[audio] Rencontre avec Jean Liermier, directeur du Théâtre de Carouge

Comédien, metteur en scène de théâtre et d’opéra, Jean Liermier est depuis 2008 directeur du Théâtre de Carouge-Atelier de Genève. Né à Annemasse en 1970, Jean Liermier est diplômé de l’Ecole Supérieure d’Art Dramatique de Genève (Conservatoire). Depuis 1992, il a travaillé comme comédien en Suisse romande et en France sous la direction entre autres de Claude Stratz, Hervé Loichemol, Michel Voïta, Richard Vachoux, Philippe Morand, Dominique Catton (pour qui, en 2001, il crée pour la première fois au théâtre le personnage de Tintin) et d’André Engel (Woyzeck de Georg Büchner, CDN de Savoie) avec qui a il collaboré comme assistant à la mise en scène (Le Réformateur de Thomas Bernhard, Papa doit manger de Marie Ndiaye à la Comédie-Française, Le Jugement dernier de Horváth ainsi que Le Roi Lear de Shakespeare au Théâtre National de l’Odéon). Il signe sa première collaboration artistique à la mise en scène avec Claude Stratz au théâtre du Vieux Colombier pour Les Grelots du fou de Pirandello.

— Jean Liermier
© Firouz Pillet

Passionné, Jean Liermier transmet son amour du verbe en animant plusieurs stages d’interprétation depuis 1997 à l’ESAD de Genève dirigée par Claude Stratz. Russophile et russophone, Jean Liermier, qui nourrit une passion pour cette langue et cette culture depuis ses études secondaires, tisse des liens avec les troupes russes dont le Teatr Semianyki venu à plusieurs reprises se produire sur les planches du Théâtre de Carouge.

Cyrano de Bergerac mis en scène par Jean Liermier
©Mario Del Curto

Actuellement accaparé par les répétitions du Cyrano de Bergerac qu’il met en scène  (du 31 octobre au 1er décembre 2017), Jean Liermier nous a accordé avec enthousiasme un peu de son temps pour nous exposer la mise en scène de « son » Cyrano, son énergie intarissable à tisser des liens – il confesse, avec modestie, avoir lancé l’invitation à la Compagnie Royal de Luxe, ce qui a permis aux Géants de déambuler dans les rues de Genève, suscitant surprise, rêve et poésie – et sa désolation face au désintérêt des politiciens à soutenir la culture et la création artistique.

— Gilles Privat – Cyrano de Bergerac
©Mario Del Curto

A la veille du lever de rideau pour un Cyrano de Bergerac d’Edmond Rostand au Théâtre de Carouge, rencontre avec Jean Liermier pour j:mag:

 

Firouz E. Pillet

http://www.tcag.ch/

© j:mag Tous droits réservés

Enregistrer

Firouz Pillet

Journaliste RP / Journalist (basée à Genève)

Firouz Pillet has 475 posts and counting. See all posts by Firouz Pillet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*