Miss.Tic à l’Institut Français de Berlin

À l’occasion de la sortie du premier livre sur l’artiste en langue allemande, BOMB IT, MISS.TIC (Nautilus Verlag 2011), l’Institut Français de Berlin expose Miss.Tic dans ses locaux jusqu’au 16 septembre 2011.

De la rue à l’institut

Lors du vernissage de l’exposition, la directrice de l’institut, Carine Delplanque, a souligné l’à-propos de cette exposition:  »  Nous avons voulu offrir un programme adapté au Ku’Damm qui fête cette année ses 125 ans avec cette artiste qui vient du street art. Miss.Tic correspond parfaitement au glamour de ce boulevard. En France, elle est très connu car elle fait de l’art pour tous dans tout Paris, mais étonnament c’est la première fois qu’elle vient à Berlin ». Miss.Tic, très timide, la tête souvent baissée, rajoute en riant: « C’est la première fois que j’expose en Allemagne tout court! ». Carine Delplanque, dans un élan lyrique finit sa présentation en présentant l’artiste comme « une femme capitale ». Les éditeurs du livre complèteront l’éloge en notant qu’elle est « une des rares artistes féminines de street art, avec un esprit libre et libertaire, une poétesse! »

Miss.Tic & Carine Delplanque, directrice de l’Institut français de Berlin. 30/06/2011. © Malik Berkati

Le moment fort du vernissage a été la performance au pochoir faite sur un des murs de l’entrée de l’Institut français avec la collaboration de  Mr. Lolo, dans la tradition de l’artiste: une silhouette de femme et un texte bref mais incisif.

L’exposition est certes intéressante, et même si les pièces présentées sont des tableaux ou des collages reprenant les motifs des tags au pochoir des rue, contempler de l’art de rue dans une institution lui enlève ce petit côté aventureux et transgressif qu’il peut avoir sur la paroi rugueuse d’une façade ou sur le bas un peu sali d’une rue passante.

Extrait traduit du livre présenté et dédicacé au public allemand à cette occasion:
« Je n’avoue pas, je me déclare. Oui, je me suis fait un nom. MISS.TIC. Je développe une certaine image de la femme, non pour la promouvoir, mais pour la questionner. Je ne dessine ni n’écris mon roman personnel. Il s’agit pour moi de prendre position en tant qu’artiste et en tant que femme dans la cité et dans le monde de la création. Créer c’est résister. J’ai résisté à tout, sauf à l’amour parfois. A l’humour jamais. »

Miss.Tic & Mr. Lolo: performance au pochoir à l’Institut français de Berlin 30/06/2011- © Malik Berkati
« L’art et la vie ne font qu’un » Miss.Tic Institut français de Berlin – 30/06/2011 – © Malik Berkati

Malik Berkati

Institut Français de Berlin, Kurfürstendamm 211 – 10719 Berlin http://www.institutfrancais.de/-berlin- www.missticinparis.com

 

malik berkati

Journaliste / Journalist - Rédacteur en chef j:mag / Editor-in-Chief j:mag

malik berkati has 700 posts and counting. See all posts by malik berkati

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*