Un film-essai réalisé par Asteris Kutulas sur le célèbre compositeur grec Míkis Theodorákis sort en Allemagne : Dance Fight Love Die – With Mikis on the Road

Míkis Theodorákis est surtout connu du grand public à l’international pour ses musiques de films comme Zorba le Grec, Z, Serpico, entre autres et pour ses luttes politiques, particulièrement celle contre la Dictature des colonels (1967-1974). Mais Míkis Theodorákis est un véritable mythe vivant en Grèce et un des acteurs contemporains du monde musical les plus prolifique avec la composition de plus de mille mélodies, dont un certain nombre de cycles reposant sur des poèmes des plus grands auteurs helléniques – mais aussi sur des textes de Lorca et Neruda par exemple – , de chansons populaires, d’opéras…
(…)
Loin du documentaire, le parti pris de Kutulas est d’entrouvrir la porte dramatique du siècle politique et culturel à travers cette figure qui l’a traversé avec passion et engagement. Musique, poésie et politique sont enchevêtrées dans son œuvre et le film s’en fait le reflet. Le résultat est au départ un peu déroutant : une sorte de journal de bord composé de séquences-clips d’archives auxquelles s’entremêlent des séquences fictives en cinéma muet dans le style burlesque.
(…)

Lire la suite

Selin Kavak : une comédienne met son art au profit de migrants pour les aider à surmonter les traumatismes traversés [audio auf Deutsch]

(…)
Évoluant dans un milieu artistique et alternatif, Selin Kavak est très attentive et sensibilisée par la situation des migrants tant dans son pays d’origine, pris d’assaut par les flots de migrants qui s’amassent en Turquie, bloqués par les fils de fer barbelés et les miradors aux frontières de l’Europe mais aussi par la situation des communautés émigrées en Allemagne. Selin Kavak a choisi de mettre son art et ses multiples talents au profit des migrants, en animant des ateliers, en particulier à l’attention d’adolescents … Des adolescents qui ont parcouru des milliers de kilomètres seuls, à une quinzaine d’années, des adolescents « oncles responsable de leur neveu d’une dizaine d’années. » Des situations dramatiques et des traumatismes terribles tus par ces jeunes migrants à cause des séismes vécus et de la barrière de la langue : Selin Kavak a choisi de les aider à exprimer, à travers l’art – la musique et la sculpture, par exemple – leur douleur, leur souffrance, leurs blessures. Rencontre en allemand.
(…)

Lire la suite

« Objectif sauvage » : une aventure en immersion dans la jungle bolivienne, menée par trois aventuriers romands – Entrevue avec Cédrik Strahm

Une équipe de trois aventuriers romands dont les talents professionnels complémentaires ont trouvé moyen de se cumuler à travers un projet fou : se rendre dans le Parc Noel Kempff Mercado, en Amazonie bolivienne, aux confins avec la frontière brésilienne, afin d’atteindre une lagune considérée comme inaccessible par les autochtones, la Lagune Chaplin, cette étendue d’eau douce, qui alimente les légendes, les mythes et les phantasmes, et de nombreuses sont les expéditions qui auront échoué à en percer les secrets de l’existence.
(…)

Lire la suite

Entretien avec Tahar Houchi, directeur artistique du Festival International du Film Oriental de Genève (FIFOG- 21 au 29 avril 2018)

La 13ème édition du Festival International du Film Oriental de Genève (FIFOG) aura lieu du 21 au 29 avril 2018 à Genève et ses communes (en tout, 25 lieux dans le canton). Une centaine de films de tous genres sera montrée, les projections seront accompagnées par soit des auteurs ou des spécialistes des questions abordées – plus de huitante invités sont attendus à Genève. Les principales thématiques sont la condition féminine, les mères célibataires, les Royingas, le radicalisme, le combat des femmes pour leur liberté, la jeunesse marginalisée, l’intégration, le racisme et les droits humains. Le grand débat du samedi sera consacré aux mères célibataires au Maroc et en Algérie, en présence de plusieurs invités dont des femmes en activité sur le terrain.
(…)

Lire la suite

[Audio auf Deutsch – résumé en français] Rana Ahmad : « Ich liebe meine Freiheit! »

Rana Ahmad : le courage comme tout bagage !

