[Audio] Rencontre avec la jeune Vaudoise Loane Balthasar, nominée comme révélation féminine des Prix du cinéma suisse 2018

La cérémonie de remise des Prix du cinéma suisse 2018 a eu lieu ce vendredi 23 mars 2018 à Zurich Oerlikon. Ces prix récompensent les prestations remarquables de cinéastes, comédiens et professionnels suisses. Cette manifestation d’importance nationale réunit des représentants des milieux du cinéma, de la politique, de l’économie et de la culture. Jusqu’à dimanche 25 mars, vous pouvez voir les films nominés et gagnants à Genève et Zurich.

Dès 2013, cette soirée a lieu en alternance à Genève, au Bâtiment des Forces motrices, et à Zurich. L’idée est de soutenir les échanges entre la Suisse romande et la Suisse alémanique et de montrer que nombre de films se jouent des frontières, ce qui est le cas du film de Katharina Wyss, Sarah joue un  loup-garou (à découvrir le 28 mars en Suisse romande) qui se déroule à Fribourg. 

Alors que la cinéaste est à la recherche de l’interprète principale féminine , Sarah, elle croise le chemin de Loane qui suit un cours de théâtre à Lausanne. Loane Balthasar : un nom qui résonne comme familier aux oreilles des lecteurs romands … Et pour cause ! La famille Balthasar a décidé de quitter leur maison de Grandvaux en 2008 et de parcourt le monde dans un camping-car, une aventure rocambolesque que les parents et leurs quatre enfants ont relaté sur un site (www.sixenroute) puis un livre.
A travers l’Afrique, les États-Unis, l’Amérique du Sud, l’Inde – qui l’a beaucoup marquée – et les Caraïbes en bateau, Loane a appris à découvrir la diversité des êtres humains tout en développant une valeur qui lui est dorénavant fondamentale :

le respect d’autrui même si je ne partage pas ses valeurs ni ses idées. Si il y a du respect dans les rapports humains tout peut fonctionner.

— Loane Balthasar
© Firouz Pillet

Dans le film de Katarina Wyss, Loane incarne une adolescente timide, solitaire, hypersensible et suicidaire, bref, un véritable rôle de composition puisque Loane, rencontrée le 22 mars aux Cinémas du Grütli, à Genève, respire la vie et déborde d’enthousiasme tout en affichant une impressionnante maturité.
En janvier dernier, ce rôle, diamétralement opposé à sa personnalité, a valu à Loane le prix Max Ophüls de la révélation à Sarrebruck, en Allemagne. La Vaudoise de dix-neuf ans, qui est allée à la Mostra de Venise en septembre 2017, puis au Festival de Sao Paulo, puis à celui de Séville et enfin à celui de Zurich, était en lice pour le prix du cinéma suisse.
Elle s’est confiée à j:mag en toute simplicité la veille de cette cérémonie, affichant un regard pétillant et ses nombreux bracelets, chacun d’entre eux acheté dans l’un des nombreux pays qu’elle a parcourus avec sa famille. Rencontre.

 

Firouz E. Pillet

© j:mag Tous droits réservés

Firouz Pillet

Journaliste RP / Journalist (basée à Genève)

Firouz Pillet has 488 posts and counting. See all posts by Firouz Pillet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*