j:mag

lifestyle & responsible citizenship

Culture / KulturFormation / AusbildungMusique / Musik

Rencontre avec les trois musiciens du Trio Arnold, présents à Algues-Vertes lors d’un concert de l’Académie Seiji Ozawa. Rencontre

L’édition 2023 de l’Académie Seiji Ozawa se déroule au Château de Rolle depuis le 30 juin jusqu’au 12 juillet 2023. Parmi les jeunes musiciens qui sont passés par l’Académie Seiji Ozawa créée en Suisse par le maestro, certains solistes découvrent la méthode Seiji Ozawa et y font de belles rencontres, des rencontres qui changent le cours de leur vie.

— Trio Arnold – Seiji Ozawa International Academy Switzerland, Rolle le 6 juillet 2023
Photo: Nicolas Lieber

Ce fut le cas pour Shuichi Okada (violon), Manuel Vioque-Judde (alto) et Bumjun Kim (violoncelle) qui ont noué une forte amitié et une connivence musicale. Contre vents et marées académiques qui dictent que les formations à cordes soient des quatuors, les trois jeunes musiciens passés par l’Académie ont créé le Trio Arnold, un ensemble à cordes pour violon, alto et violoncelle.

Seiji Ozawa : son parcours, sa méthode, ses académies

Le public doit avoir en mémoire la prestation remarquable de Seiji Ozawa en novembre 2002, à l’initiative de l’Agence japonaise d’exploration aérospatiale dans le cadre du projet One Earth Mission. Le maestro, apparaissant affaibli à Matsumoto, avait dirigé l’orchestre Saito Kanen (SKO) qui a interprété l’ouverture d’Egmont de Ludwid van Beethoven. Le concert avait été diffusé en direct dans l’espace à l’attention de l’astronaute Koichi Wakata qui séjournait dans la Station Spatiale Internationale.

Né en 1935 à Shenyang, au nord-est de Chine, une région qui appartenait alors au Manzhhouguo, ou l’État du Mandchoukuo, sous tutelle de l’Empire du Japon, le jeune Seiji se destinait à une carrière de pianiste mais un accident de rugby alors qu’il est adolescent lui brise deux doigts et son rêve par la même occasion. Le jeune homme dirigeait déjà une petite chorale d’amateurs et on lui suggère de se tourner vers la direction qu’il étudie à l’Université de musique Tōhō Gakuen avec Hideo Saito qui devient son professeur et son mentor, lui révélant arcanes de la musique classique symphonique occidentale.

En 2002, Seiji Ozawa prend la direction de l’Opéra de Vienne et crée deux ans plus tard une académie de quatuors à cordes en Suisse sur le modèle de celle qu’il avait déjà fondée à Okushiga au Japon, transmettant sa passion, son expertise et son exigence. Agé et affaibli, le maestro ne quitte plus le Japon, les professeurs de haut niveau qui enseignent au sein de l’Académie ont tous choisis par Seiji Ozawa : Sadao Harada, Nobuko Imai et Pamela Frank ainsi que Kazuki Yamada qui dirige l’ensemble des musiciens.

Le Trio Arnold

Le trio est né en 2018 de la rencontre de trois jeunes solistes, membres « seniors » (tout est relatif !) de l’Académie internationale. Ces jeunes musiciens doués et brillants ont glané de nombreuses récompenses dans de prestigieux concours internationaux (Primrose, Tertis, Markneukirchen, Lipizer, Osaka). Tous trois sont régulièrement appelés à jouer sur les plus grandes scènes tant en France qu’à l’étranger en tant que solistes ou en musique de chambre. Lors de leur rencontre en Suisse à la Seiji Ozawa international Academy Switzerland, tous trois ont bénéficié des conseils de Pamela Frank, Nobuko Imai, Sadao Harada et Seiji Ozawa et sont désormais d’excellents ambassadeurs de la méthode Seiji Ozawa.

Né en 1995 à Bordeaux, Shuichi Okada débute l’étude du violon à l’âge de cinq ans. Il fait ses études au CNSM de Paris dans la classe de Roland Daugareil, où il obtient son diplôme de master à l’unanimité avec les félicitations du jury, et poursuit ses études à La Chapelle Reine Élisabeth dans la classe d’Augustin Dumay ainsi qu’à la Barenboïm Saïd Akademie, à Berlin, avec Mihaela Martin.

Né en France en 1991, Manuel Vioque-Judde a été récompensé par deux des plus prestigieux concours d’alto, remportant en 2014, le 2e Prix au Concours Primrose à Los Angeles, puis en 2016 le 2e Prix du Concours Tertis à l’île de Man. Aussi à l’aise en concerto qu’en musique de chambre, i Manuel Vioque-Judde est invité par de nombreux orchestres en France, en Allemagne, en Italie, en République Tchèque, aux États-Unis, au Venezuela, en Belgique et s’illustre sur les scènes les plus prestigieuses.

Né en 1994 en Corée du Sud, Bumjun (Max) Kim arrive en France à l’âge de 7 mois. Il étudie dans la classe de Xavier Gagnepain au Conservatoire à Rayonnement Régional de Boulogne-Billancourt avant d’être admis au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris à l’âge de quinze ans, dans la classe de Philippe Muller.

Les académiciens donnent chaque année une série de concerts, à Rolle, à Genève, dont la Fondation Algues-Vertes, où nous avons pu rencontrer les trois talentueux musiciens qui composent le Trio Arnold et l’ont créé. Dans une complicité tangible, les trois jeunes musiciens se sont livrés avec enthousiasme sur leur parcours respectif, leur rencontre musicale, sur les compositeurs qui leur sont chers et sur le Diapason d’or qui a récompensé leur album consacré à Beethoven. Rencontre :

 

Firouz E. Pillet

© j:mag Tous droits réservés

Firouz Pillet

Journaliste RP / Journalist (basée/based Genève)

Firouz Pillet has 943 posts and counting. See all posts by Firouz Pillet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*