70ème Festival de Locarno : Mathieu Kassovitz recevra le Prix d’Excellence 2017 Moët & Chandon

Le Festival de Locarno rendra hommage à Mathieu Kassovitz en lui décernant le Prix Excellence Moët & Chandon. L’acteur, cinéaste et scénariste français sera son invité sur la Piazza Grande à l’occasion de la première mondiale de Sparring (ndlr. : Sparring-partner est un anglicisme utilisé pour désigner un partenaire d’entraînement dans certains sports, notamment dans le milieu de la boxe, rôle interprété par Mathieu Kassovitz), film de Samuel Jouy, le samedi 5 août.

— Mathieu Kassovitz
© Locarno Festival

Le Prix d’excellence Moët & Chandon du 70ème Festival de Locarno sera remis à Mathieu Kassovitz, une figure unique dans l’univers du cinéma tant français qu’international, un cinéaste à la fis apprécié que controversé d’une part et l’interprète de films culte, tels La Haine (1995), Les Rivières pourpres (2000) et surtout Amen (2002) d’autre part. Il est connu du grand public grâce à sa performance dans le rôle de Nino Quincampoix aux côtés d’Audrey Tautou dans Le fabuleux destin d’Amélie Poulain (2001) par Jean-Pierre Jeunet.

Mathieu Kassovitz a fait ses débuts en tant qu’acteur à l’âge de onze ans au Au bout du bout du banc (1978), le point de départ de toute une vie et une carrière passées devant et derrière la caméra. En 1993, le film Métisse, qu’il a écrit, dirigé et interprété, lui a valu deux nominations aux Césars. En 1994, sa performance dans le film de Jacques Audiard Regarde les hommes tomber (1994) l’a consacré par un César pour le meilleur talent émergent masculin. Le talent unique de cet acteur et réalisateur est confirmé par sa performance de 1997 dans Le cinquième élément de Luc Besson ainsi que dans La haine en 1995, ce dernier écrit et dirigé par lui. Il a remporté le Palme à Cannes pour le meilleur metteur en scène, en plus de son interprétation d’un skinhead dont la force virale et glaciale marquent en racontant une génération oubliée et un pays entier à travers une seule banlieue. Dans les années suivantes, Kassovitz poursuit sa carrière entre le cinéma d’auteur et le cinéma traditionnel, en collaborant avec des cinéastes de grande envergure tels que Costa-Gavras (Amen, 2002), Steven Spielberg (Munich, 2005) et Michael Haneke (Happy End, 2017).

Carlo Chatrian, directeur artistique du Festival de Locarno dit à son propos : « Mathieu Kassovitz est l’un des acteurs les plus talentueux de sa génération. Il est l’héritier de cette grande tradition d’artistes qui parviennent à atteindre la crédibilité dans les rôles les plus divers: à la pointe d’un prêtre autant que chez un agent du Mossad. Sa performance globale dans les chaussures du boxeur et du père Steve Landry à Sparring, qui suit bientôt son action dans Happy End, est la énième confirmation que Kassovitz est un acteur qui sait incorporer les différentes âmes d’un peuple comme peu d’autres peuvent. »

Mathieu Kassovitz recevra le Prix d’excellence Moët & Chandon sur la Piazza Grande le samedi 5 août. Son hommage sera accompagné de la projection d’une sélection de films de sa carrière.

Parmi les réalisateurs et acteurs récompensés par le Prix Excellence lors des éditions précédentes, citons Susan Sarandon, John Malkovich, Michel Piccoli, Isabelle Huppert, Gael García Bernal, Juliette Binoche, Giancarlo Giannini, Edward Norton et Bill Pullman en 2016. Moët & Chandon soutient ce prix pour la neuvième année consécutive.

Firouz Elisabeth Pillet

www.pardo.ch

© j:mag Tous droits réservés

Firouz Pillet

Journaliste RP / Journalist (basée à Genève)

Firouz Pillet has 220 posts and counting. See all posts by Firouz Pillet

Une pensée sur “70ème Festival de Locarno : Mathieu Kassovitz recevra le Prix d’Excellence 2017 Moët & Chandon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*