À la rencontre du Petit Prince au Musée des Arts Décoratifs de Paris jusqu’au 26 juin 2022

— Le petit prince dans la roseraie – exposition À la rencontre du Petit Prince au Musée des Arts Décoratifs
Image courtoisie MAD

Plus de 600 pièces – aquarelles, esquisses, dessins inédits, photographies, vidéos, coupures de journaux et extraits de correspondances – sont actuellement présentées au public parisien dans le cadre de l’exposition À la rencontre du Petit Prince, au Musée des Arts Décoratifs de Paris. Le manuscrit original du Petit Prince, dernier ouvrage édité du vivant de son auteur en 1943 aux États-Unis mais paru en France en 1946 chez Gallimard à titre posthume, Antoine de Saint-Exupéry, est conservé à la Morgan Library and Museum de New York. Cette exposition est l’occasion pour le public européen de le voir enfin. Autour des objets qui font la gloire du poète, écrivain, journaliste, inventeur, philosophe et aviateur français, le visiteur découvre un grand humaniste, voyageur dans le temps car son œuvre est devenu universelle et éternelle. Immédiatement reconnu comme écrivain talentueux et inspiré, l’aviateur Saint-Exupéry a publié son premier roman Courrier du Sud en 1929. Deux ans plus tard, il obtient le Prix Fémina pour Vol de nuit.

On sait que les contes de fées, c’est la seule vérité de la vie

Lettres à l’inconnue (Gallimard, 2008), Antoine de Saint-Exupéry

À partir de 1932, l’aviateur se consacre au journalisme et aux raids aériens. Il entreprend de grands reportages en Asie, en URSS et en Espagne en 1936, aventures retranscrites dans Terre des hommes, publié en 1939, qui reçoit le grand prix du roman de l’Académie française. Son chef-d’œuvre reste Le Petit Prince qui a vu le jour durant son exil étasunien.  L’exposition du MAD Paris accentue deux événements importants de l’existence de Saint-Exupéry pendant la Deuxième guerre mondiale: depuis 1940, l’écrivain s’est employé à persuader le gouvernement de participer à la guerre, accompagné par son épouse Consuelo et Léon Werth, un très proche ami et grand militant anticolonialiste et antimilitariste. C’est à lui que Saint-Exupéry a dédié Le Petit Prince.

Une plongée dans l’enfance d’Antoine de Saint-Exupéry ouvre le parcours, retraçant la vie de l’auteur depuis sa naissance, le 29 juin 1900 à Lyon, jusqu’à son adolescence. L’exposition revient sur l’accident, en décembre 1935, d’Antoine de Saint-Exupéry et de son mécanicien André Prévost, à l’occasion d’un raid aérien entre Paris et Saigon. Cet épisode constitue le chapitre central de Terre des Hommes, mais marque surtout le point de départ du Petit Prince. Une partie de l’exposition explore la place fondamentale qu’occupe le dessin dans la vie de l’auteur, pour qui dessiner représente une manière d’être en lien avec son enfance. C’est autour du dessin que l’aviateur et le petit prince se rencontrent : « S’il vous plaît… dessine-moi un mouton ! ». Une grande salle du MAD est consacrée au manuscrit original; les curateurs ont également mis en évidence des originaux jamais exposés, provenant d’une collection anonyme. Il n’est pas difficile à comprendre que la vie posthume du Petit Prince est mise en exergue, représentant le double littéraire qui a survécu à l’écrivain, disparu en 1944.

Billetterie en ligne

Djenana Mujadzic

© j:mag Tous droits réservés

Djenana Mujadzic

Rédactrice / Reporter (basée à Paris)

Djenana Mujadzic has 98 posts and counting. See all posts by Djenana Mujadzic

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*