Cannes 2017 – Hikari (Vers la lumière) de Naomi Kawase invite à comprendre l’invisible

La protagoniste du dernier film de Naomi Kawase, Hikari, Misako (Ayame Misaki) aime décrire les objets, les sentiments et le monde qui l’entoure. Son métier d’audio-descriptrice de films nourrit toute sa vie. Lors d’une projection, elle rencontre un célèbre photographe, Masaya Nakamori (Masatoshi Nagase) dont la vie a bâclé quand sa vue à commencer à se détériorer.
Naissent alors des sentiments forts entre un homme qui perd la lumière et une femme qui la poursuit comme un insecte attiré par une lueur en pleine nuit. Masaya Nakamori et de plus en plus amer et agressif à l’égard de ses congénères alors que sa vue faiblit, la première rencontre avec Misako l’agace profondément et le conforte dans ses convictions. Irrémédiablement plongé dans un monde de ténèbres où il semble n’y avoir aucun espoir, Nakamori ne manifeste aucun égard à l’attention de la jeune femme qui met toute sa bonne volonté et tout son savoir pour trouver les mots justes.
(…)

Lire la suite