The Song of Scorpions : dunes de sable et mantras s’emparent de la Piazza Grande

Coproduit par la Suisse, la France et Singapour, l’ambitieux troisième long métrage d’Anup Singh, The song of Scorpions, réunit deux grands comédiens, Golshifteh Farahani et Irrfan Khan pour une fable qui oscille entre onirisme et brutale réalité, parlée en hindi, suivant le quotidien d’une jeune femme, Nooran, qui exerce comme chanteuse de mantras, guérisseuse, sage-femme et médecin au sein de la communauté sindhi du Rajasthan. Aadam, marchand de chameaux, tombe éperdument amoureux d’elle. Rejeté, il met en œuvre une vengeance horrible.
(…)

Lire la suite