Paris : L’Hôtel des Invalides fête son 350e anniversaire

Mondialement connus pour abriter le tombeau de Napoléon Ier, l’Hôtel des Invalides sera célébré toute l’année 2020. Cela a commencé le 5 mars à la Cathédrale Saint Louis avec Triomphe de l’Amour et de la Paix, concert consacré à Lully, surintendant de la Musique du Roi et directeur de l’Académie royale de musique. Pour l’occasion de la Journée de la Femme, Maureen Ragoucy, photographe documentaire et vidéaste montrera la vie des femmes sous l’occupation, avec l’exposition Rappelle toi, Barbara. Deux jours plus tard, au même endroit sera présenté Te Deum de Charpentier, concert spirituel sous la direction d’Hervé Niquert. Suit Didier Sandre le pensionnaire de la Comédie Française, avec ses récits de grands textes historiques de Louis XIV à Napoléon et l’évocation des Invalides écrits par Madame de Maintenon, des Abbés Maury et Osini, de Montesquieu, Voltaire, Chateaubriand…
(…)

Lire la suite

Opéra Semper de Dresde – Les Maîtres-chanteurs de Nuremberg (Die Meistersinger von Nürnberg) : Cinq heures et quarante minutes de bonheur

Seul opéra comique de Wagner en même temps qu’une suite, 200 ans plus tard, de son Tannhäuser, Les Maîtres-chanteurs de Nuremberg apparaît, au-delà d’une revanche du compositeur sur l’establishment musical de son époque, comme une réflexion sur l’art. On y retrouve l’éternelle querelle entre les ‘anciens’, partisans du conservatisme et de la ‘règle’, et les modernes ouverts à la créativité.  Selon  l’historien Michael Tanner, il s’agit du ‘conflit entre imagination et forme’ et par-dessus tout de ‘la relation entre l’artiste et son public.’ Un public allemand! Car les Maîtres-chanteurs glorifie d’abord l’Allemagne, son histoire et ses traditions lyriques, dans un nationalisme que le Troisième Reich récupérera tristement à son avantage, et au détriment de l’héritage wagnérien.
(…)

Lire la suite

Biennale d’art flamenco: Séville s’est grandiosement présentée à Paris

Le Palais de Chaillot qui domine la place du Trocadéro, situé en face de la Tour Eiffel a dernièrement accueilli un événement exceptionnel : la quatrième Biennale d’art flamenco et ses artistes hors du commun, perpétuant la longue mais toujours attractive tradition d’une danse, plutôt style musical, né en Andalousie du XVIII siècle et fier de ses multiples et différentes origines : européennes, gitanes, juives, indiennes, arabes…
(…)

Lire la suite

Les fêtes au Grand Théâtre de Genève : concert de Nouvel An, Les Indes galantes (opéra-ballet)

Le Grand Théâtre propose un menu gourmand et riche pour inspirer la fin de l’année : un concert de Nouvel An avec une jeune étoile lyrique suisse, un opéra et un ballet Les Indes galantes, féeriques et engagées, signées Lydia Steier et le spectacle pour enfants, Cenerentolina.
(…)

Lire la suite

Le regard de Charles – la vie filmée de et par Charles Aznavour

Le film s’ouvre sur des image en noir et blanc sur lesquelles une voix off (celle de Romain Duris) énonce :

Toute ma vie, j’ai enregistré en super 8, en 16 mm; j’ai gardé dans cette pièce tout le matériel, toutes les bobines. Si le public connaît toutes mes chansons, ce n’est pas le cas pour ces archives et films que je n’ai jamais montrés. 

L’intention du film est d’emblée claire : comme indiqué dans le générique du début, il s’agit d’un film de Charles Aznavour, réalisé par de Marc Di Domenico.
(…)

Lire la suite

Grand Théâtre de Genève : Benjamin Appl chante le Winterreise de Schubert le 14 novembre

Le Grand Théâtre de Genève accueille pour le plus grand bonneur des mélomanes le baryton Benjamin Appl pour une soirée Winterreise.

