Aladin de Bosnie : Heureux sans lampe magique !

Il existe une fascinante histoire d’une photographie prise par hasard en Bosnie-Herzégovine, à la fin de conflit fratricide (1992-1996) qui a emporté 250 000 vies de citoyens innocents, a changé l’existence d’un garçonnet handicapé, en lui ouvrant d’autres horizons et perspectives.
Robert Belosevic, reporter de guerre pour l’agence croate Pixell, basé à Zagreb, a vu à Bihac, un enfant marchant courageusement sans se soucier de ses béquilles. Récemment, un webzine croate a encore une fois publié le cliché, en  soulignant le souhait du photographe de savoir où est le petit « blondinet », qu’il cherche depuis 27 ans. Un jour, le téléphone de la rédaction a sonné et une agréable voix masculine a annoncé, très naturellement : (…)

Lire la suite

Locarno 2022 : la section Open Doors met en lumière les cinémas des Caraïbes et de l’Amérique latine

Depuis vingt ans, Open Doors défend le cinéma dans des régions où le cinéma indépendant est particulièrement difficile, construisant des ponts pour la collaboration entre les régions, les pays et les continents. À travers ses programmes publics et professionnels, Open Doors vise à fournir un espace où les talents trouvent un soutien à chaque étape de leur parcours créatif et professionnel et où la discussion et la réinvention du cinéma d’aujourd’hui peuvent se produire entre voix libres. (…)

Lire la suite

Das Festorchester des Lucerne Festivals überrascht erste gleichgeschlechtliche Ehepaare der Schweiz mit «Hochzeitsmarsch für alle»

Nachdem im letzten Herbst die Schweiz mit rund 64% Ja zur «Ehe für alle» sagte, trat diese am 1. Juli in Kraft. Wie so oft dauert es in der Schweiz länger als anderswo, bis gesellschaftliche Fortschritte erzielt werden, doch wenn sie einmal erreicht sind, sind sie stark und dauerhaft: Der Vorteil eines halbdirekten Demokratie Systems, das die Bürgerinnen und Bürger in den Aufbau einer modernen Gesellschaft einbezieht. Wie uns die Nachrichten jeden Tag beweisen, ist dies nicht überall der Fall –schlimmer noch, in der letzten Woche haben wir erleben müssen, dass demokratische Gesellschaften in Bezug auf soziale Errungenschaften und Grundrechte stark zurückfallen können. (…)

Lire la suite

Die Akademie der Künste (AdK) fordert erneut Freilassung Julian Assanges

(…) In einem Brief an die Beauftragte der Bundesregierung für Kultur und Medien, Staatsministerin Claudia Roth, hat sich Akademie-Präsidentin Jeanine Meerapfel tief besorgt über die aktuelle Entwicklung im Fall Assange gezeigt. Sie wiederholte die Forderung der Akademie der Künste, dass sich die deutsche und die europäische Politik für die Freilassung des Journalisten, Publizisten und Verlegers vehement einsetzen solle. (…)

Lire la suite

Genève : Aspasie, association de solidarité des travailleur∙se∙s du sexe, souffle ses quarante bougies

En ce 18 juin 2022 sous un soleil de plomb qui invite à la baignade dans Le Léman, les Bains des Pâquis et Genève-Plage sont déjà pris d’assaut par les baigneurs qui, tentent en vain, de lutter contre la canicule. Certains utilisent le jet d’eau comme un brumisateur géant dont les gouttes rafraîchissantes viennent tomber sur la jetée au milieu de la rade. Mais il est une manifestation qui accueille sur les rives du lac, côté Quai Gustave-Ador, de nombreuses personnes dans la joie et la convivialité : la célébration des quarante ans d’Aspasie au Bateau Genève. Ce jubilé sest marqué par la création de la Fondation Philénis, une fondation immobilière au soutien des personnes travailleuses du sexe. (…)

Lire la suite

Cannes 2022 – Prise de parole de la réalisatrice russe Lina Tsrimova lors de la présentation de son film La Colline, co-réalisé avec Denis Gheerbrant, à L’ACID

Lina Tsrimova et Denis Gheerbrant ont présenté à L’ACID leur film La Colline qui décrit la situation de pauvreté et d’environnement pollué dans lequel vivent des habitants au Kirghizistan. La section parallèle de Cannes a la particularité de programmer des longs métrages indépendants (documentaires et fictions), souvent sans distributeur, sélectionnés par une quinzaine de cinéastes de l’association, avec pour but de mettre leurs autrices et auteurs en relation avec des milliers de professionnels qui assistent au marché du festival, les séances étant également accessibles au public. Les équipes des films sont également présentes ; c’est à la présentation de son documentaire que la réalisatrice russe a prononcé ces mots : (…)

Lire la suite

Sabina Vajrača, a Bosnian-American filmmaker, wins the Claims Conference’s Short Film, Large Subject Emerging Filmmaker Contest

