Le Grand Théâtre de Genève ouvre à nouveau ses portes après plusieurs semaines de confinement

Le Grand Théâtre de Genève est heureux d’annoncer son programme de reprise avec le déconfinement, du 13 juin au 2 juillet, qui accueillera deux récitals d’exception du ténor Jonas Kaufmann et de la soprano Sabine Devieilhe ainsi qu’un concert Verdi – Wagner en compagnie de l’Orchestre de la Suisse romande sous la direction de Jonathan Nott.

Jonathan Nott se réjouit de retrouver

le contact avec le public même si la jauge sera limitée, de sentir la réaction des spectateurs en direct, ce sentiment qui m’a le plus manqué ces derniers mois.

— capture du site du GTG

 

Trois événements à jauge limitée

Du 13 juin au 2 juillet, le Grand Théâtre de Genève prévoit un programme artistique en phase avec le déconfinement progressif décidé par les autorités fédérales. Le public est impatient de retrouver les musiciens en direct mais pour ce faire, les personnes intéressées doivent s’inscrire pour réserver leur place vu que le nombre de spectateurs est limité pour respecter les consignes de sécurité.

Cette programmation est donnée dans le cadre du concept de protection de branche de l’Union des Théâtres Suisses (UTS) et selon une jauge limitée à trois cents personnes, des concerts d’environ une heure et sans entracte. La billetterie sera à nouveau ouverte dès lundi 8 juin et la vente pour ces événements débute dès le 10 juin. Étant donné la jauge réduite, le Grand Théâtre envisage une diffusion en streaming de plusieurs de ces événements, notamment le concert du 19 juin.

Approcher la saison 2020-2021

Le 19 juin sera l’occasion d’une mise en bouche de la saison prochaine avec un concert Verdi & Wagner joué par l’Orchestre de la Suisse romande (OSR) et son chef Jonathan Nott. Des extraits de La Traviata et Parsifal, à l’affiche du Grand Théâtre en 2020-2021 seront donnés avec des solistes de tout premier plan, comme le célèbre ténor allemand Andreas Schager, la basse wagnérienne par excellence Georg Zeppenfeld, le ténor français Julien Behr, qui a récemment incarné Belmonte dans L’enlèvement au Sérail. L’étoile montante Elsa Dreisig chantera Violetta Valéry, un rôle qu’elle a déjà incarné au Staatsoper de Berlin.

D’autre part, le Grand Théâtre se réjouit de participer au projet de l’OSR sur la IXème Symphonie de Beethoven, avec son Chœur permanent préparé par Alan Woodbridge.

Sabine Devieilhe en première ligne

Paris, Londres, Milan, Aix-en-Provence, Vienne… la jeune Sabine Devieilhe a foulé les planches des plus grandes scènes lyriques et s’inscrit comme la soprano colorature française par excellence de sa génération.

À Genève, Sabine Devieilhe donnera un récital autour des œuvres de Mozart et Richard Strauss, le 13 juin, aux côtés du pianiste Mathieu Pordoy, « un partenaire superbe » selon le New York Times. Cette soirée est proposée aux soutiens du Grand Théâtre durant la période du Covid-19. Le public romand pourra ensuite retrouver la soprano française à nouveau le 19 septembre 2020 au Victoria Hall, avec Alexandre Tharaud pour l’accompagner au piano, autour d’un autre programme.

Jonas Kaufmann, retour des plus grandes stars du monde lyrique

L’événement extraordinaire pour la clôture d’une saison amputée par la pandémie est le récital du ténor allemand Jonas Kaufmann au Grand Théâtre de Genève le 2 juillet, aux côtés d’un pianiste hors pair, Helmut Deutsch. Jonas Kaufmann incarne les plus grands rôles-titres du répertoire, comme Lohengrin, Otello, Andrea Chénier, Parsifal et Tristan et a remporté de très nombreux prix, notamment le Gramophone Award (2007, 2009) consacré meilleur chanteur de l’année par Diapason (2010, 2013), ECHO Klassik (2013, 2015) et aux Opera Awards (2013).

Après six ans d’absence, Jonas Kaufmann revient donc sur la scène de Neuve. Selon l’évolution des directives fédérales, la jauge pourrait être augmentée pour cette date.

La Plage fera la part belle aux spectacles annulés en raison de la pandémie

Le volet décontracté du Grand Théâtre reprend aussi du service, avec, pour sûr, un Apéropéra autour de la production annulée de Saint François d’Assise à coups de l’énigmatique instrument Thérémine (le 18 juin à 18h30), un Duel élargi « l’art peut-il sauver le monde » le 25 juin, en compagnie du directeur de Vidy-Lausanne Vincent Baudriller, de la célèbre chorégraphe La Ribote, dans une discussion modérée par Stéphane Benoît Godet, rédacteur en chef du Temps, média partenaire de l’événement.  S’agissant de l’ultime fête Late Night de la saison et de la projection en plein-air de Aida, (Aida sous les étoiles), le Grand Théâtre étudie la faisabilité de les réaliser d’ici début juillet.

Un programme alléchant qui récompensera les spectateurs privés de concert et de récitals durant ce printemps !

https://www.gtg.ch

Firouz E. Pillet

© j:mag Tous droits réservés

Firouz Pillet

Journaliste RP / Journalist (basée à Genève)

Firouz Pillet has 607 posts and counting. See all posts by Firouz Pillet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*