Exposition à l’Institut des Cultures d’Islam de Paris: Urban Text, cet espace nommé Balkans

L’institut parisien des Cultures d’Islam, installé dans le très cosmopolite et populaire quartier de la Goutte d’Or du 18e arrondissement, présente entre le 15 septembre et le 11 décembre, une surprenante et très riche exposition intitulée Urban Text, cet espace nommé Balkans.

 

Le co-commissariat est confié à Bérénice Saliou et Falma Fshati, qui montrent le Urban Text, tissu urbain en français, d’une manière inédite et très nouvelle. Les Balkans, cette région au centre du Vieux continent, toujours ignorée et peu connue des occidentaux, y reçoit un reflet plus contemporain et juste. Certes, un territoire compliqué, complexe et toujours très mouvementé par les vestiges du passé bouleversant, mais qui est enfin mis en pleine lumière. Son histoire ottomane, qui a durée cinq siècles, mais aussi celle des guerres mondiales ou locales du 20e siècle, attirent de nombreux visiteurs. Ainsi que le milieu urbain particulier, avec ses différentes architectures, qui offre un écho unique, temporel de l’imaginaire propre aux Balkans. Son symbolisme divers est bien visible dans les villes balkaniques, dont l’architecture a subi tant de transformations, effacements et reconstructions.

Savamment choisis, les artistes comme Mrdjan Bajic, Lana Cmajcanin, Igor Grubic, Djenan Hadziselimovic, Sejla Kameric, Ledia Konstandini, KUMBIMA, Luiza Margan, Alban Muja, Stefano Romano, Selma Selman, Adnan Softic, Ivan Suletic, Marko Tadic et Driant Zeneli, représentent le territoire avec de précieux témoignages sur les diverses visions de la mémoire commune ainsi que de sa compréhension. Tous accentuent la grande Histoire du sud et les influences européennes qui l’ont marquée à jamais.

Mosaïque culturelle et religieuse

Des événements supplémentaires comme les arts scéniques, des ateliers, des spectacles, des projections de films, des expressions musicales de jazz local, des chants traditionnels ou turbofolk complètent l’exposition. Plusieurs conférences et rencontres sont aussi organisées, surtout pour expliquer la longue transition post- conflictuelle qui dure encore, presque trois décennies après les guerres fratricides qui ont eu lieu entre 1991 et printemps 1996, toujours tournées vers les affirmations identitaires, culturelles ou religieuses.
Les projections des films Quo Vadis Aida de Jasmila Zbanic, Kennedy rentre à la maison, le documentaire de Zelimir Zilnik ou celui intitulé Whose is This Song d’Adela Peeva, inspirent la curiosité des visiteurs ainsi que des conférences titrées Bosnie-Herzégovine, terreau d’un islam oscillant entre modernité et tradition, Albanie, un pluralisme religieux entre Empire ottoman et post-communisme, puis L’Empire ottoman : une histoire européenne, donnent un autre caractère aux Balkans. Les représentations théâtrales, musicales et spectacles Balkans Express avec Yunus qui emmène le public en voyage dans les paysages sud-européens, avec les contes et mélodies spécifiques de Sarajevo à Istanbul, pièce intitulée Vaki Kosovar de l’acteur et metteur en scène d’origine kosovare Simon Pitaqaj, ou le concert Dervish Spirit avec la découverte de musique et danses soufies des Balkans, accompagnent l’exposition en approfondissant les connaissances de la région.

www.institut-cultures-islam.org

Djenana Djana Mujadzic

j:mag Tous droits réservés

Djenana Mujadzic

Rédactrice / Reporter (basée à Paris)

Djenana Mujadzic has 106 posts and counting. See all posts by Djenana Mujadzic

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*