Avec Triangle of Sadness (Sans filtre), les digressions de Ruben Östlund sur l’humanité atteignent leur paroxysme

Après la Fashion Week, Carl (Harris Dickinson) et Yaya (Charlbi Dean Kriek), couple de mannequins et influenceurs, sont invités sur un yacht pour une croisière de luxe. Tandis que l’équipage est aux petits soins avec les vacanciers, le capitaine refuse de sortir de sa cabine alors que le fameux dîner de gala approche. Les événements prennent une tournure inattendue et les rapports de force s’inversent lorsqu’une tempête se lève et met en danger le confort des passagers. (…)

Lire la suite

Mostra 2017 : Three Billboards Outside Ebbing, Missouri ou l’autopsie réussie d’une bourgade du Missouri

Martin McDonagh s’approche de la sentimentalité dans son examen brutal du fonctionnement interne d’une petite ville.

Three Billboards Outside Ebbing, Missouri (Trois panneaux d’affichage en dehors d’Ebbing, Missouri) reste intrinsèquement lié aux films précédents de Martin McDonagh, mettant en éveil tous les délicieux blasphèmes, les points de vue corrosifs et les clichés délicieusement savoureux qui ont fait la patine de son style charmant avec Bruges et Seven Psychopaths. Mais ici, McDonagh a choisi l’appât et le changement, à travers un film qui porte son nihilisme fatigué avec un ton étonnamment léger, une tonalité ultérieurement abandonnée en faveur d’un message de grâce inattendu. C’est-à-dire que non seulement Three Billboards Outside of Ebbing, Missouri est le film le plus accompli du réalisateur, c’est aussi son plus compatissant.
(…)

Lire la suite