La nuit du 12 : un polar troublant – Rencontre avec son réalisateur Dominik Moll

(…)Son nouveau film, La Nuit du 12, présenté à Cannes Premières durant le dernier Festival de Cannes, entraîne les spectateurs dans une investigation policière chorale, un polar troublant et captivant qui plonge en complète immersion le public au cœur de la vie quotidienne de la PJ de Grenoble. (…)

Lire la suite

Elvis, de Baz Luhrmann, présenté hors compétition à Cannes, était incontestablement l’événement de cette 75ᵉ édition – Le film sort sur les écrans romands

Baz Luhrmann a habitué les cinéphiles aux grands spectacles : on songe à Moulin rouge (2001) ou plus récemment à Gatsby le magnifique (2013). Pour ce biopic très attendu, consacré à Elvis, le cinéaste a choisi de présenter la vie et l’œuvre musicale d’Elvis Presley à travers le prisme de ses rapports complexes avec son mystérieux imprésario, le colonel Tom Parker (Tom Hanks), du nom sous lequel il se présentait mais qui n’était son nom de naissance. C’est d’ailleurs avec sa voix off du Colonel Parker que le film s’ouvre, accompagnant des images montrées par le prisme d’un kaléidoscope, alors qu’il relate comment il a créé Elvis Presley, l’homme de la scène, le sex symbol adulé par toutes les femmes, et par certains hommes, à travers les États-Unis puis à travers le monde. (…)

Lire la suite

Cannes 2022 : Le Grand Prix, ex aequo avec Close de Lukas Dhont, est attribué à Stars at Noon, de Claire Denis

Une jeune journaliste américaine, Trish (Margaret Qualley), en détresse, bloquée sans argent et sans passeport dans le Nicaragua d’aujourd’hui en pleine période électorale, rencontre dans un bar d’hôtel un voyageur anglais, Daniel (Joe Alwyn). Il lui semble être l’homme rêvé pour l’aider à fuir le pays. Trish commet quelques imprudences, perd pied et réalise trop tard qu’au contraire, elle entre à ses côtés dans un monde plus trouble, plus dangereux. (…)

Lire la suite

Cannes 2022 : Tori et Lokita, de Jean-Pierre et Luc Dardenne, reçoit le Prix du 75e anniversaire !

De nos jours, en Belgique, un jeune garçon, Tori (l’incroyable et fougueux Pablo Schils) et une adolescente, Lokita (Joely Mbundu, tout en réserve et en nuances) venus seuls d’Afrique, unissent leurs destinées pour faire face à l’adversité et opposent leur invincible amitié comme rempart aux difficiles conditions de leur exil. (…)

Lire la suite

Cannes 2022 : Retour à Séoul,de Davy Chou, présenté dans la section Un certain regard, suit la quête d’une jeune Française sur ses origines coréennes

Davy Chou a tourné en Corée l’histoire d’une jeune femme adoptée en France qui, sur un coup de tête, part à la recherche de ses origines, tentant de percer le mystère qui entoure sa naissance et son abandon par ses parents biologiques. (…)

Lire la suite

Cannes 2002 : Hommage d’une fille à son père, de Fatou Cissé, fait partie de la sélection Cannes Classics et rend un vibrant hommage à son cinéaste de père, Souleymane Cissé

Fatou Cissé est connue comme femme d’affaires. Mais, depuis de très nombreuses années, elle accompagne son père, le réalisateur malien Souleymane Cissé, dans sa carrière, l’épaule et dresse ici un portrait tout en retenue de cinéma poétique et touchant sur l’une des légendes du cinéma africain.  (…)

Lire la suite

Cannes 2022 : L’innocent, de Louis Garrel, présenté hors compétition, invite à une comédie policière emplie de savoureuses mises en abîme

Quand Abel (Louis Garrel) apprend que sa mère Sylvie (Anouk Grinberg), la soixantaine, qui anime des ateliers de théâtre en prison, est sur le point de se marier avec Michel (Roschdy Zem), un prisonnier, il panique. Aussitôt, Abel suspecte des intentions douteuses et un stratagème louche dans ce mariage et se met à prendre en filature Michel. Epaulé par Clémence (Noémie Merlant), sa meilleure amie, plus précisément la meilleure amie de feu sa femme, Abel va tout faire pour essayer de la protéger. Mais la rencontre avec Michel, son nouveau beau-père, pourrait bien offrir à Abel de nouvelles perspectives… (…)

Lire la suite

Cannes 2022 : La Nuit du 12, de Dominik Moll, présenté dans la sélection Cannes Première, prouve une nouvelle fois le talent du cinéaste

À la PJ, chaque enquêteur tombe un jour ou l’autre sur un crime qu’il n’arrive pas à résoudre et qui le hante. Pour Yohan (Bastien Bouillon), c’est le meurtre de Clara à Saint-Laurent-de-Maurienne. Les interrogatoires se succèdent, les suspects ne manquent pas, d’autant plus que les aventures de la jeune fille étaient nombreuses. Les petits amis à interroger sont légion et les doutes de Yohan ne cessent de grandir. Une seule chose est certaine, le crime a eu lieu la nuit du 12. Son ami et collègue Marceau (Bouli Lanners) lui dit que chaque enquêteur traîne un cas irrésolu comme un fardeau qui le poursuit toute sa carrière, voire toute sa vie. (…)

Lire la suite

Cannes 2022 : Moonage Daydream, de Brett Morgen, présenté hors compétition en séance minuit, propose une immersion auditive, visuelle et sensorielle dans l’univers de l’art et les sons de David Bowie

Considéré comme l’un des plus grands artistes de notre temps, David Bowie, qui nous a quittés en 2016, a enflammé la scène artistique dès les années septante, ébranlant les codes, en particulier de genres, déstabilisant la bienséance de l’establishment. Pendant plus de cinq décennies, David Bowie a fait constamment bouger et évoluer la culture pop rock, s’exprimant majoritairement dans la musique mais aussi dans la sculpture et la peinture. (…)

Lire la suite

Cannes 2022 : Metronom, d’Alexandru Belc, présenté dans la section Un Certain Regard, retrace les soubresauts de liberté que vit la jeunesse roumaine sous le régime de Ceausescu

À Bucarest, en 1972, Ana (Mara Bugarin) a dix-sept ans et rêve d’amour et de liberté. Avec son groupe d’amis, elle écoute des groupes de rock de l’Ouest, adhérant au souffle de liberté qui émane de ses tubes. Un soir, elle rejoint ses amis à une fête où ils décident de faire passer une lettre à Metronom, l’émission musicale que Radio Free Europe diffuse clandestinement en Roumanie. (…)

Lire la suite