Rana Ahmad, née en 1985, a grandi à Riyad, en Arabie Saoudite, où elle se déguise pour la première fois à l’âge de dix ans car cette pratique si anodine en Occident est réglementée de manière très stricte pour toute jeune femme, en raison des lois religieuses rigoristes qui n’autorisent pas les fillettes, les jeunes filles et les femmes à sortir, à faire de la bicyclette, à conduire une voiture ou même à décider d’étudier ou de travailler.
(…)

Lire la suite

Berliner kämpfen für die Nachbarschaft

Ironie der Gentrifizierungsnachrichten, die die Stadt Berlin bewegen, haben wir vor einem Jahr die Schliessung eines emblematischen Ortes in Nord-Neukölln – die SDW, eine offene Werkstatt – und die Wiedereröffnung eines Kiez-Kinos in Charlottenburg, das Klick Kino, angekündigt. Im Abstand von einigen Stunden haben wir zwei Pressemitteilungen erhalten, die erste verkündet die Schliessung des Klick Kinos, die zweite die Wiedereröffnung der SDW!
(…)

Lire la suite

Der Ibn Rushd Fund for Freedom of Thought trauert um Rim Banna

Der Ibn Rushd Fund for Freedom of Thought trauert um Rim Banna, die gestern, am Samstag, 24. März 2018, von uns ging. Der palästinensischen Sängerin gelang es mit ihrer bewegenden Musik und ihren einfühlsamen Worten, der Welt den Puls des palästinensischen Volkes und aller anderen arabischen Völker nahe zu bringen.
(…)

Lire la suite

Le libertarianisme: ce cheval de Troie de la votation No Billag du 4 mars 2018

4 mars 2018 : quelle journée !
Malgré d’importants enjeux européens, avec sur notre côté sud la grande coalition en Allemagne – acceptée par les membres du SPD à 66% et ouvrant enfin la voie à la formation d’un gouvernement après 6 mois de statut quo – et sur notre côté sud les élections en Italie qui ont vu la confirmation que les partis populistes n’ont pas que de bons jours en Mitteleuropa, notre petite votation appelée par son petit nom – NoBillag – , plus précisément l’initiative populaire « Oui à la suppression des redevances radio et télévision », a fait le tour des médias européens. Comme souvent, ce qui étonne à l’étranger, c’est autant le fait que le peuple soit souverain sur ce genre de questions, que le résultat du peuple souverain semble aller à l’encontre des intérêts individuels, ici que l’on accepte de payer une redevance !
(…)

Lire la suite

Flüchtlinge: Sichere und legale Fluchtwege retten Leben!

j:mag unterstützt den Aufruf und die Petition an den Bundesrat von HEKS-EPER (Hilfswerk der evangelischen Kirchen der Schweiz) und Flüchtlingshilfe.
Auf französisch (mit Hinweis an Markus Imhoof und seinen letzten Film, Eldorado.)

MaB

Menschen, die vor Krieg oder Verfolgung geflohen sind und Zuflucht suchen, haben ein Recht auf Schutz von Leib und Leben. Es sind die schwächsten Flüchtlinge, die in den Krisenregionen festsitzen, ohne Perspektiven auf Integration vor Ort und ohne Chance, ein sicheres Drittland zu erreichen.
Wir müssen jetzt sichere und legale Zugangswege schaffen, damit besonders schutzbedürftige Flüchtlinge sicher in die Schweiz gelangen, bei uns Schutz finden und ein Leben in Würde führen können.
(…)

Lire la suite

Réfugiés: Des voies sûres et légales pour sauver des vies

j:mag se joint à l’appel de HEKS-EPER (l’œuvre d’entraide des Églises protestantes de Suisse) et de l’OSAR (Organisation suisse d’aide aux réfugiés), qui va dans le sens du film de Markus Imhoof, Eldorado, présenté hors compétition à la dernière Berlinale, et montre de manière exemplaire cette impossibilité, quelle que soit la situation de la personne, de trouver refuge en Europe de manière légale.

MaB

Les personnes qui fuient la guerre et les persécutions ont droit à la protection de leur vie et de leur intégrité physique. Les plus vulnérables sont piégées dans les régions en crise, sans perspective d’avenir et sans possibilité d’atteindre un pays sûr.
Nous devons ouvrir des voies sûres et légales pour que les personnes réfugiées les plus vulnérables puissent trouver refuge dans un pays sûr et mener une vie digne.
(…)

Lire la suite