Du 14 au 18 janvier, Carcassonne se transforme en une cité du cinéma politique français et international

Le Festival International du Film Politique (FIFP), fondé par l’association Regard Caméra, offre une imposante programmation pour sa 4e édition : 40 séances, 33 films, 20 premières et 50 invités. Le FIFP met en avant des fictions et des documentaires avec la notion du politique au sens large : des réalisateurs des quatre coins du monde présenteront leurs films en montrant les coulisses de la vie politique de leurs pays, avec différents enjeux géopolitiques, démocratiques, économiques, sociaux, environnementaux sans oublier le thème principal : les droits humains ! (…)

Lire la suite

L’équipe de j :mag vous souhaite de paisibles fêtes de fin d’année et n’oublie pas ceux pour qui cette période est difficile

Pour la plupart d’entre nous, les fêtes de fin d’année sont l’occasion de se retrouver en famille et ami.es proches. Chaque année, cette période est malheureusement également le révélateur et l’accélérateur de mal-être pour les personnes isolées, esseulées, marginalisées, en difficulté personnelle ou professionnelle. Ces deux dernières années est venu se greffer un sale virus qui exacerbe toutes les vicissitudes du quotidien. (…)

Lire la suite

Le film bosnien Quo Vadis Aïda? de Jasmila Zbanic remporte le European Film Award 2021

Jasmila Zbanic a remerciée les femmes et mères de Srebrenica après avoir appris que sa puissante œuvre, de haute qualité cinématographique, a remporté trois récompenses :
Ce film est dédié aux femmes et aux mères de Srebrenica, et leurs fils, maris, pères tués. Trois générations d’hommes exterminés à cause de leur origine. Les femmes de Srebrenica trouvent le moyen de construire la paix dans un pays complètement détruit. Les femmes doivent toujours réparer les dégâts causés par les hommes. Je dédie ce prix aux femmes de Srebrenica et à nos mères, qui nous ont appris à transformer la destruction en amour!
(…)

Lire la suite

PFC’E 2021 – Gaza de Garry Keane et Andrew McConnell : plongée dans le tissu humain de l’enclave-prison de la bande de Gaza

Gaza, une petite bande de terre (41 kilomètres de long et entre 6 et 12 kilomètres de largeur), qualifiée depuis son blocus en 2007 de « la plus grande prison à ciel ouvert du monde », où s’entassent 2 millions de Palestinien.nes entre Israël, l’Égypte et la mer Méditerranée, qui revient au devant de l’actualité au rythme des guerres qu’elle subit, avant de retourner dans un recoin de l’esprit de la « communauté internationale » – comme l’on dit –, qui s’empresse de l’oublier jusqu’aux prochains faits de guerre. Garry Keane et Andrew McConnell portent avec ce documentaire un regard très cinématographique, une esthétique époustouflante et un montage parfaitement assumé dans son intention scénaristique d’entraîner le public au plus près de la vie inconcevable des Gazaoui.es. (…)

Lire la suite

PFC’E 2021 – The Journey of the Others de Jaime Villareal, une mise en abîme puissante de l’art comme moyen de résistance avec le Freedom Theatre, dans le camp de réfugiés de Jénine en Palestine occupée

Le documentaire de Jaime Villarreal  prend comme point de départ l’entreprise a priori vouée à l’échec des membres du Freedom Theatre de Jénine, en Cisjordanie, de jouer leur pièce The Siege aux États-Unis, pour nous raconter l’histoire du Freedom Theater et ses enjeux culturels, politiques et sociaux. À travers les préparatifs et le suivi des acteurs le cinéaste chilien expose les dynamiques de résistance à travers la culture, du pouvoir symbolique qu’elle véhicule, mais aussi de l’effet salvateur qu’elle peut avoir sur des populations en situation de tension permanente. (…)

Lire la suite

Rencontres cinématographiques à Genève du 26.11. au 3.12 2021 – Palestine Filmer C’est Exister (PFC’E)

