Deauville : 47e édition de Festival du Cinéma américain – une réussite malgré la pandémie

Connu pour être la plus attractive fête hexagonale du septième art après Cannes, le Festival du Cinéma américain de Deauville a conclu sa 47ᵉ édition, avec un palmarès très particulier  :
Après le prestigieux Globe de cristal à Karlovy Vary il y a six ans, Diego Ongaro est encore primé en Europe grâce à son deuxième long métrage Down with the King, lors la très pompeuse cérémonie de clôture, le samedi 11 septembre. Le jury a unanimement voté pour son film en lui attribuant le Grand prix. Le réalisateur a raconté l’histoire de Money Merc, un célèbre rappeur, isolé dans une maison éloignée pour composer son nouvel album. Fatigué et en manque d’inspiration, le musicien découvre les beautés de la vie fermière…
(…)

Lire la suite

Un dessin de Léonard de Vinci au centre d’une bataille judiciaire en France

L’Étude pour un Saint- Sébastien dans un paysage a été confirmée comme étant l’œuvre de Léonard de Vinci et est vite devenue l’objet d’un conflit surprenant et jamais vu.
Depuis 2016 un petit dessin montrant le martyre de Saint Sébastien, qui vaut actuellement des millions d’euros, a provoqué une terrible bataille judiciaire et financière. Son propriétaire a décidé de le vendre à l’étranger et Roselyne Bachelot refuse catégoriquement cette démarche. Mais le propriétaire, toujours anonyme, a assigné en référé la ministre française de la Culture en accusant la maison de ventes aux enchères Tajan de tentative d’extorsion.
Retrouvée par hasard en 2016, dans un carton avec d’autres dessins et gravures, l’esquisse a été oubliée durant 57 ans. Un médecin généraliste, qui se cache derrière le pseudonyme Jean B, l’avait reçu comme cadeau de son père, après avoir réussi le concours de l’externat des hôpitaux de Paris, en 1959. Cinq ans auparavant il a confié la vieille boîte à peinture à la célèbre maison Tajan dont le directeur de département des tableaux anciens, Thaddée Prate a découvert le chef-d’œuvre du maître italien de Vinci après presque 6 décennies. Le dessin fut d’abord estimé entre 20 000 et 30 000 euros. La confirmation qu’il s’agit bien d’un dessin de Vinci est aussi venue de la part de l’expert Patrick de Bayser, puis par Carmen C.Bambach, la plus grande spécialiste de la Renaissance du Metropolitan Museum de New York City.
(…)

Lire la suite

Impressionnante par les chiffres, avec 2901 films soumis, 130 œuvres programmées, 50 films en compétition, 13 prix, la 32e édition de Festival International de Cinéma de Marseille qui a eu lieu entre 19 et 25 juillet a attiré plus de 25000 spectateurs, venus du monde entier

Durant une semaine, dans les théâtres, les bibliothèques, les cinémas, les amphithéâtres à ciel ouvert, la manifestation a présenté de nombreuses premières mondiales et premiers films, symbolisant un gisement des cinématographies contemporaines et celles qui s’annoncent grandes dans l’avenir, des productions documentaires et fictions emblématiques. Le festival a aussi proposé le FIDLab, une plateforme de soutien à la coproduction planétaire, le FIDCampus, une résidence de formation d’étudiants internationaux.
(…)

Lire la suite

South-East European Film Festival 2021 à Paris – L’Europe du sud-est fait son cinéma

À l’occasion de son 10ᵉ anniversaire, le Festival SEE à Paris présente actuellement en ligne des longs et courts métrages, documentaires et films d’animation, choisis par un jury occidental. Du mercredi 3 au mardi 8 juin, le public pourra voir des réalisations d’Albanie, Bosnie-Herzégovine, Bulgarie, Chypre, Croatie, Grèce, Kosovo, Macédoine, Monténégro, Roumanie, Serbie, Slovénie et Turquie. Les 35 films sont accessibles en streaming pendant la durée de la manifestation.
(…)

Lire la suite

Exposition sur les grilles de l’Hôtel de ville de Paris jusqu’au 31 mai: Les femmes s’emparent du Cinéma

Sur les grilles de l’Hôtel de Ville de Paris une exposition particulière et en plein air évoque le livre 100 grands films de réalisatrices, de Véronique Le Bris, publié récemment par Gründ et ARTE éditions (vous pouvez feuilleter le livre ici).
Le travail et le talent d’une vingtaine cinéastes est mis en exergue en 24 panneaux et à travers l’histoire du cinéma. Parmi elles, il y a Alice Guy et sa Fée aux choux, première fiction du septième art qui date de 1896, Lotte Reiniger avec Les aventures du Prince Ahmed, premier long métrage d’animation. Suivent Agnès Varda, Maya Deren, Céline Sciama, Wadjda d’Haifaa et tant d’autres. Importante et inédite, l’exposition fait découvrir au public l’impact peu connu des réalisatrices sur l’histoire du cinéma, de ces débuts jusqu’à nos jours. (…)

Lire la suite

Palais Galliera : Gabrielle Chanel. Manifeste de mode

Sur une surface de près de 1 500 m2 – dont les nouvelles galeries ouvertes en rez-de-jardin et un parcours jalonné de plus de 350 pièces issues des collections de Galliera, du Patrimoine de CHANEL, de musées internationaux – le Victoria & Albert Museum de Londres, le De Young Museum de San Francisco, le Museo de la Moda de Santiago du Chili, le MoMu d’Anvers… – et de collections particulières se présente le style intemporel de Coco Chanel. La célèbre Maison de la rue Cambon a soutenu l’exposition avec laquelle le Musée de la Mode parisien fête aussi son ouverture, après deux ans de travaux d’extension.
(…)

