Le film bosnien Quo Vadis Aïda? de Jasmila Zbanic remporte le European Film Award 2021

La cinéaste Jasmila Zbanic a remporté le prestigieux Prix du meilleur film à la 34ème édition des European Film Awards, retransmis en ligne depuis Berlin, en raison de la pandémie Covid-19. Également proclamée meilleure réalisatrice, la Bosnienne a, depuis la Première à la Mostra de Venise en septembre 2020, obtenue 35 différentes récompenses. Intitulé Quo Vadis Aïda ? (Gdje ides Aida), le film suit le destin tragique d’une institutrice de Srebrenica, devenue traductrice pendant la guerre fratricide des Slaves de l’Europe du sud, entre 1992 et 1996. Srebrenica, la seule ville de Bosnie-Herzégovine reconnue comme lieu de génocide a perdu 8372 habitants non serbes, majoritairement des hommes de 15 à 85 ans. L’interprète principale, la belgradoise Jasna Djuricic a été sacrée meilleure actrice durant la cérémonie. Toutes les deux ont choisi Sarajevo pour suivre la transmission avec leurs maris Damir Ibrahimovic, un des producteurs et Boris Isakovic qui a joué le rôle du criminel de guerre, le général Ratko Mladic, actuellement emprisonné à vie, après le jugement du Tribunal International de la Haye. Avant de plaire aux 4200 membres de l’Académie européenne, le film de Zbanic fut parmi les cinq œuvres étrangères nommées aux Oscars, et vendue dans 50 pays, dont les États-Unis et l’Inde.

Image courtoisie The European Film Academy

Aux mères de Srebrenica

Jasmila Zbanic a remerciée les femmes et mères de Srebrenica après avoir appris que sa puissante œuvre, de haute qualité cinématographique, a remporté trois récompenses :

Ce film est dédié aux femmes et aux mères de Srebrenica, et leurs fils, maris, pères tués. Trois générations d’hommes exterminés à cause de leur origine. Les femmes de Srebrenica trouvent le moyen de construire la paix dans un pays complètement détruit. Les femmes doivent toujours réparer les dégâts causés par les hommes. Je dédie ce prix aux femmes de Srebrenica et à nos mères, qui nous ont appris à transformer la destruction en amour!

Une carrière internationale

Jasmila Zbanic est scénariste et réalisatrice, née à Sarajevo le 19 décembre 1974. Diplômée de l’Académie d’Arts Dramatiques de Sarajevo, section réalisation, elle a d’abord été marionnettiste au théâtre Bread and Puppet dans le Vermont, puis clown dans atelier de Lee Delong. Son premier long métrage Sarajevo, mon amour (Grbavica) a obtenu l’Ours d’Or, le Prix œcuménique et le Prix de la Paix, au Festival de Berlin en 2006. Il a aussi remporté le Grand Prix du Jury à l’American Film Institut, le Grand Prix Odyssée du Conseil Européen et vendu dans 40 pays, aux quatre coins du monde.
Le Choix de Luna (Na putu), tourné quatre ans plus tard, a été en compétition officielle de la Berlinale 2010. Vendu dans 25 pays, il a reçu différentes récompenses : le Prix de la Paix 2010 du German Cinema Award , le Golden Apricot IFF Yerevan et nommé pour le Prix FIPRESCI. L’interprète principale, la Croate Zrinka Cvitesic qui exerce aujourd’hui son métier à New York avec grand succès, a été proclamée meilleure actrice aux European Film Awards. Zbanic a aussi eue le prix Femme de Cinéma Sisley/les Arcs au Festival Européen des Arcs. La cinéaste a ensuite réalisé Les Femmes de Visegrad en 2014 et Love Island, avec Franco Nero dans le rôle principal.
Actuellement, elle tourne au Canada, avec le cinéaste iranien Ali Abbas, une série télévisée pour HBO, intitulée The Last of Us, une adaptation du jeu vidéo de Sony PlayStation. Le film Quo Vadis Aïda? est toujours interdit en République serbe de Bosnie (Republika Srpska), la plus petite entité de Bosnie-Herzégovine, et en Serbie.

Djenana Djana Mujadzic

© j:mag Tous droits réservés

Djenana Mujadzic

Rédactrice / Reporter (basée à Paris)

Djenana Mujadzic has 85 posts and counting. See all posts by Djenana Mujadzic

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*