Le 14 novembre 2019,  le baryton Benjamin Appl chantera le célèbre voyage d’hiver composé par Schubert, sur la scène de Neuve, avec Graham Johnson au piano : une première pour le jeune chanteur. Une soirée qui promet d’être aussi intime qu’intense.
(…)

Lire la suite

10. StummfilmLiveFestival (29.08-08.09.2019) im Kino Babylon: 1929! Premiere – Dimitri Schostakowitsch ungekürzt

Das Kino Babylon  ist in vielerlei Hinsicht geschichtsträchtig: Es befindet sich am Rosa-Luxemburg-Platz, gegenüber der Volksbühne; das Gebäude, in dem es sich befindet, ist Teil eines denkmalgeschützten Gebäudekomplexes und im Jahr 1929 wurde das Babylon als Stummfilmkino eröffnet. Zur musikalischen Begleitung der Filme gab es einen Orchestergraben und eine Kinoorgel. Beim Umbau im 1948 wurde der Orchestergraben geschlossen und die Orgel abgebaut.Das Kino diente bis 1989 als Spartenkino der DDR. Nach der Wende musste das Kino saniert werden wobei der Orchestergraben des grossen Saals wiederhergestellt wurde, sodass nun wieder Musik zum Film live in Kammerorchesterbesetzung gespielt werden kann. 1999 wurde die damals 70 Jahre alte Philipps-Kinoorgel restauriert, die damit als einzige Kinoorgel in Deutschland noch am Original-Standort betrieben wird.
(…)

Lire la suite

14e Festival cinémas d’Afrique de Lausanne : un très beau programme qui dévoile de nombreuses facettes du continent !

Le festival à présent bien établi dans le calendrier des festivals suisses, qui met à l’honneur les cinémas africains avec un riche programme d’événements culturels annexes, se tiendra à la Cinémathèque suisse et au Casino de Montbenon du 22 au 25 août 2019 autour du thème REGARDS.
Le festival se propose depuis ses débuts à permettre au public de saisir d’un peu plus près les réalités sociales, culturelles et artistiques des différentes régions d’Afrique en présentant un choix d’œuvres fortes réalisées par des cinéastes du continent et de la diaspora africaine.
(…)

Lire la suite

Inna de Yard  : le dernier documentaire de Peter Webber remet sur le devant de la scène des gloires mythiques de la « soul » jamaïcaine

Peter Webber (The Girl With A Pearl Earring) entraîne les spectateurs sur les hauteurs verdoyantes de Kingston – la capitale de la Jamaïque et non la banlieue Sud-Ouest de Londres – où des légendes du Reggae se retrouvent pour enregistrer un disque intitulé Inna de Yard. Plus de trente ans après leur âge d’or, ils s’apprêtent à repartir en tournée à travers le monde. A l’instar de l’album qu’ils enregistrent, le documentaire raconte l’aventure humaine de ces chanteurs qui, en plus d’incarner un genre musical mythique et universel, font vibrer l’âme de la Jamaïque. Car la « soul of Jamaica » est aussi une philosophie de vie.
(…)

Lire la suite

Les affiches du 53e Montreux Jazz Festival conçues par l’artiste espagnol Ignasi Monreal

Depuis 1967, le Festival laisse le soin à des artistes internationaux de réaliser son affiche officielle. Keith Haring en signait trois déclinaisons en 1983, puis en binôme avec Andy Warhol en 1986. David Bowie se prêtait au jeu en 1995, comme plus récemment Yoann Lemoine (Woodkid), Malika Favre ou Christian Marclay.

L’artiste Ignasi Monreal signe trois affiches aux accents ibériques et urbains pour incarner la 53ᵉ édition du Montreux Jazz Festival qui aura lieu du 28 juin au 13 juillet 2019. Conçue numériquement, l’œuvre marie architecture traditionnelle et symboles contemporains.
(…)

Lire la suite