Présent continu – Trois créations pluridisciplinaires à voir en simultané au Galpon (Genève)

Cinq artistes porteurs d’une expérience singulière et préoccupés par des questions sur la création aujourd’hui se rassemblent au Galpon pour proposer un dispositif qui invite le public à vivre de manière personnelle les différents travaux artistiques qu’il réunit.

Expérimenter le temps de la création

Avec la mémoire comme thématique commune, Présent continu se développe sur un principe de mutualisation des outils, aussi bien de réflexion que de production et rassemble ainsi trois pièces Blanc Mémoire, Déjeuner de soleil, Là, qui s’influencent tout en gardant l’essence même de leur propos et cohabitent simultanément dans la totalité du théâtre.
Sans début ni fin déterminés, Présent continu est ouvert chaque jour durant trois heures consécutives et invite le spectateur à circuler librement dans le théâtre pour assister ou participer aux différentes formes de création proposées, selon son rythme et ses envies, choisissant ainsi son propre parcours.
(…)

Lire la suite

Milla de Valérie Massadian – un petit bijou de finesse

A l’occasion de la sortie romande de Milla de Valérie Massadian, qui sera présente mercredi 16 mai à la projection du cinéma Spoutnik à Genève qui lui consacre un focus jusqu’au 3 juin, nous reproduisons la critique que nous en avions faite en novembre 2017 lorsque le film avait été présenté au cinéma Arsenal de Berlin dans le cadre de la Semaine du film français de Berlin, dans une série intitulée « Neues französisches Kino » (Nouveau cinéma français).
Le film sorti récemment en France y est toujours à l’affiche.

La France et ses populations que le cinéma français confine à la lisière de son art
(…)

Lire la suite

Un film-essai réalisé par Asteris Kutulas sur le célèbre compositeur grec Míkis Theodorákis sort en Allemagne : Dance Fight Love Die – With Mikis on the Road

Míkis Theodorákis est surtout connu du grand public à l’international pour ses musiques de films comme Zorba le Grec, Z, Serpico, entre autres et pour ses luttes politiques, particulièrement celle contre la Dictature des colonels (1967-1974). Mais Míkis Theodorákis est un véritable mythe vivant en Grèce et un des acteurs contemporains du monde musical les plus prolifique avec la composition de plus de mille mélodies, dont un certain nombre de cycles reposant sur des poèmes des plus grands auteurs helléniques – mais aussi sur des textes de Lorca et Neruda par exemple – , de chansons populaires, d’opéras…
(…)
Loin du documentaire, le parti pris de Kutulas est d’entrouvrir la porte dramatique du siècle politique et culturel à travers cette figure qui l’a traversé avec passion et engagement. Musique, poésie et politique sont enchevêtrées dans son œuvre et le film s’en fait le reflet. Le résultat est au départ un peu déroutant : une sorte de journal de bord composé de séquences-clips d’archives auxquelles s’entremêlent des séquences fictives en cinéma muet dans le style burlesque.
(…)

Lire la suite

3e édition d’Anime Berlin Festival au Kino Babylon Mitte du 10 au 20 mai 2018

Pendant onze jours la Rosa-Luxemburg-Platz va s’animer au rythme de nombreux événements organisés autour de la culture cinématographique qui a depuis longtemps quitté la catégorie enfants pour s’adresser à tous les publics. D’ailleurs la plupart des films présentés s’adressent explicitement à un public adulte. Ainsi, à côté des Premières et Avant-premières de films, seront présentés des classique du film d’animation, des exposés, des workshops, une Artist Alley, un Maid-Café, une exposition avec vernissage, un Music-Act et, le jour de l’ouverture du festival, un Live Manga-Portaits ! L’attractivité de ce festival tient en la richesse des genres présentés, allant de l’ Urban Actioners avec le film français d’ouverture Mutafukaz aux films pour adultes (1001 Nacht, Prinz Genji) en passant par la sciece-fiction (Paprika), le Gender Bender (Your Name), le Mecha Anime (Evangelion), Vampire (Servamp: Alice in the Garden), Magical Girl (Hirune Hime : Shiranai Watashi no Monogatari [Hirune Hime, Rêves éveillés]) ou le film historique avec le magnifique (Giovanni’s Island).
(…)

Lire la suite

10.-20.05.2018 3. Anime Berlin Festival – das Kino von morgen. Zur Eröffnung: kostenlose Live Manga-Portraits, Vernissage, Musik-Act, Maid-Café, Artist Alley

