Nightmare Alley: dans l’univers singulier de la mise en scène de Guillermo del Toro

Au début des années quarante, alors que Roosevelt s‘apprête à engager les États-Unis dans la seconde Guerre mondiale, Stanton Carlisle (Bradley Cooper) traverse une mauvaise passe et débarque dans une foire itinérante dirigée par Clement « Clem » Hoately (William Dafoe). Il parvient à s’attirer les bonnes grâces d’une voyante, Zeena (Toni Collette) et de son mari Pete Krumblein (David Strathairn), une ancienne gloire du mentalisme. S’initiant auprès d’eux à leur art, il y voit un moyen de décrocher son ticket gagnant pour le succès et décide d’utiliser ses talents nouvellement acquis pour arnaquer l’élite de la haute société new-yorkaise de l’époque. Avec la vertueuse et fidèle Molly Cahill (Rooney Mara) à ses côtés, persuadé d’être devenu invincible, Stanton se met à échafauder un plan pour escroquer un dangereux magnat, Ezra Grindle (Richard Jenkins), aussi puissant que dangereux. Pour ce faire, il va recevoir l’aide inattendue mais bienvenue d’une mystérieuse psychiatre, la Dre Lilith Ritter (Cate Blanchett), qui pourrait bien se révéler la plus redoutable de ses adversaires…

Lire la suite

Officials Awards – 74th Venice International Film Festival – #Venezia74

The Venezia 74 Jury, chaired by Annette Bening, and comprised of Ildikó Enyedi, Michel Franco, Rebecca Hall, Anna Mouglalis, David Stratton, Jasmine Trinca, Edgar Wright and Yonfan having viewed all 21 films in competition, has decided as follows:
(…)

Lire la suite

Mostra 2017 : The Shape of Water, la dernier création de Guillermo del Toro, revisite le conte de la Belle et la Bête sur fond de Guerre froide

En 1962, Elisa (Sally Hawkins), une jeune femme de ménage, muette, et sa collègue Zelda (Octavia Spencer) travaillent dans un laboratoire gouvernemental et finissent par découvrir une créature amphibie dans un réservoir d’eau. Elisa, emmurée dans sa solitude, se lie d’amitié avec la créature.
(…)
Guillermo del Toro n’a pas fait un film aussi superbe depuis plus d’une décennie – The Pan’s Labyrinth,en 2006, un travail vraiment à couper le souffle qui a lacé le niveau très haut quant au travail du réalisateur. Depuis, il a fait de nombreux films avec des degrés divers de réussite, mais rien de similaire au Labyrinthe de Pan. A Venise, selon le baromètre des premières critiques, il en résulte que son nouveau film, The Shape of Water, pourrait être à la hauteur du potentiel de Del Toro.
(…)

Lire la suite