FIFDH 2021 – Le Nouvel Évangile (Das neue Evangelium) du cinéaste suisse Milo Rau : un film politique sur Jésus qui entremêle récit biblique et révolte contemporaine

Le Bernois Milo Rau, metteur en  scène, auteur et depuis 2018  directeur artistique du théâtre  NTGent (Belgique), est un des artistes les plus iconoclastes de sa génération, n’ayant de cesse d’interpréter et réinterpréter les choses du monde à travers son travail artistique pour en sortir leur substantifique moelle. Il s’est fait entre autres, le spécialiste des tribunaux internationaux, qu’il décline au théâtre, dans des livres ou au cinéma comme ce spectaculaire Tribunal sur le Congo en 2017.
Le Nouvel Evangile selon Milo Rau, présenté à la Mostra de Venise 2020 dans les Giornate degli Autori, est un manifeste social et politique, mais surtout un retour à la mère des luttes : celle pour un monde plus juste et solidaire au chevet des plus faibles.
Nous sommes à Matera, en Italie du sud, qui avait déjà vu Pier Paolo Pasolini (L’Evangile selon saint Matthieu, 1963) et Mel Gibson (La Passion du Christ, 2003) tourner leurs films sur la vie de Jésus. En collaboration avec l’activiste politique Yvan Sagnet, il réalise un film au genre hybride, une fusion entre documentaire, reconstitution, fiction, action politique qui réunit imbrique le récit biblique dans la révolte désespérée.
(…)

Lire la suite

Voici comment le Jésus que vous connaissez le mieux est devenu un blond aux yeux clairs

C’est l’œuvre qui a peut-être été la plus largement diffusée au 20ème siècle, mais il est probable que vous ne connaissez pas le nom de son artiste. Bien qu’il n’ait jamais quitté la ville de Chicago, Warner Sallman, qui est né il y a 127 ans et est mort en 1968, a influencé la manière dont de nombreux chrétiens du monde entier s’imaginent Jésus, pour le meilleur et pour le pire.

Des reproductions de la chaleureuse, sympathique et nordique Tête du Christ de Warner Sallman, qui s’avère des plus anhistorique, sont accrochées dans des églises de toutes sortes ainsi que des écoles et hôpitaux confessionnels de tous les continents. Dans son livre Icons of American Protestantism (« Icônes du protestantisme américain »), David Morgan de l’Université Valparaiso (en Indiana) raconte comment des millions de Tête du Christ sur cartes format poche ont été distribuées par le YMCA et l’Armée du Salut pendant la Seconde Guerre mondiale et emportées en Europe et en Asie par des soldats américains.
(…)

Lire la suite