Mostra 2022 : Blonde, d’Andrew Dominik, présenté en compétition, était incontestablement l’un des films les plus attendus de cette édition

Pour pouvoir découvrir Blonde, le biopic signé Andrew Dominik, il fallait patienter puisque la Mostra avait choisi de montrer ce film à la fin du programme des festivités. Mais la patience et l’attente ont été grandement récompensées.
Basé sur le roman à succès de Joyce Carol Oates, Blonde réinvente avec audace la vie de l’une des icônes les plus durables de Hollywood, Marilyn Monroe. De son enfance instable en tant que Norma Jean, en passant par son ascension vers la célébrité et ses enchevêtrements romantiques, Blonde brouille les lignes de fait et de fiction pour explorer la fracture croissante entre son moi public et privé. Andrew Dominik souligne ses intentions en élaborant ce biopic : (…)

Lire la suite

Mostra 2022 : Les Enfants des autres, de Rebecca Zlotowski, présenté en compétition officielle, dissèque la place de la belle-mère, offrant un magnifique rôle à Virginie Efira

Rachel (Virginie Efira), quadragénaire, sans enfant, enseigne le français dans un lycée professionnel. Elle aime sa vie et la croque à pleines dents : elle se voue à ses élèves du lycée, se consacre à ses amis, accorde du temps à son ex-compagnon, donne des cours de guitare. C’est parmi ses élèves de guitares qu’elle rencontre Ali (Roschdy Zem) dont elle tombe éperdument amoureuse et auquel elle s’attache aussitôt. Mais Rachel s’attache aussi à Leila, sa fille de quatre ans, qu’elle tenait à rencontrer. Elle la borde, la soigne, et l’aime comme la sienne. Mais aimer les enfants des autres, c’est un risque à prendre… Leila est une fillette qui, comme tout enfant en bas âge, ne ménage pas Rachel en réclamant sans cesse sa maman, Alice (Chiara Mastroianni), alors que Rachel fait tout pour se faire accepter et aimer par la petite fille. (….)

Lire la suite

Mostra 2022 : Argentina 85, de Santiago Mitre, concourant pour le Lion d’or, retrace les enquêtes de Julio Strassera et Luis Moreno Ocampo

Argentine, 1985 s’inspire de la véritable histoire des procureurs Julio Strassera et Luis Moreno Ocampo, qui, en 1985, ont osé enquêter et poursuivre les responsables de la phase la plus sanglante de la dictature militaire argentine. Sans se laisser intimider par l’influence encore considérable de l’armée sur leur fragile et nouvelle démocratie, Strassera et Moreno Ocampo ont formé une jeune équipe juridique de héros improbables pour mener leur bataille digne de David contre Goliath. Constamment menacés, avec leurs familles, ils ont mené une course contre-la-montre pour rendre justice aux victimes de la junte militaire. (…)

Lire la suite

Mostra 2021 : Un autre monde, de Stéphane Brizé, en compétition, plonge le public au cœur des plans sociaux de grandes entreprises qui sacrifient les individus au profit de la rentabilité

Au Lido de Venise, dans le cadre de la 78ème édition de la Mostra, Stéphane Brizé a présenté le dernier volet de sa trilogie sur le monde du travail. Après La loi du marché (2015) et En Guerre (2018), le cinéaste français poursuit sa collaboration avec Vincent Lindon, qui a co-produit Un autre monde et avec lequel le réalisateur a noué une forte amitié complice.
(…)

Lire la suite

Mostra 2021 : La caja, de Lorenzo Vigas, présenté en compétition, suit le cheminement d’un orphelin mexicain à la recherche des restes de son père

Hatzin, un jeune adolescent de Mexico, voyage pour récupérer les restes de son père, qui ont été retrouvés dans une fosse commune au milieu du ciel immense et du paysage vide du nord du Mexique. Mais une rencontre fortuite avec un homme (Hernán Mendoza) qui présente une troublante ressemblance physique avec son père le remplit de doutes et d’espoir quant à la véritable localisation de ses parents. À force de persévérance et de ténacité, il va suivre cet homme, l’aborder, lui présenter la carte d’identité de son père. L’homme le prie de le laisser tranquille, d’abord gentiment puis avec beaucoup de véhémence.
(…)

