FIFF 2017 : Palmarès de la 32ème édition

Le 32ème Festival International du Film Francophone de Namur, au cœur de la Wallonie, en Belgique, s’est clôturé ce vendredi  6 octobre par la cérémonie de remise des Bayard, suivie de la projection en première mondiale du film Diane a les épaules de Fabien Gorgeart, en présence du réalisateur, de l’actrice Clotilde Hesme et des acteur Grégory Montel et Thomas Suire.

Diane a les épaules de Fabien Gorgeart
Image courtoisie du FIFF

Cette année, la programmation réunissait quelque 140 films, issus des quatre coins de la Francophonie tels que le Québec (Tadoussac, de Martin Laroche), la Roumanie (Ana, mon amour de Călin Peter Netzer), la Tunisie ( La Belle et la meute  de Kaouther Ben Hania), la République Démocratique du Congo (Maman Colonelle de Dieudo Hamadi) et la Macédoine (When the Day had no name  de Teona Strugar Mitevska).

C’est le premier long métrage de Léonor Serraille,  Jeune Femme (titre international : Montparnasse Bienvenüe) qui a ouvert cette 32ème édition du FIFF, en présence de l’équipe du film. Le Festival a également présenté plusieurs premières mondiales telles que Benzine de Sarra Abidi (Tunisie), Une part d’ombre de Samuel Tilman (Belgique), La Part sauvage de Guérin van de Vorst (Belgique), Celui qui saura qui je suis de Sarah Moon Howe (Belgique), ou encore Tadoussac de Martin Laroche (Québec).

Coup de Cœur 2017, Nicolas Duvauchelle a rencontré le public lors d’une chaleureuse rencontre animée par la journaliste Juliette Goudot. L’acteur français a également présenté trois films de sa filmographie ainsi que son nouveau film Tout nous sépare, accompagné du réalisateur Thierry Klifa et du rappeur (et désormais acteur) Nekfeu. Le public namurois a également pu croiser d’autres nombreux invités tels que Vanessa Paradis, Thierry Frémaux, Swann Arlaud, Isabelle Blais, Bernard Menez, Samuel Jouy, Sara Giraudeau, Sara Forestier, Jean-Pierre Dardenne, Samuel Benchetrit, Vincent Macaigne, Sébastien Houbani, Martin Laroche, Nawell Madani, Raymond Depardon, et bien d’autres encore.

De nombreux professionnels du 7ème art ont également participé au FIFF Pro, le volet professionnel du festival, dont Dans les traces d’Atelier Grand Nord, Génération Talents!, l’Actu des pros et la Manufacture de Namur. Rendez-vous incontournable du cinéma de l’espace francophone, le FIFF a accueilli plus de 250 invités et 300 journalistes.

Toutes compétitions confondues, le Festival a décerné des prix pour un montant total de près de 80.000 €

Martin Provost (écouter l’interview effectuée pendant le festival, ndlr) présidait le Jury Officiel Longs Métrages, composé de Loubna Abidar (actrice – Maroc), Anne Emond (réalisatrice – Québec), Issaka Sawadogo (acteur – Burkina Faso), Benjamin Siksou (acteur et chanteur – France), Christa Théret (actrice – France), Marc Zinga (acteur – Belgique) tandis que le réalisateur Bilall Fallah menait le Jury Officiel Courts Métrages, composé de Marie-Elaine Riou (directrice du festival Regard – Québec), Aude-Léa Rapin (réalisatrice – France), Lucie Debay (actrice – France) et Samuel Theis (réalisateur et acteur – France).

— Prix et Bayards
Image courtoisie du FIFF

Le palmarès 2017 a décerné les Bayard suivants :

Le Bayard d’Or du meilleur film a été décerné, au grand étonnement, à un artiste confirmé, Samuel Benchetrit pour Chien (voir la critique publiée lors du Festival de Locarno, ndlr), l’adaptation de son roman éponyme; ce prix a été remis à Samuel Benchetrit par Martin Provost. Chien a aussi reçu le Bayard du meilleur scénario, remis à Samuel Benchetrit par Marc Zinga. Le film a permis à Vincent Macaigne  de donner une interprétation éprouvante et remarquée qui lui a valu le Bayard du meilleur comédien.

L’effroi de la soussignée fut de courte durée puisque le Bayard du meilleur court métrage a récompensé Written/Unwritten (Scris/Nescris) d’Adrian Silisteanu (Roumanie). Pour l’anecdote des coulisses du FIFF, Jean-Claude Laudach, l’un des chauffeurs bénévoles du FIFF, alors qu’il conduisait  Adrian Silisteanu à l’aéroport de Zaventem jeudi, lui souhaitait qu’il revienne à Namur pour y recevoir un prix. Ce prix a été remis à Adrian Silisteanu par Clotilde Hesme.

Le Prix Spécial du Jury qui est attribué à un réalisateur pour une aide à la post-production pour son prochain long métrage a récompensé Maman Colonelle, de Dieudo Hamadi (LMD – France/ RD Congo); ce prix a été remis par Issaka Sawadogo et Loubna Abidar.

Le Bayard de la meilleure photographie a récompensé 12 Jours de Raymond Depardon (France); ce prix a été remis à Raymond Depardon par Anne Emond.

— 12 JOURS de Raymond Depardon
Image courtoisie du FIFF

Le Bayard de la meilleure comédienne a été attribué à Camille Mongeau dans Tadoussac de Martin Laroche (Québec).

Le Jury Emile Cantillon est composé de sept étudiants en cinéma, âgés de 18 à 25 ans et issus des quatre coins de la Francophonie. Il visionne l’ensemble des premières œuvres de fiction présentées dans le cadre du Festival:

Le Bayard de la meilleure première œuvre de fiction a été attribué au film Les Bienheureux, de Sofia Djama (France/Belgique).

Le Prix Découverte a primé  Les Soldats (Soldatii poveste din Ferentari) de Ivana Mladenovic  (Roumanie/Serbie/Belgique). Ce prix a été remis à Cassandre Warnauts (productrice) et Adrian Schiop (comédien) par Siham Hinawi.

La récompense décernée durant le FIFF, le fameux Bayard, est désormais orpheline : le  sculpteur belge, Olivier Strebelle, créateur du Bayard, nous a quittés le 29 juillet 2017.

Les nombreux invités du FIFF, qui soigne et maintient une tradition d’accueil, se sont donné erndez-vous l’an prochain pour la 33ème édition du Festival International du Film Francophone de Namur qui se déroulera du 28 septembre au 5 octobre 2018 !

Firouz E. Pillet, Namur

www.fiff.be

© j:mag Tous droits réservés

Enregistrer

Enregistrer

Firouz Pillet

Journaliste RP / Journalist (basée à Genève)

Firouz Pillet has 423 posts and counting. See all posts by Firouz Pillet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*