Impressions sucrées du Salon du Chocolat de Paris

Depuis un quart du siècle le Salon du Chocolat réunit à Paris professionnels et amateurs autour d’une passion commune. Cette année, près de 300 producteurs ont présenté leurs nouvelles découvertes et innovations aux presque 200000 visiteurs, venus du monde entier au Parc des expositions, situé à la Porte de Versailles dans le 15ème arrondissement de la Ville lumière.

© Copyright 1995 – 2021 | Salon du Chocolat

Considérés comme la nourriture des dieux, les chocolats noirs, jaunes, verts, roses, marron ou blancs se conjuguent bien avec le vin, agrémentés d’épices, d’herbes aromatiques, de noix, de céréales, de parfums aux plantes, aux fruits ou aux fleurs, offertes en tablettes, bonbons, ganaches, rochers, pâtes à tartiner, ils ont inspirés de célèbres chocolatiers, tels que Bonnat, Pralus, Guerlais, Hugo & Victor, Mazet, Hassnaâ Chocolats Grands Crus, Le Chocolat des Français, Des Lis Chocolat, Thermes marins de Saint-Malo et nombreux autres.

Pour garder des liens permanents avec le public, les organisateurs ont lancé un an auparavant une marketplace, une plateforme numérique qui donne occasion de choisir et commander parmi 1500 délices chocolatées créées par 50 artisans du monde entier, mélangeant e-shop et magazine. Complémentaire à la manifestation, il permet aux fans de chocolat de s’informer sur les promotions et les services des guides durant leurs dégustations, parfaire leurs connaissances sur le cacao et rles ecettes des chefs pâtissiers qui les présentent en direct, durant les Pastry Shows.

Sans un cacao de haute qualité, il est impossible de faire du bon chocolat et les producteurs des quatre coins du monde présentent leurs précieuses fèves et leur savoir faire qui furent visibles sur les stands de Sao Tomé-et-Principe, du Vénézuela, du Pérou, Haïti ou Madagascar.

Chocolat sans frontières

L’exposition très particulière préparée par Ana Ponce et Ivo Rovira, intitulé Origines cacao a provoqué l’enthousiasme du public, qui a appris beaucoup sur ce précieux fruit et sa poudre et enfin compris la différence entre le travail d’un artiste et d’un artisan pâtissier. Depuis un quart du siècle, Jean-Luc Decluzeau sculpte des statues et des monuments en chocolat pour le plus grand plaisir des visiteurs. En novembre, il a exécuté un bas-relief à l’effigie de Napoléon Bonaparte pour le Bicentenaire de la mort de ce personnage historique, inspiré du tableau de David. Le travail a duré 120 heures. L’autre sensation de l’édition 2021 fut la copie du célèbre tableau Guernica, de Picasso. Les 40 chocolatiers basques, espagnols et français l’ont élaboré pendant un mois et demi en utilisant 500 kilos de chocolat, pour un hommage à l’occasion du 84ème anniversaire du bombardement de village de Guernica, complètement détruite à l’époque.

L’espace Junior a permis aux plus jeunes de préparer leurs gâteaux préférés avec les plus grands chefs et connaître une relève très inspirée, grâce aux marques de demain : Cavaletti, Carrés sauvages ou Sucre cœur.
Le plus grand effet du Salon a été provoqué par le défilé de robes en chocolat. Intitulé Bean-to-bar et présenté sous le signe de la Renaissance pour se retrouver ensemble et célébrer un délice, aimé de tous. Le défilé a été organisé en faveur de l’association Mécénat de Chirurgie Cardiaque.

Djenana Djana Mujadzic

© j:mag Tous droits réservés

Djenana Mujadzic

Rédactrice / Reporter (basée à Paris)

Djenana Mujadzic has 91 posts and counting. See all posts by Djenana Mujadzic

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*