Une version en ligne du 15 au 25 avril de la 52e édition de Visions du Réel qui ne transige pas avec la qualité de l’habituel grand rendez-vous européen du film documentaire !

[Mise à jour 15.04.2021: suite aux décisions prises hier par le Conseil fédéral, le Festival international de cinéma Nyon saisit l’opportunité d’organiser des séances publiques du 22 au 25 avril 2021. Les écrans du Capitole, de la Grande Salle et de l’Usine à Gaz accueilleront quelque 50 projections, avec une limite correspondant aux mesures sanitaires. Des films de la Compétition Internationale Longs Métrages, de la Compétition Burning Lights, de la Compétition Nationale et de la Compétition Grand Angle, entre autres, seront projetés. Les entrées simples coûteront CHF 10.-.]

Depuis une année, tous les festivals de cinéma déploient d’énormes efforts d’adaptation pour offrir à leur public des conditions correctes de visionnement de leurs programmes ainsi que des possibilités d’interagir et de participer à ce qui fait l’essence d’un festival, la rencontre avec des cinéastes, des artistes, des invités thématiques et de masterclass. Les Visions du Réel ont parfaitement relevé ce défi pour leur 52e édition. Chaque jour, des films sont mis à disposition en ligne pour 72 heures et dans la limite des places disponibles (500 visionnements par film). Les films sont géolocalisés en Suisse et lancés selon une grille des programmes à trois moments dans la journée. Le public a la possibilité de choisir entre un accès unique (5.- francs) ou un abonnement illimité à un tarif avantageux  de 25.- francs.
Des conférences, des masterclasses, des discussions thématiques et échanges avec les cinéastes, ainsi que des cérémonies ont lieu tout au long des dix jours de Festival dans un studio de broadcasting aménagé pour l’occasion, afin de permettre un dialogue régulier et approfondi entre les divers.e.s intervenant.e.s et invité.e.s.

L’invité d’honneur de cette édition est l’auteur, cinéaste et scénariste français Emmanuel Carrère. Le festival lui décerne le Prix d’honneur (auparavant « Maître du Réel ») avec une remise de prix le lundi 19 avril 2021. En outre, le festival présente le documentaire-essai présenté à la Mostra de Venise Retour à Kotelnitch (2003) où Carrère lie sa propre histoire avec celle d’un lieu reculé de Russie ; ainsi qu’une Carte Blanche permettant de découvrir des films marquants pour l’auteur. Emmanuel Carrère donnera une masterclass le mardi 20 avril 2021, 14h-17h.

Dans le cadre de ses Ateliers, Les Visions du Réel mettent en avant l’œuvre de la réalisatrice mexico-salvadorienne Tatiana Huezo et celle du réalisateur italien Pietro Marcello en proposant deux rétrospectives. La richesse de leurs horizons cinématographiques fait également l’objet de deux masterclasses publiques, le mercredi 21 avril 2021, 15h-18h pour Pietro Marcello et le jeudi 22 avril 2021, 15h-18h pour Tatiana Huezo.

Les trois masterclasses seront diffusées en direct sur le site du festival.

Le programme

Présentant 9 premières mondiales et 4 premières internationales de 20 pays, la Compétition internationale Long Métrages expose le cinéma du réel contemporain dans une définition large et ouverte. Comme d’habitude, vous pourrez retrouver les critiques de la compétition de j:mag au fur et à mesure des projections en ligne; cette page sera régulièrement mise à jour avec les liens vers les articles, deux critiques de films déjà présentés à la Berlinale 2021 sont déjà en ligne.

1970 de Tomasz Wolski, Pologne, 2021, 70’, première mondiale
Bellum – The Daemon of War de David Herdies et Georg Götmark, Suède/Danemark, 2021, 87’, première mondiale
Courage de Aliaksei Paluyan, Allemagne/Biélorussie, 2021, 90’, première internationale
Faya Dayi de Jessica Beshir, Etats-Unis/Ethiopie/Qatar, 2021, 120’, première internationale
Holgut de Liesbeth de Ceulaer, Belgique, 2021, 74’, première mondiale
Les Enfants terribles de Ahmet Necdet Cupur, France/Allemagne/Turquie, 2021, 93’, première mondiale
Little Palestine (Diary of a Siege) de Abdallah Al-Khatib, Liban/France/Qatar, 2021, 83’, première mondiale
Ostrov – Lost Island de Svetlana Rodina et Laurent Stoop, Suisse, 2021, 92’, première mondiale
The Bubble de Valerie Blankenbyl, Suisse/Autriche, 2021, 93’, première mondiale
The First 54 Years – An Abbreviated Manual for Military Occupation de Avi Mograbi, France/Allemagne/Israël/Finlande, 2021, 110’, première internationale
The Moon Represents My Heart (La luna representa mi corazón) de Juan Martín Hsu, Argentine/Taïwan, 2021, 100’, première mondiale
Users de Natalia Almada, Etats-Unis/Mexique, 2021, 81’, première internationale
Zinder de Aicha Macky, France/Niger/Allemagne, 2021, 82’, première mondiale

La compétition Burning Lights – dédiée aux nouveaux vocabulaires et écritures, à la recherche et à l’expérimentation narrative et formelle-  quant à elle présente 15 longs et moyens métrages provenant de 15 pays.

La compétition nationale dédiée aux longs et moyens métrages (co-)produits en Suisse inclut 12 coproductions suisses avec 4 pays, dont 11 premières mondiales et 1 première internationale:

Living Water (Žít vodu) de Pavel Borecký, Suisse/République Tchèque/Jordanie, 2020, 77’, première internationale

Visions du Réel offre une vitrine importante aux moyens et courts métrages dans sa Compétition Internationale Moyens & Courts Métrages. La sélection officielle présente 37 films, dont 32 premières mondiales et 4 premières internationales:

Dry Winter de Kyle Davis, Australie, 2021, 63’, première mondiale

La section Grand Angle présente 11 longs métrages ayant d’ores et déjà séduit le public dans d’autres festivals ou qui marqueront l’année à venir, et inclut par ailleurs un film présenté en première mondiale, My Place is Here, tourné dans un hôpital dans le nord de l’Italie lors dans la première vague de la pandémie.

La section non compétitive Latitudes offre un panorama de pratiques actuelles du cinéma du réel. Un film y est présenté en première mondiale et un en première internationale.

Opening Scene est une section consacrée à des premiers courts métrages ou films issus d’écoles de cinéma.

Comme chaque année, le public est invité à voter, cette année en ligne, à la fin du visionnage des films de la section Grand Angle. Les films récompensés sont annoncés à la fin du Festival, soit le 25 avril.

https://www.visionsdureel.ch

Malik Berkati

© j:mag Tous droits réservés

malik berkati

Journaliste / Journalist - Rédacteur en chef j:mag / Editor-in-Chief j:mag

malik berkati has 593 posts and counting. See all posts by malik berkati

2 réflexions sur “Une version en ligne du 15 au 25 avril de la 52e édition de Visions du Réel qui ne transige pas avec la qualité de l’habituel grand rendez-vous européen du film documentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*