Cannes 2022 : Mi país imaginario (Mon pays imaginaire), de Patricio Guzmán, présenté en séance spéciale, suit les manifestations de 2019 à Santiago de Chile

La caméra de Patricio Guzmán entraîne les spectateurs en octobre 2019 alors qu’une révolution inattendue et une explosion sociale secouent le Chili. Un million et demi de personnes ont manifesté dans les rues de Santiago de Chile pour plus de démocratie, une vie plus digne, une meilleure éducation, un meilleur système de santé et une nouvelle Constitution. Les femmes étaient particulièrement présentes, scandant un poème composé par l’une d’entre elles, un poème qui revendique plus de parité et qui dénonce le machisme séculaire, un héritage atavique qui, jusqu’à 2019, n’avait jamais été remis en question avec une telle unité et une telle virulence. (…)

Lire la suite