La pandémie avait privé le public de la 9e édition de Palestine Filmer C’est Exister, à que cela ne tienne, les organisateurs.trices ont concocté une 10e édition 2 en 1, enrichie par ces deux années où le Covid-19 a été au centre de toutes les préoccupations, du moins dans nos pays occidentaux. Car ailleurs, la vie, en sus de la crise sanitaire, a continué d’être ponctuée par la structure économique, politique, géopolitique, sociétale, environnementale et ses facteurs de contingence. Loin des yeux, loin du cœur, le centre du système-monde déjà peu enclin à s’occuper des problèmes de fond de la planète, assurant seulement le service minimum afin d’en tirer un maximum de substantifique moelle tout en essayant de contrôler à la marge les pressions afin qu’elle n’implose pas, c’est totalement recroquevillé sur lui-même. Un mot est entré dans le vocabulaire mondial : le confinement. Ce terme définit une réalité que la majorité des individus qui peuplent la planète ont vécu pendant cette pandémie – quelques jours, quelques semaines, quelques mois ; et pour la plupart, ce fut une expérience au mieux désagréable au pire traumatisante. Quel sentiment de liberté n’avons-nous pas ressenti lorsque nous avons pu à nouveau sortir, rendre visite à nos familles, nos ami.es, aller au travail, à l’école, fréquenter les lieux de culture et de loisirs…
Eh bien, il existe un territoire et un peuple qui, depuis plus de septante ans vit en situation de confinement. (…)

Lire la suite

Les victimes oubliées de Kisangani : toujours en attente d’une réparation deux décennies après les affrontements

L’appel des victimes de Kisangani :

JE DEMANDE JUSTICE ET RÉPARATIONS POUR LES VICTIMES DE KISANGANI !

Nous continuons de réclamer la vérité, la justice et la réparation. La vérité, parce que nous ignorons toujours pourquoi nous avons autant souffert d’une guerre des armées étrangères. Il nous faut bien ouvrir ce passé pour partager les responsabilités, pour que jamais pareils crimes ne se reproduisent chez nous. La justice, parce nous voulons voir les auteurs être sanctionnés, pour que ça soit une mise en garde contre tous les instigateurs des conflits armés. La réparation, parce que c’est le droit des victimes d’être dédommagés pour les préjudices subis. (…)

Lire la suite

9.11.2021 in Berlin: Jüdisches Leben in Breslau vor und nach dem Holocaust – Themenabend mit Vortrag und Diskussion, Vor Ort (Anmeldung bitte bis 4. November 2021) und als Livestream

Breslau blickt auf eine lange jüdische Geschichte zurück, deren Anfänge in das Mittelalter zurückreichen. Im 19. Jahrhundert entwickelte sich die Stadt neben Berlin und Frankfurt am Main zur drittgrössten jüdischen Gemeinde Deutschlands. (…)

Lire la suite

„Im Fluss der Zeit – Jüdisches Leben an der Oder“ – Eine Wanderausstellung des Deutschen Kulturforums Östliches Europa, bis 10. Dezember 2021 in Wiesbaden

Die Landschaft an der Oder mit ihren wechselnden herrschaftlichen und nationalen Zugehörigkeiten war über Jahrhunderte hinweg ein Begegnungsraum. Hier kreuzten sich auch die deutsch-jüdische und die polnisch-jüdische Kultur. In der Neuzeit bedrohte der Nationalismus, gepaart mit dem Antisemitismus, diese kulturelle Vielfalt an Oder, Obra und Warthe. Der Nationalsozialismus zerstörte sie. (…)

Lire la suite

Chaos, écrit et mis en scène par Valentine Sergo, au Théâtre Pitoëff jusqu’au 24 octobre, donne, à travers le destin de Hayat, voix et corps à des femmes opprimées

On entre sur les chapeaux de roue dans la dernière production de l’autrice et metteuse en scène Valentine Sergo : des bruits de bombes, de sirènes au loin, des cris de douleurs d’un accouchement puis les pleurs d’un bébé. En quelques secondes, le décor est planté, s’ensuivent 2h30 qui défilent comme un paysage vu d’un train: l’histoire de Hayat, originaire d’un pays sous occupation contrainte à l’exil pour des raisons privées et politiques.
À travers de courtes saynètes, Chaos nous propulse dans des allers-retours constants entre passé et présent, entre le Moyen-Orient et l’Europe ; le destin d’une vingtaine de personnages – tous joués par les deux actrices et les deux acteurs dans une solide performance tant artistique que physique – se tisse sous nos yeux, rendant petit à petit au récit défragmenté sa forme globale.
(…)

Lire la suite