jugendliteratur hochaktuellen Themen zu nähern. Insgesamt erwartet das 18. ilb rund 200 Gäste aus über 50 Ländern. Sechs Themenschwerpunkte werden das Programm in diesem Jahr prägen: „Decolonizing Wor:l:ds“, „Nature Writing“, „The Art of Cooking“, „The Politics of Drugs“ und „Die Evolution der menschlichen Kultur“ und der Kongress “What Comes After the Nation State?”
(…)

Lire la suite

Les réalisatrices à l’honneur de la 15è édition des Giornate degli Autori de la Mostra de Venise 2018

La 15è édition des Giornate degli Autori, également nommées Venice Days, qui ont lieu pendant le Festival du film de Venise offre, comme chaque année, un riche programme qui complète à merveille la sélection officielle, en privilégiant les œuvres audacieuses et promouvant la diversité du cinéma indépendant mondial.
(…)
Comme de nombreux festivals de cette année 2018, une place de choix est réservée aux femmes, que ce soit devant ou derrière l’écran : six des onze films sélectionnés ont été réalisés par des femmes, et de manière générale les protagonistes féminines jouent un rôle crucial dans les films présentés. Les organisateurs insistent sur un point, qui fait d’ailleurs contre-point définitif à la déclaration totalement ridicule de Thierry Frémaux en 2012 qui, en voulant justifier le fait qu’il n’y ait pas une seule réalisatrice dans la compétition officielle de Cannes, disait:
(…)

Lire la suite

Petite sélection de films présentés à la 13e édition du Festival des cinémas d’Afrique à Lausanne du 23 au 26 août 2018

j :mag couvrant de nombreux festivals durant l’année, à côté des critiques ad hoc faites pour le Festival des cinémas d’Afrique (MaB), nous vous renvoyons également à une petite sélection de critiques et interviews faites cette année par Firouz E. Pillet (FeP) et Malik Berkati (MaB) de films présentés dans cette édition.

Des mouton et des hommes (Prix de Soleure 2018) de Karim Sayad : Interview du cinéaste lausannois par FeP.

En attendant les hirondelles de Karim Moussaoui : critique de MaB.

Razzia de Nabil Ayouch : critique de FeP ; interview de Nabil Ayouch par FeP.

La Belle et la meute de Kaouther Ben Hania : critique de MaB.

Mabata Bata (MaB)
Jusqu’à la fin des temps (MaB)
(…)

Lire la suite

13e édition du Festival cinémas d’Afrique de Lausanne du 23 au 26 août 2018

Le pluriel inscrit dans le titre du festival est déjà un gage de proposition consciente et intelligente d’une vision du monde cinématographique et culturel du continent africain. En effet, combien de festivals dans nos contrées européennes intitulent leur manifestation festival du « cinéma arabe », du « cinéma des pays de l’est », du « cinéma sud-américain », etc. ? Comme si les contrées s’homogénéisaient à l’aune de la distance physique et culturelle qui nous séparent d’elles…
Durant quatre jours donc, l’Afrique multiple sera à la fête avec des films, des musiques, des photographies et des paysages réels ou imaginaires autour du thème La Teranga – hospitalité en wolof.
(…)

Lire la suite

„Finsteres Glück“ ab 16. August in den deutschen Kinos – Ab 13. August Kinotour mit dem Schweizer Regisseur Stefan Haupt

„Zuerst haben wir eine Sichel gesehen und dann nur noch eine schwarze Scheibe mit einem Strahlenglanz.“
Aufgeregt erzählt der achtjährige Yves von einer Sonnenfinsternis, als Psychologin Eliane Hess mitten in der Nacht an sein Krankenhausbett gerufen wird. Als einziger seiner Familie hat Yves einen Autounfall überlebt. Eliane ist gleichzeitig erschüttert und gebannt vom Schicksal des traumatisierten Jungen. Zwischen den beiden webt sich ein unsichtbares Band und die Grenze zwischen Beruflichem und Privatem verschwimmt. Doch Yves hütet ein Geheimnis. Was passierte in der rätselhaften Unfallnacht, über die der Kleine nicht sprechen kann? Während Tante und Grossmutter um das Sorgerecht für den Waisen streiten, trifft Eliane eine mutige Entscheidung.

Finsteres Glück: ein Drama, das die Fallstricke des Pathos behutsam umgeht

Lire la suite

Sortie allemande le 16 août 2018 du film suisse Finsteres Glück, un drame qui contourne avec finesse l’écueil du pathos – Kinotour à partir du 13 août

La scène d’avant générique nous plonge directement dans un univers inquiétant, menaçant, dans une plongée dans Le retable d’Issenheim, accompagné de musique liturgique, avec des gros plans sur le détail du retable qu’est la figure du diable. A ceci s’ajoute le fil rouge symbolique de cette histoire, une éclipse solaire qui marque le début de l’action du film. Le drame absolu est programmé, le spectateur préparé, et c’est tant mieux, car le propos du film est ailleurs.

Finsteres Glück : un drame qui contourne avec finesse l’écueil du pathos
(…)
Sortie en Allemagne le 16 août 2018. En version originale Schwytzerdütsch sous-titrée en allemand.
Kinotour: (…)

Lire la suite

Le cri d’alarme du Coordinateur régional de l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) au Soudan du Sud

Une catastrophe humanitaire de grande ampleur oubliée des médias, avec 2 millions de déplacés internes et 2,5 millions de personnes qui ont fui vers les États voisins : République centrafricaine, République démocratique du Congo, Éthiopie, Kenya, Soudan et l’Ouganda qui accueille actuellement la plupart des réfugiés sud-soudanais, soit plus d’un million de personnes. 85% de ces 2,5 millions sont des personnes vulnérables : femmes, enfants, personnes handicapés… Dans ces 6 pays, la situation des réfugiés ne cesse de se dégrader ; tout particulièrement celle des enfants qui représentent 63% de l’ensemble des réfugiés.
(…)

Lire la suite

Le Kino Babylon (Mitte) de Berlin fête en grande pompe les 100 ans d’Ingmar Bergman du 12 juillet au 12 août 2018

Ingmar Bergman. Rien qu’à l’évocation du nom du cinéaste, écrivain, homme de théâtre suédois, il y a en général deux réactions : la première, et la plus courante, un sourire en coin affichant d’un air entendu quelque chose qui veut dire peu ou prou, « ah oui, celui qui a fait des films auxquels on ne comprend rien et qui servent à s’endormir » ; la seconde, celle des aficionados, pour qui Bergman est le plus grand metteur en scène du monde. En Suède cependant, il existe d’autres réactions qui ont trait au rapport difficile qu’entretenait le cinéaste avec la critique, les relations compliquées avec le monde du théâtre, les problèmes avec les autorités fiscales qui l’ont amené à l’exil, l’ambivalence d’une icône nationale vue par une partie de la population comme un grand artiste mais un homme exécrable.
(…)

Lire la suite