Laurent-Frédéric Bollée et Maran Hrachyan ont réuni leur art pour signer un magnifique roman graphique sur Patrick Dewaere, sorti chez Glénat

L’épigraphe en début d’album résume la philosophie du comédien :

« Moi je crois que plus on s’abîme, plus on est beau ».

Glénat propose un remarquable ouvrage, signé Laurent-Frédéric Bollée et Maran Hrachyan, sur le comédien Patrick Dewaere, au titre éponyme et qui porte le sous-titre À part ça la vie est belle.

Cet album, sorti en début d’année, amène les lectrices et les lecteurs plus âgés à se replonger avec bonheur dans ce destin à la fois et tragique de cet écorché vif. Les plus jeunes générations pourront découvrir l’incroyable parcours de cet acteur grâce à cet ouvrage, qui conjugue avec harmonie, poésie l’œuvre passionnante et la vie à l’issue dramatique de cet icône du cinéma français, décédé à trente-cinq ans après avoir joué dans trente-sept films et vingt-sept pièces de théâtre. Les affiches des films cultes du cinéma français des années 1970 rappelle la palette de rôles que Patrick Dewaere a incarnés sur grand écran, dans, entre antres, Les valseuses (1974) donnant la réplique à Gérard Depardieu, Adieu poulet (1975), Coup de tête ou Série noire (1979).

Vie égratignée et fin tragique

Un après-midi d’été de l’année 1982, chez lui face à un miroir, il se saisit de son fusil 22 Long Rifle, l’enfonce dans sa bouche et tire. L’album, raconté à la première personne, commence par cette issue fatale pour remonter le temps en suivant le parcours de l’artiste. Patrick Dewaere incarne l’idée de l’artiste écorché vif, dévoré par une existence vécue intensément, allumant les chandelles par les deux bouts, dans une combustion des sens, des émotions et de l’âme.

Enfance, théâtre, cinéma

Une existence en montagnes russes dont l’instabilité trouve ses racines dans une enfance complexe, bafouée et compliquée avec une mère artiste. De son ascension en tant qu’acteur en passant par les rencontres qui ont jalonné sa vie personnelle et professionnelle, l’album relate les tournages, ponctués par quelques rapports houleux avec certains acteurs, ses amours et sa mort. Empli à la fois de fureur de vivre et de mélancolie, ce roman graphique retrace la bande du Café de la gare avec Coluche, la relation de Patrick Dewaere avec Miou-Miou mais aussi sa relation avec Bertrand Blier. Au fil des pages, telles les photographies d’un album, défilent des saynètes dont les encadrements varient de format, teintées d’amertume – son incommensurable besoin de reconnaissance.
Les Valseuses, La meilleure façon de marcher, Préparez vos mouchoirs, Coup de tête, parmi tant d’autres films, l’ouvrage rappelle avec pudeur les multiples facettes de cet acteur à la fois puissant et fragile, qui doutait parfois de lui.

Biographie graphique dotée d’anecdotes

Cet album apprend bien des choses aux lectrices et aux lecteurs grâce aux anecdotes dénichées par Laurent-Frédéric Bollée : la frayeur que Dewaere cause sur le tournage de Série noire d’Alain Corneau, où il doit tourner une scène dans une baignoire, et qu’il tarde à sortir la tête de l’eau ; quand il remet en place, à grand renfort de coups de poing, le journaliste qui a révélé son futur mariage. Les images, dessinées au crayon par Maran Hhrachyan, redonne forme avec délicatesse et finesse à la vie de Patrick Dewaere. Grâce à la rencontre du scénariste, qui œuvre aussi comme journaliste, et de la talentueuses dessinatrice arménienne, Patrick Dewaere revit sous nos yeux et nous permet de cerner pourquoi, bientôt quatre décennies après sa disparition, le théâtre et le cinéma continuent à souligner le talent et la capacité du comédien à incarner des personnages avec une telle justesse et une telle exactitude à l’instar des acteurs et actrices formés à l’Actors Studio.

Le scénariste

Né en 1967 à Orléans, Laurent-Frédéric Bollée se passionne très vite pour le journalisme et la bande dessinée, au point d’en faire ses deux métiers. Il signe son premier contrat de scénariste de bande dessinée à vingt-et-un ans et a déjà publié plus de soixante albums pour les plus grandes maisons d’éditions européennes. Il est le co-scénariste de La Bombe, paru en 2020, le roman graphique événement consacré à la « saga » de la bombe atomique et qui connait depuis sa sortie un immense succès critique et public. On lui doit d’autres œuvres marquantes comme Terra Australis, Deadline (avec Christian Rossi) ou le XIII Mystery Billy Stockton avec Steve Cuzor (Dargaud). Il est également le repreneur officiel du personnage de Bruno Brazil depuis 2019 (Le Lombard).

La dessinatrice

Maran Hrachyan est née en Arménie le 11 mai 1993. Elle se forme pendant 5 ans à l’Académie des beaux-arts d’Erevan et c’est là-bas que pour la première fois, elle illustre deux albums jeunesse dont l’un est sélectionné pour l’exposition « IBBY honour list » à Bologne. Entre 2014 et 2015, elle travaille en tant que graphique designer pour PicsArt Photo Studio. L’année 2010 marque un tournant important de son parcours puisque se déroule pour la première fois de l’histoire de la capitale arménienne un festival de la bande dessinée. Durant cet événement, elle rencontre des professionnels et découvre plus profondément le médium artistique dont elle fera son métier. Maran Hrachyan arrive ainsi à Angoulême en 2015 afin de se spécialiser en bande dessinée. Elle participe alors à de nombreux fanzines (Sprinkle), des expositions (Noir Village 2017, VisuELLES 2017) et des concours pour lesquels elle est sélectionnée à différentes reprises (Europe Fast Forward, Charles Perrault…). Diplômée en 2020 de l’École Européenne Supérieure de l’Image, Maran Hrachyan réalise, parallèlement à la fin de ses études, son premier album Patrick Dewaere : À part ça, la vie est belle, avec le scénariste Laurent-Frédéric Bollée.

Dans la même collection, des albums ont déjà été consacrés à François Truffaut, Lino Ventura et Alfred Hitchcock. Un album dédié à Jayne Mansfield sortira prochainement.

Firouz E. Pillet

© j:mag Tous droits réservés

Firouz Pillet

Journaliste RP / Journalist (basée à Genève)

Firouz Pillet has 488 posts and counting. See all posts by Firouz Pillet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*