La sélection du 70ème Festival de Locarno dévoilée

Ce mercredi 12 juillet, la sélection du 70ème festival de Locarno, qui se déroulera du 2 au 12 août 2017, a été révélée aux journalistes.

Le Festival tessinois consacré au septième art, qui se déroule sur les rivages du Lac Majeur, a su affirmer, au fil des ans, à la fois son exigence et son originalité. Présidé par Marco Solari, et sous la direction artistique Carlo Chatrian, le Festival de Locarno 2017, rassemblera pour cette édition dix-huit longs métrages, de nationalités très variées (douze), en compétition internationale. Quatorze films seront projetés hors compétition en avant-première sur la Piazza Grande, noyau historique de Locarno, qui se transforme en un immense cinéma en plein air durant le festival. Outre la compétition internationale et les films de la Piazza, trois autres sélections compléteront le programme: la compétition nationale et internationale des Pardi di domani et le Concorso Cineasti del presente.

— Piazza Grande
© Locarno Festival

Voici ci-dessous la liste des films proposés :

Section Concorso Internazionale (compétition internationale)

– 9 doigts de FJ Ossang (France)

– Les Bonnes manières de Marco Dutra & Juliana Rojas (Brésil)

– Charleston d’Andrei Cretulescu (Roumanie)

– Did You Wonder Who Fired the Gun ? de Travis Wilkerson (Etats-Unis)

– En el Séptimo Día de Jim McKay (Etats-Unis)

– Freiheit de Jan Speckenbach (Allemagne)

– Gemini d’Aaron Katz (Etats-Unis)

– Gli Asteroidi de Germano Maccioni (Italie)

– Goliath de Dominik Locher (Suisse)

– Good Luck de Ben Russell (Etats-Unis)

– La Telenovela errante de Raul Ruiz & Valeria Sarmiento (Chili)

– Lucky de John Caroll Lynch (Etats-Unis)

– Madame Hyde de Serge Bozon (France)

– Mrs Fang de Wang Bing (Chine)

– Qing Ting Zhi Yan de Xu Bing (Chine)

– Ta peau si lisse de Denis Côté (Canada)

– Vinterbrodre de Hlynur Palmason (Islande)

– Wajib d’Annemarie Jacir (Palestine)

Le jury, présidé par Olivier Assayas, devra se prononcer parmi ces candidats pour attribuer le Prix tant convoité: le Pardo d’Or. Parmi les cinéastes en lice,  certains ont déjà concouru à Locarno comme le documentariste chinois Wang Bing revient avec Mrs Fang, portrait d’une femme de soixante-sept ans atteinte de la maladie d’Alzheimer dans le sud de la Chine. La présence française est très marquée : mis à part de Madame Hyde, le nouveau film de Serge Bozon avec Isabelle Huppert, Sparring de Samuel Jouy (France) et  Lola Pater de Nadir Moknèche (France) avec Fanny Ardant qui interprète le rôle-titre. L’acteur John Caroll Lynch (Zodiac, Shutter Island, Jackie) présentera Lucky, son premier film en tant que réalisateur. Le film suit le voyage spirituel d’un vieille homme de nonante ans interprété par Harry Dean Stanton (Paris, Texas). A ses côtés, le public retrouvera David Lynch.

Raul Ruiz, le réalisateur franco-chillien des Mystères de Lisbonne, disparu en 2011, sera cependant le cosignataire d’un nouveau film intitulé La Telenovela errante coréalisé par celle qui fut son épouse et sa collaboratrice constante depuis 1969, Valeria Sarmiento. Citons encore Ta peau si lisse du canadien Denis Côté, 9 doigts du poète, chanteur et cinéaste français Frédéric-Jacques Ossang.

Le festival remettra le Pardo d’Onore au cinéaste Jean-Marie Straub, tandis que Adrien Brody recevra le prix du Leopard Club 2017.Un hommage sera rendu à travers une rétrospective dédiée au cinéaste Jacques Tourneur, “un réalisateur qui n’est encore pas reconnu à la hauteur de son talent”, commente le directeur artistique du Festival, qui rappelle ses films les plus marquants: La Féline (1942), L’Homme-léopard (1943), et Vaudou (1943), “des films faisant aujourd’hui partie des œuvres incontournables et cultes du cinéma.