Lire la suite

Première collaboration de quatre festivals de cinéma balkaniques du 9 au 17 avril en ligne

Premier festival régional en ligne qui a ressemblé quatre festivals du cinéma balkanique : Sarajevo Film Festival, Zagreb Film Festival, Festival du cinéma d’auteur de Belgrade et Herceg- Novi Film Festival, s’organise sur la plateforme de films à la demande https://ondemand.kinomeetingpoint.ba du 9 au 17 avril. Certains films sont géobloqués et accessibles pour les Balkans seulement, d’autres sont visibles de partout.
Les cinéphiles pourront visionner de nombreux films européens et titres planétaires, ainsi que les classiques locaux. La manifestation fait partie du Réseau de Festivals de région de l’Adriatique, présentant les éditions printanières de chaque festival.
(…)

Lire la suite

César 2021: les grands vainqueurs de la cérémonie

Adieu les Cons, la comédie dramatique d’Albert Dupontel, qui évite systématiquement cette fête, fut nommée pour la plus haute récompense du cinéma français César, 12 fois et remporte sept statuettes dorées : Meilleur film, Meilleure réalisation, scénario original, photographie, décors. Nicolas Marié obtient le César pour le meilleur comédien dans un second rôle. Son septième film, long de 87 minutes, sorti en salles en octobre dernier, a aussi séduit des jeunes qui lui ont attribué le César des lycéens.
Organisée à l’Olympia le 12 mars, la cérémonie a été suivie par 1,6 million de téléspectateurs. Ils ont vite appris que Laure Calamy a obtenu la récompense de meilleure actrice pour son rôle dans Antoinette dans les Cévennes de Caroline Vignal. Sami Bouajila, le protagoniste principal du film Un fils a été proclamé meilleur acteur. Très sobre et élégant il a commenté son deuxième César :
(…)

Lire la suite

La disparition de Jean-Claude Carrière ! Un conteur de génie s’en est allé

Vivre pour écrire

Il a habité une jolie maison blanche aux abords de Montmartre. C’est là où je l’ai connu il y a 30 ans, quand il a accepté ma demande d’interview. J’ai passé deux heures inoubliables, en écoutant un vrai magicien des mots!
Jean-Claude Carrière est mort le 8 février dernier, dans son sommeil. Il n’était pas malade et n’a pas souffert. Connu dans le monde entier, il se considérait comme un paysan de l’Hérault ou il naquit le 17 septembre 1931. L’homme aux 80 livres, pièces de théâtre, romans, essais a aussi écrit des dictionnaires et livres d’histoire, une discipline qu’il a étudié à l’université. Il a adapté à la scène le magnifique Mahabharata, réalisé par Peter Brook, long de 9 heures. Mais les scénarios ont été son sujet préféré; soixante chefs-d’œuvre, réalisés par les plus grands cinéastes : Jacques Tati, Luis Bunuel, Andrzej Wajda, Jean-Luc Godard, Milos Forman, entre autres.
Le scénariste développa de très célèbres collaborations, d’abord avec Pierre Etaix durant huit ans, puis Bunuel, avec qui il a travaillé presque deux décennies. Ensemble ils ont élaboré des films cultes : Journal d’Une Femme de Chambre, Le Charme Discret de la Bourgeoisie ou Belle du Jour.
Jean-Claude Carrière aimait travailler avec des acteurs connus mais talentueux : Romy Schneider, Alain Delon, Gérard Depardieu, Daniel Day Lewis, Nicole Kidman, Natalie Portman…
(…)

Lire la suite

Un film bosnien primé au 32e Trieste Film Festival – So She Doesn’t Live de Faruk Loncarevic. Rencontre.

Faruk Loncarevic a obtenu au Trieste Film Festival (21-30 janvier 2021) la mention spéciale pour son long métrage de 92 minutes, So She Doesn’t Live . Basée sur les faits réels l’histoire raconte le meurtre d’Aida, froidement tuée par arme blanche et jetée dans une vallée de 70 mètres de profondeur. Le cinéaste a obtenu l’accord de la famille d’Arnela Djogic, jeune fille de 24 ans, originaire d’Olovo, une petite ville de Bosnie centrale, à condition de changer les noms des protagonistes principaux.
Loncarevic, né en 1975, est diplômé de l’Académie des arts de la scène de Sarajevo, sa ville natale, en 2000. Après quelques réalisations théâtrales il part en Indonésie se spécialiser et faire son 3ème cycle. De retour à Sarajevo en 2005, il réalise quelques courts métrages et son premier long métrage intitulé Sa Mamom (Avec maman). Un an plus tard il obtient le Prix du jury Festival du film de Sarajevo. En 2013 il filme Maman et Papa qui décrochait le Prix Cineuropa à SFF et choisi pour représenter la Bosnie-Herzégovine aux Oscars en 2014. Professeur depuis 16 ans, Loncarevic enseigne l’histoire du Cinéma, de l’esthétique et d’analyse à l’Académie des arts dramatiques à Sarajevo et à Tuzla. Après son succès italien, le réalisateur est l’invité de nombreuses manifestations européennes et mondiales. Nous l’avons rencontré :
(…)

Lire la suite