Fanny Ardant interprète le rôle-titre dans le dernier film de Nadir Moknèche – Lola Pater

Présenté ce jeudi soir 3 août sur la Piazza Grande, le dernier film de Nadir Moknèche, Lola Pater, est son cinquième long métrage après Le Harem de Madame Osmane (2000), Viva Laldjérie (2004), Délice Paloma (Prix Lumière 2007 au meilleur film francophone) et Au revoir Maroc (2013). La distribution du nouveau film du cinéaste algérien réunit des habitués des festivals internationaux: Fanny Ardant (César en 1997 pour la meilleure actrice et nominée cinq fois au total, y compris en 2014 pour Les beaux jours), Tewfik Jallab (nominé pour le Prix Lumière en 2014 pour le plus prometteur jeune acteur), Nadia Kaci (qui a déjà joué dans trois films du réalisateur), la Belge Lucie Debay et Lubna Azabal (récemment vue à Berlin dans Ma Révolution), Véronique Dumont et Raphaëlle Bruneau.

— Tewfik Jallab – Lola Pater
© Locarno Festival

Écrit par Nadir Moknèche, le film s’ouvre lorsque Zino, 27 ans, fils d’immigrés algériens, assiste aux funérailles de sa mère à Paris. Enfant unique, il a grandi avec elle après le départ de son père, Farid, il y a une vingtaine d’années. Sa mère lui avait dit que son père les avait abandonnés, mais selon les révélations de son avocat, son père n’est jamais retourné en Algérie mais vit en Camargue et ses parents n’ont jamais divorcé. Sa mère lui aurait-elle menti?

C’est ce découvrira ce soir le public réuni sur la Piazza Grande de Locarno et ce que la presse internationale a pu déjà voir. Nadir Moknèche aborde le changement de genre à travers le personnage de Lola Pater, interprété avec grâce et sensibilité par Fanny Ardant. Contrairement à Sebastian Lelio avec Una Mujer fantàstica (voir la critique j:mag faite lors de la Berlinale 2017, N.d.l.R.)) qui a choisi une actrice trans pour interpréter son personnage, Nadir Moknèche a estimé que Fanny Ardant était parfaite pour ce rôle et avoue qu’il a choisi l’actrice sur le conseil de sa mère. L’actrice porte, en effet, le film sur ses épaules et met en valeur les autres comédiens qui gravitent autour d’elle.

— Fanny Ardant – Lola Pater
© Locarno Festival

Certains choix quant à l’évolution du scénario surprennent ou suscitent moult interrogations mais, lors de la conférence de presse, le cinéaste a souligné l’importance de ne pas tout expliquer et de laisser les spectateurs tirer leurs propres déductions.

On laissera donc le public suisse en faire autant lors de la prochaine sortie du film en salle.

Fanny Ardant: la passion de l’incarnation

Très attendue par le parterre de journalistes lors de conférence de presse du film, Fanny Ardant est arrivée avec l’élégance d’une actrice italienne, vêtue d’un haut noir qui dégageait élégamment se épaules et portant d’impressionnantes bagues à chaque doigt.

Se prêtant avec grâce aux sollicitations des photographes, la comédienne a répondu aux questions des journalistes aussi bien en français qu’en italien.

Fanny Ardant
© Firouz Pillet

Fanny Ardant interprète ici un homme devenu femme, vivant son amour des femmes intensément en vivant en couple avec une femme. Devant les questions de certains journalistes sur le choix de vie de son personnage, Lola, Fanny Ardant a d’emblée souligné que les clichés et les stéréotypes ne lui importaient guère: « Être acteur ou actrice n’est pas un métier mais une passion. Il faut ressentir cette passion, être poussé par elle pour incarner et interpréter un personnage. On ne peut pas parler de “métier de comédien” car cette profession n’a rien en commun avec les autres professions. C’est une profession de foi, un passion. »

Fanny Ardant confie que le rôle de l’héroïne de Lola Pater était à la fois “un défi audacieux et émouvant, celui d’un homme devenu femme que son fils retrouve après vingt-cinq ans d’absence. Cela m’intriguait d’interpréter un père devenu mère, d’éprouver l’amour pour un fils, moi qui n’ai eu que des filles. De plus, Nadir m’a offert un cadeau magnifique : mon fils dans le film, Zino, est interprété par Tawkik Jallab, qui est un acteur beau, intelligent et généreux. J’ai vraiment été chanceuse.”

Pour se préparer pour son rôle dans Lola Pater, et à la demande du réalisateur, Fanny Ardant s’est imprégnée de rencontres qu’elle a faites par le passé : « J’ai connu beaucoup de transsexuels sur le tournage de Pédale douce. Bien évidemment, je ne peux qu’imaginer quelle est la souffrance de vivre dans un corps qui ne nous correspond pas. Pour pouvoir incarner un rôle le plus justement possible, il faut aussi oser poser des questions osées ou indiscrètes. »

Fanny Ardant et Nadir Moknèche
© Firouz Pillet

A un journaliste italien qui souligne l’intolérance de certains milieux face aux questions LGBT, Fanny Ardant rétorque sur l’importance d’aborder ces questions pour un large public. “ Peu m’importe les carcans et les donneurs de leçons.” Très à l’écoute des propos tenus par Nadir Moknèche ou Tawfik Jallab, Fanny Ardant précise : “Malgré ma voix basse, Nadir insistait pour que je parle plus bas. J’ai aussi pris des cours de danse orientale pour incarner Lola qui enseigne cette danse.”

Quand on l’interroge sur la réaction du public qu’elle espère, la comédienne, qui porte aussi la casquette de réalisatrice, répond avec douceur tout en faisant glisser sa main sous le menton, à l’italienne, pour souligner combien peu lui importent les critiques: “ Tout changement de la société se fait dans le remous. Il est important de ne pas céder aux mouvements rétrogrades ou conservateurs.”

A propos de la récente disparition de Jeanne Moreau, Fanny Ardant s’est dite “très émue” et a préféré ne pas faire de commentaire.

Le public suisse retrouvera Fanny Ardant sur les planches dans Croque-Monsieur au Théâtre du Léman, à Genève, le mardi 14 et le mercredi 15 novembre 2017. Dans le Paris des années 60, Coco Baisos se retrouve veuve et désargentée pour la cinquième fois. Décidément, la comédienne s’avère un véritable caméléon.

 Firouz E. Pillet, Locarno

© j:mag Tous droits réservés

Enregistrer

Enregistrer

Firouz Pillet

Journaliste RP / Journalist (basée à Genève)

Firouz Pillet has 311 posts and counting. See all posts by Firouz Pillet

Une pensée sur “Fanny Ardant interprète le rôle-titre dans le dernier film de Nadir Moknèche – Lola Pater

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*