Dífferent 10 ! L’autre cinéma espagnol à Paris

La dixième édition de Différent ! le festival qui montre les nouveautés du cinéma espagnol, a enchanté pendant une semaine au mois de juin les cinéphiles des quatre coins du monde qui ont assidûment fréquenté les attrayantes salles du Majestic Passy, un des luxueux cinémas de Sophie Dulac, situé dans le 16è arrondissement.

La manifestation est organisée par l’association Espagnolas en Paris sous la présidence de Laura del Sol, danseuse, actrice et réalisatrice. Inoubliable héroïne de « Carmen » réalisé par Carlos Saura en 1983, elle a joué dans les films de Stephen Fears, Mario Monicelli, Guiseppe Tornatore, Antoine Perset, Imanoel Uribe, Philippe Lioret, Carl Colepaert, Michael Austin, Anne Marie Etienne.

Le programmateur du festival, absent cette année pour raison de santé, est le journaliste de l’AFP José Maria Riba, collaborateur de Cinéclassic et depuis 1986 membre du Comité de direction du San Sebastian Film Festival. Depuis 1993 ce critique de cinéma fait partie du comité de la Semaine de la critique et depuis 1999 de la Quinzaine des réalisateurs du Festival de Cannes.

Cette année, le festival a organisé à côté du programme principal deux hommages : l’un à la réalisatrice catalane Isabel Coixet, et un second à l’acteur andalou Paco Léon, devenu cinéaste après un premier film très réussi consacré à sa mère Carmina, actrice elle aussi.

Comme l’Institut des études hispaniques à la Sorbonne fête ses cents ans cette année, le festival a organisé un colloque avec 15 chercheurs qui ont participé à quatre tables rondes sur les deux polarités hispaniques : l’Espagne et l’Amérique latine.

L’association Espagnolas en Paris a en outre programmé une master class à l’amphithéâtre Guizot, avec des réalisateurs venus présenter leurs films. Ils ont exposé leurs opinions sur les relations entre cinéastes et critiques, dans le cadre de recherches universitaires.

Durant une semaine furent projetés les films d’Alberto Morais, Miguel del Arco, Isabel Coixet, Pedro Aguillera, Fernando Marinero, Carla Simon qui a obtenu le Prix du Meilleur Premier Film à la dernière Berlinale ainsi que des prix à Istanbul, Malaga et en Argentine. Les Parisiens et nombreux touristes ont aussi pu visionner les films de Paco Léon, Hector Faver, Diego Galan, Eduard Cortes, Jo Sol, Alex de la Iglesia [avec El Bar, dont nous avons parlé lors de sa présentation hors compétition à la Berlinale 2017, NDLR], Victor Garcia Leon, Jose Sanchez Montes, Gervasio Iglesias, Rodrigo Sorogoyen,

Manuel M.Velasko a présenté un court métrage sur l’atelier madrilène de la créatrice de mode Agata Ruiz de la Prada, amie d’Almodovar et un des piliers du célèbre mouvement artistique La Movida, qui depuis des débuts de festival parisien élabore chaque année l’affiche de la manifestation Différent !

La réalisatrice du film L’été 93 , Carla Simon a une nouvelle fois été primée avec un prix spécial de CRIMIC/Sorbonne. Le jury composé d’étudiants et d’enseignants de l’Institut ont invité la jeune cinéaste à faire une master class à la Sorbonne l’année prochaine.

Les tendances du cinéma contemporain espagnol esquissées par le festival ont encore une fois permis de découvrir une cinématographie riche et particulière, chargée des questions actuelles de survie, des relations familiales souvent très compliquées, des histoires d’immigration, d’handicap physique et des différences, les toujours héritages ambigus de la guerre civile, du franquisme, ainsi que de fables traditionnelles sur les apparitions étranges de sorcières, transmises par de petites filles modernes.

Des rencontres organisées  par Cine plus, Espagnolas en Paris et ICEX -Espana Exportacion y Inversiones, avec la participation du magazine Variety se sont tenues à hôtel International pour introduire des professionnels hexagonaux dans le cinéma espagnol contemporain, pendant le  festival. Les distributeurs ont pu se faire une image globale de cette fête cinématographique, consacrée en premier lieu au cinéma d’auteur.

Le programme a permis de voir en outre Demonios tus ojos de Pedro Aguilera, film vu à Rotterdam en section officielle, et en séance spéciale La madre qui a trouvé un distributeur français après sa présentation réussie à Montréal. Ces projets font partie de la section « Small is Biutiful » suivis par Comme Morir réalisé par Fernando Franco, Ana de dia de Andrea Jaurrieta, Siete horas un film de Chema Rodriguez – des fictions inachevés, ou encore La ciudad oculta, en fin de tournage après un passage exceptionnel aux Festival des Arcs.

Djenana Mujadzic

© j:mag Tous droits réservés

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Djenana Mujadzic

Rédactrice / Redactor (basée à Paris)

Djenana Mujadzic has 37 posts and counting. See all posts by Djenana Mujadzic

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*