Théâtre Saint-Gervais du 24 au 28 janvier: Un Spectacle – un voyage dans les coulisses du théâtre

Plus qu’un décor, dans le spectacle vivant, le lieu de représentation revêt une importance qui va au-delà de la scénographie. Qui ne ressent pas une atmosphère particulière quand iel entre dans un temple de la culture – institutionnalisé ou faisant partie de son panthéon personnel ? Les performances en plein air (comme les spectacles itinérants d’Omar Porras) ou dans des endroits qui a priori ne sont pas fait pour, par exemple le Mur des Réformateurs (2009, Calvin Genève en flammes), donnent également un goût différent selon l’énergie du lieu, la disposition du public, la nature de ce qui l’environne.

— Dominique Gilliot – Un Spectacle d’Igor Cardellini et Tomas Gonzalez
Image courtoisie Théâtre Saint-Gervais (© Matthieu Gafsou)

Partant de l’architecture et de la spécificité du Théâtre Saint-Gervais, Igor Cardellini, Tomas Gonzalez et Dominique Gilliot invitent à reconsidérer les lieux d’art au travers d’une « visite-performance guidée » mentale, intitulée de manière tautologique, Spectacle. Ce point de départ offre le prétexte à une exploration des modèles contemporains de salles de représentation ou d’exposition. Le gradin, la scène, le grill et ses spots, le tapis de danse, c’est l’entier du dispositif spectaculaire qui est passé au crible. Dans le temps de la «visite» est tracé un parcours qui interroge le rapport au monde.

Le duo Igor Cardellini et Tomas Gonzalez, associé au Théâtre Vidy-Lausanne, poursuit sa recherche sur l’architecture et le pouvoir ainsi que ses ancrages concrets dans notre existence, commencée lors de leurs projets Showroom et L’Âge d’or. Pour Spectacle, il s’associe avec le performer Dominique Gilliot qui interprète le « guide » qui dévoile les coulisses, l’installation technique et le parquet de la salle du théâtre Saint-Gervais. D’anecdotes en digressions se découvrent peu à peu les formes de pouvoir liées à la représentation théâtrale dans notre société contemporaine. Il entraîne les spectateur·ice·s dans cette performance en suggérant cette réflexion, à la base du projet :

« Qu’est-ce qu’on fait là ensemble ? »

Cette question amène le public à élargir le spectre de réflexion : en considérant les architectures du théâtre, il s’agit de réfléchir à la manière plus fondamentale d’habiter la Terre :

« Qu’est-ce qu’une salle de représentation peut raconter de notre positionnement sur la planète et dans l’univers ? Que signifie le foisonnement encore très récent de salles qui ne sont autre que des boîtes dans lesquelles l’humain vient se placer pour voir, entendre et ressentir ? Qu’est-ce que cela nous dit de notre relation à nous-mêmes et à la nature ? En filigrane se dessine un questionnement sur la place ambiguë de l’art dans nos sociétés. »

La représentation artistique, quelle que soit sa forme, est toujours une représentation du monde ; il est à cet égard intéressant, en tant que spectateur·ice·s de se poser également la question des intentions de l’écrin, à côté de celles de contenu et de scénographie que les artistes nous proposent.

Du 24 au 28 janvier 2023, par Igor Cardellini et Tomas Gonzalez, 2022, 75 minutes.
Vendredi 27 janvier 2023, rencontre et discussion avec les artistes à l’issue de la représentation.

https://saintgervais.ch/spectacle/un-spectacle

Malik Berkati

© j:mag Tous droits réservés

malik berkati

Journaliste / Journalist - Rédacteur en chef j:mag / Editor-in-Chief j:mag

malik berkati has 743 posts and counting. See all posts by malik berkati

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*