Section Piazza Grande (premières mondiales, internationales ou européennes)

– Amori che non sanno stare al mondo de Francesca Comencini (Italie) – —

– Atomic Blonde de David Leitch (Etats-Unis)

– Chien de Samuel Benchetrit (France)

– Demain et tous les autres jours de Noémie Lvovsky (France)

– Drei Zinnen de Jan Zabeil (Allemagne)

– Good Time de Ben Safdie & Joshua Safdie (Etats-Unis)

– Gotthard de Kevin Merz (Suisse)

– Iceman de Felix Randau (Allemagne)

– Laissez bronzer les cadavres de Hélène Cattet & Bruno Forzani (Belgique)

– Lola Pater de Nadir Moknèche (France)

– Sparring de Samuel Jouy (France)

– The Big Sick de Michael Showalter (Etats-Unis)

– The Song of Scorpions d’Anup Singh (Singapour)

– Seven Sisters de Tommy Wirkola (Royaume-Uni)Section Piazza Grande (premières mondiales, internationales ou européennes)

Sur la Piazza Grande seront projetés à ciel ouvert une sélection de films hors compétition dont Good Time la course poursuite sous acide des frères Safdie avec Robert Pattinson, déjà présenté au dernier Festival de Cannes en mai, mais aussi Demain et tous les autres jours, le nouveau film Noémie Lvovsky après Camille Redouble (2012). Très attendus tant par la presse que par le public, mentionnons encore  Atomic Blonde de David Leitch avec Charlize Theron et Chien avec Vincent Macaigne dans le rôle titre, réalisé par Samuel Benchetrit, d’après son roman éponyme.

Concorso Cineasti del presente

– 3/4 de Ilian Metev (Bulgarie/ Allemagne

– Abschied von den Eltern de Astrid Johanna (Autriche)

– Beach Rats de Eliza Hittman (Etats-Unis)

– Cho-Haeng de Kim Dae-hwan (Corée du Sud)

– Dene wos guet geit de Cyril Schäublin (Suisse)

– Distant Constellation de Shevaun Mizrahi (Etats-Unis/Turquie/Pays-Bas)

– Easy de Andrea Magnani (Italie/Ukraine)

– Edaha no koto de Ryutaro Ninomiya (Japon)

– Monte delle Formiche de Riccardo Palladino (Italie)

– Le Fort des Fous de Narimane Mari (France/ Qatar/Grèce/Allemagne)

– Meteorlar de Gürcan Keltek (Pays-Bas, Turquie)

– Milla de Valérie Massadian (France/Portugal)

– Person to Person de Dustin Guy Defa (États-Unis)

– Sashishi Deda de Ana Urushadze (Géorgie Géorgie/Estonie)

– Severina de Felipe Hirsch (Brésil/Uruguay)

– Verão Danado de Pedro cabaleira (Portugal)

Pardi di domani

Compétition internationale :

– Agvarim shel Ella de Oren Adaf (Israël)

– António e Catarina de Cristina Hanes (Portugal)

– Armageddon 2 de Corey Hughes (Cuba)

– Boomerang de David Bouttin (France)

– British by the Grace of God de Sean Robert Dunn (Royaume-Uni)

– Crossing River de Han Yumeng (Chine)

– Das satanische Dickicht – DREI de Willy Hans (Allemagne)

– Douggy de Matvey Fiks (États-Unis/Russie)

– Edge of Alchemy de Stacey Steers (États-Unis)

– Fine di un amore de Alberto Tamburelli (Italie)

– Haine negre de Octav Chelaru (Roumanie)

– Harbour de Stefanie Folk (Pays-Bas)

– Jeunes Hommes à la fenêtre de Loukianos Moshonas (France)

Compétition nationale :

– 59 Secondes de Mauro Carraro (Suisse)

– A Song from the Future de Tommaso Donati (Suisse)

– Kuckuck de Aline Höchli (Suisse)

– La Femme canon de D. Toutevoix & A. Zullo (Suisse/France/Canada)

– Les Histoires vraies de Lucien Monot (Suisse)

– Les Intranquilles de Magdalena Froger (Suisse)

– Parades de Sarah Arnold (Suisse/France)

– Resistance de Laurence Favre (Suisse)

– Rewind Forward de Justin Stoneham (Suisse)

– und alles fällt de Nadine Schwitter (Allemagne)

– Villa Ventura de Roman Hütter (Suisse)

© Locarno Festival

www.pardo.ch

Firouz-Elisabeth Pillet

© j:mag Tous droits réservés

Enregistrer

Firouz Pillet

Journaliste RP / Journalist (basée à Genève)

Firouz Pillet has 423 posts and counting. See all posts by Firouz Pillet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*