Une pièce espagnole de Yasmina Reza, mise en scène par Claude Vuillemin au Théâtre Les Amis à Carouge – jusqu’au 9 octobre 2022

Une rose est une rose est une rose selon la formule qui a consacré Gertrude Stein – chez Yasmina Reza, on pourrait dire : une pièce est une pièce est une pièce. Le méta-théâtre de sa Pièce espagnole plonge le public dans trois niveaux de récit et d’interprétation.
La matriona de cette poupée gigogne théâtrale met en scène une famille composée de la mère, Pilar (Margarita Sanchez), Nuria, sa célèbre fille, actrice de cinéma (Patricia Mollet-Mercier), sa seconde fille Aurelia (Sabrina Martin), actrice, elle aussi,, mais sans reconnaissance publique et le mari de celle-ci, Mariano (Mauro Bellucci), professeur de mathématique alcoolique. Pilar veut présenter à sa famille son amoureux, Fernan, un gérant immobilier. Les matriochkas du dispositif consistent en second niveau à interrompre la pièce de famille pour que les acteurs et les actrices, à tour de rôle, s’adressent, face au public, à celui-ci, ou à un membre imaginaire de l’équipe technique, ou même à l’auteur de la pièce espagnole. Sortant de leurs personnages, ils et elles livrent, dans des monologues, leurs réflexions sur le métier de commedien.ne, sur le théâtre et la vie en général. La dernière poupée narrative focalise le champ sur Aurelia qui répète avec son mari les scènes d’une pièce bulgare, parfait contrepoint à la carrière flamboyante de sa sœur.

Lire la suite

Ma vie et moi, d’après Henri Miller et Portrait de l’artiste en déshabillé de soie, d’après Brigitte Fontaine aux Amis musiquethéâtre de Carouge

Dans le cadre du projet Rêves d’acteur(e)s qui a fait naître six monologues à voir jusqu’au 30 mars 2022, les deux premiers spectacles d’une heure chacun à regarder dans la même soirée se jouent jusqu’au 9 mars.
A priori, les univers de Henry Miller et de Brigitte Fontaine sont très différents. Pourtant, les éléments narratifs choisis par Claude Vuillemin pour interpréter Ma vie et moi et ceux choisis par Nathalie Boulin pour Portrait de l’artiste en déshabillé de soie entrent en résonance, procurent des effets miroirs saisissants, tout en offrant une appréhension du monde singulière.
Les deux artistes se revendiquent comme misanthropes. Si l’on croit bien volontiers Henry Miller (Tropique du Cancer, Tropique du Capricorne, entre nombreux autres) dans cette interprétation du monde, pour Brigitte Fontaine, on ressent cette posture comme un voile de protection face aux pulsions du monde. (…)

Lire la suite

Du 1er au 30 mars aux Amis musiquethéâtre de Carouge : Six monologues en création – Rêves d’acteur(e)s

Depuis deux ans, le monde de la culture est engoncé dans l’étau de la pandémie et des contraintes sanitaires. Le spectacle vivant, un des secteurs les plus sensibles et fragiles de l’industrie culturelle, a particulièrement souffert de cette privation d’exposition de son souffle créatif et du partage avec son public. Le projet Rêves d’acteur(e)s est né de l’astreinte de la crise sanitaire, l’idée étant de donner aux actrices et acteurs « une occasion de se fabriquer un spectacle sur mesure, le solo dont ils rêvent », explique la directrice des Amis musiquethéâtre de Carouge, Françoise Courvoisier. (…)

Lire la suite