Elf Tage feiert das Anime Berlin Festival im Babylon zum dritten Mal die grosse Vielfalt der Anime Filmkultur mit Premieren, Previews, neuen Animes, Klassikern, Vorträge, Worshops, Maid-Café, Artist Alley und Mitmachangebote für Fans und Interessierte.
Fast alle für das Festival ausgewählten Animes wenden sich explizit an ein erwachsenes Publikum, wenige sind für Kinder gedacht. Die Genres reichen von Urban Actioners (Mutafukaz), Mecha Anime (Evangelion), Magical Girl (Ancien und das magische Königreich), Gender Bender (Your Name), Historical (Giovannis Island), Sci Fi (Paprika), Vampire (Servamp: Alice in the Garden) und Adult (1001 Nacht, Prinz Genji).
(…)

Lire la suite

Kino Arsenal Berlin 3-6 mai 2018: The Past In The Present – Neue Filme aus Algerien

(…)
Dans cette belle série de films que propose Arsenal – l’Institut allemand du film et de l’art de la vidéo – se reflètent les affres qui tourmentent cette société multi-traumatisée, les fissures – se ce ne sont des gouffres – qui la travaillent et la réflexion lucide mais défaitiste articulée par les Algériens eux-mêmes, quelle que soit leur appartenance de classe ou de génération. Le choix des formes cinématographiques, allant du film de fiction au documentaire en passant par l’essai cinématographique, fait honneur à l’hétérogénéité culturelle d’un pays souvent réduit au canevas de son passé glorieux autodafé, et que Birgit Kohler, la curatrice de cette série, traite avec perspicacité dans sa complexité et sa richesse.
(…)

Lire la suite

Entrevue avec Toni Gatlif pour la sortie allemande de Djam

(…)
Djam, c’est l’histoire d’une jeune fille libre et rebelle (Daphné Patakia), éprise de tout son corps et son âme de liberté, envoyée par son oncle Kakourgos (Simon Abkarian) pour trouver la pièce qui lui permettra de réparer leur bateau. Une fois en Turquie, Djam rencontre Avril (Maryne Cayon), une française de dix-neuf ans, désemparée, seule et qui a perdu tout son argent, venue en Turquie pour être bénévole auprès des réfugiés. Elles vont faire le voyage vers Mytilène ensemble, sur un chemin – le même qu’empruntent les migrants – parsemé de rencontres, de partage, de brouilles et d’espoir. Un parcours initiatique musical qui nous fait découvrir une très belle musique, comme le sont souvent celles de l’exil, le Rebetiko.
(…)

Lire la suite

FilmPOLSKA 2018 – Die 13. Edition des Polnischen Filmfestivals in Berlin vom 25. April bis zum 2. Mai

filmPOLSKA ist das grösste polnische Filmfestival ausserhalb seines Heimatlandes und feiert zum 13. Mal die lange Tradition des polnischen Kino. Vom 25. April bis zum 2. Mai 2018 zeigt das Festival, wie FilmemacherInnen aus Polen die Welt, in der sie leben, betrachten.

Eröffnung des Festivals am 25. April im Babylon mit der Deutschlandpremiere des preisgekrönten Dokumentarfilms The Prince and the Dybbuk (Der Prinz und der Dybbuk) von Elwira Niewiera und Piotr Rosołowski.
(…)

Lire la suite

Filmfest Dresden : L’exigence du court métrage – tout un art !

Le Filmfest Dresden est un festival international de courts métrages qui a fêté ses 30 ans cette année. Ce qui avait commencé comme une aventure un peu underground dans l’ex-RDA est devenu un rendez-vous important sur la très riche scène des festivals de courts dans le monde, avec un mix judicieux de courts déjà présentés dans les festivals de catégorie A et de films issus d’autres circuits internationaux mais aussi régionaux. De cette manière, il est à la fois une opportunité de rencontrer le public pour ceux qui sont déjà reconnus – mis à part quelques chaînes de télévision, il n’y a pratiquement plus que les festivals pour avoir l’occasion de visionner des courts métrages- et permet de servir de tremplin aux jeunes cinéastes.
(…)

Lire la suite

Entretien avec Tahar Houchi, directeur artistique du Festival International du Film Oriental de Genève (FIFOG- 21 au 29 avril 2018)

La 13ème édition du Festival International du Film Oriental de Genève (FIFOG) aura lieu du 21 au 29 avril 2018 à Genève et ses communes (en tout, 25 lieux dans le canton). Une centaine de films de tous genres sera montrée, les projections seront accompagnées par soit des auteurs ou des spécialistes des questions abordées – plus de huitante invités sont attendus à Genève. Les principales thématiques sont la condition féminine, les mères célibataires, les Royingas, le radicalisme, le combat des femmes pour leur liberté, la jeunesse marginalisée, l’intégration, le racisme et les droits humains. Le grand débat du samedi sera consacré aux mères célibataires au Maroc et en Algérie, en présence de plusieurs invités dont des femmes en activité sur le terrain.
(…)

Lire la suite