Lire la suite

Mostra 2021 : Competencia oficial, de Gastón Duprat et de Mariano Cohn, apporte et réflexions existentielles sur les métiers de cinéaste et d’acteurs

En quête de reconnaissance et de prestige social, un homme d’affaires milliardaire (José Luis Gómez) aspire à monter au panthéon des mécènes artistiques (d’ailleurs, l’homme d’affaires s’intéresse à brancher sa fille, interprétée par Irene Escolar, dans cette production prestigieuse) et décide de réaliser un film qui laisse son empreinte. Pour ce faire, il engage les meilleurs : un casting stellaire formé par la célèbre réalisatrice Lola Cuevas (Penélope Cruz) et deux acteurs de renom, tous deux énormément talentueux, mais avec un ego encore plus grand : Felix Rivero (Antonio Banderas), acteur hollywoodien et infatigable homme à femmes, et Iván Torres (Oscar Martínez), illustre interprète du radicalisme théâtre, plus introverti. Les deux légendes, mais pas vraiment en bons termes. À travers une série de défis de plus en plus excentriques lancés par Lola, Felix et Iván doivent affronter non seulement l’un l’autre, mais aussi leur héritage artistique.
(…)

Lire la suite

Mostra 2021 : Maggie Gyllenhaal présente son premier long métrage, The Lost Daughter, en compétiton

Seule dans une station balnéaire, Leda (Olivia Colman) observe de manière obsessionnelle une jeune mère et sa fille sur la plage. Troublée par la complicité de leur relation et par leur famille bruyante et inquiétante, Leda est submergée par des souvenirs liés à ses filles, Bianca et Martha et au désarroi, à la perplexité et à l’intensité de sa propre maternité, peut-être aux remous aussi .… Un geste impulsif catapulte Leda dans l’univers étrange et menaçant de son propre esprit, dans lequel elle est forcée de faire face aux choix non conventionnels qu’elle a faits lorsqu’elle était jeune mère et à leurs conséquences.
(…)

Lire la suite

Mostra 2021 : The Card Counter, de Paul Schrader, réunit une distribution parfaite mais peine à convaincre

William Tell (Oscar Isaac) est un ancien interrogateur militaire vivant sous le radar en tant que joueur invétéré de Black Jack, il  mène une vie méticuleuse, faite de rites et de manies, une routine qui semble ne laisser place à aucun imprévu. Et pourtant ! Le long fleuve tranquille qu’est la vie de Tell est bouleversé lorsqu’il rencontre Cirk (Tye Sheridan), un jeune homme qui cherche à se venger d’un ennemi commun. Avec le soutien de la mystérieuse et sensuelle financière La Linda (Tiffany Haddish), Tell emmène Cirk sur le circuit des casinos pour le mettre sur une nouvelle voie, souhaitant l’inciter à reprendre ses études et à renouer avec sa mère. Cependant, il constate que les fantômes du passé ne le libéreront pas si facilement.
(…)

Lire la suite

Mostra 2021 : Madres paralelas, de Pedro Almodóvar, ouvre la 78ème édition du festival avec un mélodrame poignant

Le film de Pedro Almodóvar était très attendu car il a avait déjà beaucoup fait parler de lui … Ou plutôt son affiche qu’Instagram avait censuré de sa publication à cause du mamelon avec du lait, un mamelon que les algorithmes des réseaux sociaux ne sauraient voir. Pourtant, l’affiche de Madres Paralelas, prend tout son sens après la projection du film de Pedro Almodóvar.
(…)

Lire la suite

[Audio] Robert Guédiguian pour son dernier film La villa

Son dernier long métrage, La Villa, a été présenté en compétition de la Mostra de Venise 2017 (notre critique, ndlr.). Ce film qui s’apparente à un bilan socio-philosophique, entraînent les spectateurs dans une calanque près de Marseille, au creux de l’hiver, Angèle, Joseph et Armand, se rassemblent autour de leur père vieillissant.
(…)
Rencontre avec Robert Guédiguian, très loquace et généreux, à l’Hôtel Métropole pour l’avant-première de son film au Cinéma City, à Genève.
(…)

Lire la suite