[Audio] Rencontre avec Aurélia Cochet, directrice du festival littéraire itinérant de Genève – Fureur de lire

Pour la deuxième fois consécutive, la Ville de Genève a confié à la Maison de Rousseau et de la Littérature (MRL) l’organisation de la Fureur de lire. Cette nouvelle édition, comme toujours gratuite, se tiendra du jeudi 23 au dimanche 26 novembre 2017.
Aurélia Cochet, directrice de la Maison de Rousseau et de la Littérature depuis 2013, a lancé sa première édition de la Fureur de Lire en 2015.

— Aurélia Cochet
© Firouz Pillet

Le livre elle le connaît sous toutes ses coutures … Ou plutôt, sous toutes ses reliures : formation de bibliothécaire, elle a tenu une librairie puis a travaillé dans l’édition. Bref, la littérature n’a plus de secret pour elle et il lui tient à cœur de transmettre cette passion des mots, des édits, des livres aux autres.

Festival littéraire, trans- et pluridisciplinaire, décomplexé et facétieux, la Fureur de lire invité à découvrir des lectures dans des lieux insolites qui mettront en relief les textes lus par des invités de renom : Julie Depardieu, Gérard Darmon et Mathieu Amalric participeront comme lecteurs à cette 15ème édition, soutenue par la Ville de Genève et en partenariat avec les Bibliothèques municipales et le Cercle de la librairie et de l’édition Genève.

Fondée en 2012 et basée dans la maison natale de Jean-Jacques Rousseau, la MRL est la première maison de littérature de Suisse romande. Notre mission est de faire rayonner la littérature suisse et internationale, tout en maintenant vivant l’héritage de Rousseau, son esprit et son œuvre. A cet effet, nous concevons des débats, des lectures, des rencontres avec des auteurs et des acteurs du domaine du livre, des expositions et des événements pluridisciplinaires qui mettent en lumière l’écrit et la littérature dans ses pratiques multiples.

Gérard Darmon lira le 24 novembre au Théâtre de la Madeleine des extraits de Chaleur, de l’écrivain italo-suisse Joseph Incardona, un roman inspiré par un duel à mort au sauna. Au revoir, le texte que Mathieu Amalric lira le même soir au même endroit, a été écrit pour la circonstance par le Vaudois Antoine Jaccoud. Quant à Julie Depardieu, on l’entendra le 26 novembre au Palais de l’Athénée lisant Inventaire des lieux, le recueil qui a valu à son auteure genevoise, Laurence Boissier, le Prix suisse de littérature.

Par le truchement de performances (visuelle, plastique, musicale), installations artistiques, pièces sonores, créations radiophoniques improbables, le public pourra savourer et découvrir contes, lectures, spectacles, rencontres avec un ou plusieurs auteurs, balades littéraires.

Les lieux du Festival sont multiples et variés : les événements auront lieu dans des librairies et maisons d’édition genevoises, bibliothèques, etc. Le dimanche, le festival investira des lieux inattendus ou bien connus de la Vieille Ville pour une journée nomade au fil de l’oralité.

A la veille de cette 15ème édition de la Fureur de Lire, Aurélia Cochet nous a accueillis dans l’atmosphère feutrée de la MRL. Rencontre conviviale avec la directrice de la manifestation.

Firouz E. Pillet

Fureur de lire 2017

© j:mag Tous droits réservés

 

Firouz Pillet

Journaliste RP / Journalist (basée à Genève)

Firouz Pillet has 488 posts and counting. See all posts by Firouz Pillet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*