The film contest of the Conference on Jewish Material Claims Against Germany (Claims Conference) is for emerging directors focused on the Holocaust. This year, the contest received thirty-nine applications from seven countries. Gideon Taylor, President of the Claims Conference, said:
“The Claims Conference is pleased to provide a new generation of filmmakers the opportunity to bring to life the memory and lessons of the Holocaust. We are proud to facilitate the creation of these narratives and documentaries. Film is a critical medium when it comes to telling the story of the Shoah, and it is an incredible opportunity to support these directors as they share their unique lens on this history. This film comes at another pivotal moment in history when we are witnessing the importance of standing up – of not being a bystander.”
The winning film is inspired by a true story of two heroic families: one risked their lives during the Holocaust — the other returned the favor five decades later!
(…)

Lire la suite

A « SOS chats », à Noiraigue, dans le canton de Neuchâtel, Tomi Tomek et Aurore Lecerf, poursuivent leurs combats pour défendre les chats harets, entre autres – Rencontre (audio)

Tomi Tomek, née en 1952 à Quakenbrük, en Allemagne, diplômée en pédagogie sociale, a travaillé comme pantomime et a participé à Berlin à la création de la première «Maison des femmes battues».  À Berlin, Tomi Tomek rencontre Elisabeth Djordjevic qui deviendra sa compagne. Elisabeth l’invite à venir découvrir la Suisse, plus particulièrement le canton de Neuchâtel. Mais Tomi nourrit depuis longtemps le rêve d’aller vivre aux États-Unis. Tomi part donc chez l’Once Sam où elle travaille dans un refuge. Sans trop s’éterniser aux États-Unis, elle retrouve sa compagne et toutes deux achètent une grande bâtisse située à l’orée de la forêt à Noiraigue, avec vue sur le Creux-du-Van. Avec Elisabeth, Tomi Tomek fonde l’association «SOS Chats», dont elles font protéger le nom, mais celui-ci est malheureusement repris dans un autre canton romand. (…)

Lire la suite

FIFF2022 :  Klondike de Maryna Er Gorbach remporte le Grand Prix – Rencontre avec la cinéaste ukrainienne qui nous fait entrer dans les battements du temps de la guerre

Klondike continue sa moisson de prix festivaliers – à sa Première au festival du film de Sundance en janvier dernier, il a remporté le World Cinema Dramatic Competition de la meilleure réalisation et en février, à la Berlinale dans la section Panorama, la deuxième place du Prix du public. Ces prix ont été reçus avant l’invasion russe de l’Ukraine. Au 36e Festival International du Film de Fribourg qui s’achève ce dimanche, le Grand Prix du Jury international longs métrages, le Critics’ Choice Award et une mention spéciale du Jury des jeunes Comundo a un autre goût, celui de la réalité qui arrive par vagues d’images de nos journaux télévisés, par vagues de refugié.es, par vagues de tragédies individuelles et collectives. Si Maryna Er Gorbach situe son histoire en 2014, au moment de la tragédie du vol 7 de la Malaysia Airlines abattu par un missile dans le Donbass le 17 juillet, elle fait un écho saisissant aux événements que les Ukrainiens vivent depuis le 24 février 2022. Ou plutôt, elle nous rappelle que cette guerre en Ukraine est le résultat d’une continuité. Pendant ces huit dernières années, nous avons considéré ce conflit comme une mini-guerre froide, la réalisatrice ukrainienne nous démontre, avec une intelligence narrative qui s’appuie avec finesse sur le hors champ, qu’il n’en était rien. (…)

Lire la suite

Rencontre avec le photo-journaliste Lilian Héliot, auteur de l’exposition L’exil en Bosnie, qui dénonce les politiques migratoires

Le jeune et talentueux photo-journaliste Lilian Héliot a passé plusieurs semaines en Bosnie-Herzégovine dans le canton Una-Sana, près de la frontière croate. Il en a ramené d’extraordinaires photographies de migrants venus d’ailleurs, désirant se rendre en Europe occidentale, obligés de rester sur place plusieurs années à la marge de l’existence. Titulaire d’un master : Crises Interventions d’urgence et actions de développement, Héliot membre de l’agence Hans Lucas souligne que ce grand reportage sur les oubliées du droit, réalisé sans aucun financement, entre dans son travail initial sur l’exil. Il nous a confié les secrets de son intervention sur le terrain glissant d’un pays qui a été la scène ensanglantée, pendant quatre ans, du plus grand conflit européen de la fin du 20ème siècle. Son exposition L’exil en Bosnie, itinérante, a été présentée dans plusieurs lieux parisiens, au Jardin d’Agronomie tropicale et au festival des Tropikantes, au Café Social de Belleville, au Centre Panthéon- Sorbonne et aux Amarres.(…)

Lire la suite