À Corseaux, La Villa « Le Lac », chef-d’œuvre du Corbusier, présente le summum de l’ingéniosité et illustre à merveille le fonctionnalisme

Quand, à La Chaux-de-Fonds en 1887, naît Charles-Edouard Jeanneret – dit Le Corbusier -, les fées ont placé son berceau dans une famille d’artistes : son père, Georges Edouard Jeanneret, est graveur et émailleur de montres, et sa mère, Marie Charlotte Amélie Jeanneret-Perret, est musicienne. Le Corbusier s’illustrera dans un autre domaine : l’architecture. Il demeure encore aujourd’hui l’un des architectes les plus connus au monde, précurseur d’une architecture nouvelle et moderne. La ville était son terrain de jeu favori et le béton son matériau de prédilection. La Villa « Le Lac », à Corseaux, est une parfaite illustration de l’art du maître dans le modelage du béton mais aussi de l’acier.

Image courtoisie Villa «Le Lac» Le Corbusier

En 1954, Le Corbusier déclare :

« En 1922-1923, je prends à plusieurs reprises le rapide Paris- Milan ou l’Orient-Express (Paris-Ankara). J’emporte un plan de maison dans ma poche. Le plan avant le terrain ? Le plan d’une maison pour lui trouver un terrain ? Oui ! »

Puis d’ajouter :

« C’était, ici, le Chemin Bergère, un chemin presque abandonné. Une ancienne route romaine qui avait relié les évêques de Sion aux évêques de Lausanne et de Genève. »

Petit bijou d’ingéniosité et de fonctionnalisme, la Villa «Le Lac» présente un exemple remarquable d’utilisation de l‘espace : Le Corbusier, qui destinait cette villa à ses parents, a rentabilisé les moindres espaces, de la cave à la terrasse en passant par les quelques pièces du rez-de-chaussée : cuisine, salle de bain très fonctionnelle, chambre et bureau, chambre d’amis. Le Corbusier y ajoutera sa chambre à l’étage, avec deux lits superposés, pour qu’il y dorme lors de ses visites.

La Villa «Le Lac» se révèle un manifeste architectural où l’on décèle déjà les idées majeures du programme développé par l’architecte dans les années 1920 pour ses célèbres «villas blanches». Véritable laboratoire des idées modernes, la Villa «Le Lac» compte parmi les réalisations les plus personnelles et les plus inventives de l’architecte. Elle est le fruit d’une recherche ergonomique et d’une analyse fonctionnaliste, exceptionnelles en 1923, visant à la réalisation d’un standard typologique : la maison étroite à travée unique est l’illustration parfaite de la maison minimale qui offre un maximum de confort en rentabilisant parfaitement l’espace et est devenu un standard qui a, depuis, inspiré le monde entier. La Villa « Le Lac » cristallise des idées architecturales qui auront une influence considérable au XXe siècle autour des questions fondamentales de l’habitat minimum et de l’habitat pour le plus grand nombre.

Image courtoisie Villa «Le Lac» Le Corbusier

La situation de la Villa « Le Lac » est idyllique : suivant la route qui longe Le Léman, situé juste après la piscine de Vevey, la création du Corbusier se trouve « à quatre mètres de la route et à quatre mètres du lac », comme le rappelle une plaque, citant le créateur de cette villa, à l’entrée du site. Cette modeste construction de soixante-quatre mètres carrés, à la fois, séduisante, insolite et déconcertante, aura, de toute évidence, inspiré de nombreux architectes de l’«architecture nouvelle» : le plan libre, le toit-jardin et la fenêtre en longueur, l’une des premières de l’histoire de l’architecture, qui offre une vue imprenable sur Le Léman, les Alpes françaises et valaisannes : on aperçoit la Dent blanche et le Catogne.

Véritable expérimentation technique, cette fenêtre de onze mètres témoigne d’une nouvelle conception du cadrage du paysage et de la relation au site, deux paramètres qui se retrouvent dans le jardin au niveau de la table en béton qui trône devant une embrasure, ou plutôt un cadre dans le mur et qui donne l’impression de regarder le paysage tel un tableau. Rassurez-vous ! Il y a des bancs de chaque côté de la table qui permettent de s’assoir et d’apprécier le paysage si malicieusement « encadré ». D’ailleurs, cet endroit invitant à la quiétude relève toute l’ingéniosité du Corbusier qui arrête abruptement son mur quelques mètres plus loin pour laisser les visiteurs profiter de l’intégralité du paysage grandiose, qui plus est par temps ensoleillé et ciel dégagé.
Au bout du jardin, les visiteurs peuvent choisir entre une rampe d’escaliers qui les amènent sur la terrasse ou quelques marches de pierre qui descendent sur la rive du lac dont la proximité étonne et séduit à la fois. Quelques personnes sur des paddles passent en pagaiant devant les visiteurs.

© Firouz Pillet

La Villa «Le Lac», construite entre 1923 et 1924, réserve quelques surprises aux visiteurs qui découvriront un revêtement d’acier galvanisé des façades nord et ouest avec la création du mur nord et de l’annexe, réalisés en 1931, éléments auxquels viendra s’ajouter le revêtement d’aluminium de la façade sud en 1951. Ces éléments très modernes pour époque donnent un air futuriste à la réalisation du Corbusier. En 1962, la Villa «Le Lac» est classée à l’inventaire des Monuments historiques et devient propriété de La Fondation Le Corbusier neuf ans plus tard. Devenue musée et restaurée en 2013, la Villa «Le Lac» a été inscrite, avec seize autres bâtiments de Le Corbusier répartis dans sept pays, sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO qui souligne que

« L’œuvre architecturale de Le Corbusier, une contribution exceptionnelle au Mouvement Moderne. »

Time machine, une expérience en VR, du 1er juillet au 25 septembre 2022

La Villa « Le Lac » offre un but d’excursion idéal dans cette magnifique région de la Riviera vaudoise qui propose d’autres possibilités très variées : l’Alimentarium, Chaplin’s World, Chardonne et le Mont-Pélerin ou encore la réserve naturelle des Grangettes située sur les vestiges de l’ancien grand delta du Rhône.

La Villa « Le Lac » propose une expérience originale et envoûtante en vous invitant à monter à bord de leur Time Machine ou machine à explorer le temps pour revivre les très riches heures de la Villa « Le Lac ». H.G. Wells avait imaginé le voyage dans le temps, le 20e siècle l’a raconté, la Villa « Le Lac » l’a réalisé et propose désormais cette expérience au public !

Grâce à la technologie de réalité augmentée et aux nombreuses photos des années 1920 à nos jours, Time machine ouvre une fenêtre sur le passé qui permet aux voyageurs temporels de se promener dans la Villa et le jardin tels qu’ils se présentaient dans les années 1920, 1930, 1940, 1950, 1960 … Cette immersion 3D dans l’histoire d’un chef-d’œuvre d’architecture moderne est sans danger… Retour vers le futur garanti !

Time machine du 1er juillet au 25 septembre 2022. Les vendredis, samedi et dimanches de 11h à 17h ou en tout temps sur rendez-vous.

La Villa « Le Lac », son architecture si originale et inventive, son jardin si gracieusement fleuris, le cadre enchanteur aux alentours digne d’une carte postale… Une excursion, tant individuelle que familiale ou en groupe, idéale pour la belle saison !

Firouz E. Pillet

www.villalelac.ch

© j:mag Tous droits réservés

Firouz Pillet

Journaliste RP / Journalist (basée à Genève)

Firouz Pillet has 691 posts and counting. See all posts by Firouz Pillet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*