On est fait pour s’entendre, troisième long métrage de Pascal Elbé, brosse par touches délicates le portrait qu’un quinquagénaire en mal d’écoute – Rencontre [Audio]

Voilà plus d’une décennie que l’acteur Pascal Elbé est passé derrière la caméra; il a réalisé Tête de Turcs en 2010 et Je compte sur vous en 2015. Venu présenter son troisième long métrage lors de la 17ème édition du Festival du Film français d’Helvétie, On est fait pour s’entendre, dont il signe le scénario et dans lequel il interprète le rôle principal, Pascal Elbé est venu sur les rives du Léman nous parler de son dernier opus. Issu d’une famille juive séfarade d’Algérie, Pascal Elbé passe son enfance à Strasbourg puis fait ses débuts d’acteur sur les planches. S’illustrant au sein d’une troupe, il écrit avec ses compagnons deux pièces comiques qui connaissent un succès public au Splendid et au Café de la Gare : Charité bien ordonnée (1992) et Tout baigne (1995). Pascal Elbé se retrouve dans l’adaptation cinématographique de la seconde pièce, Tout baigne (1999) mais les cinéphiles l’ont déjà vu dans des comédies de Gérard Jugnot comme Fallait pas ! . Le comédien accède à la notoriété dans la comédie de Michel Boujenah, Père et fils, dans laquelle il incarne l’un des trois fils de Philippe Noiret aux côtés de Charles Berling et de Bruno Putzulu. Pascal Elbé s’impose comme la révélation de ce film qu’il a co-écrit, et qui lui vaut une nomination au César du Meilleur espoir.

— Pascal Elbé à l’ouverture du Printemps du cinéma 2016
Image Georges Biard, CC BY-SA 3.0, via Wikimedia Commons

Dans On est fait pour s’entendre, Antoine (Pascal Elbé), la cinquantaine, découvre qu’il a perdu beaucoup d’audition. N’assumant pas son handicap, ce professeur d’histoire au lycée s’est résigné à vivre dans sa bulle, quitte à susciter l’incompréhension de son entourage et à paraître souvent condescendant. Déconnecté de la réalité, aigri, inattentif, l’attitude d’Antoine le fait passer pour un misanthrope blasé tant envers ses élèves d’Histoire-Géographie qu’envers ses collègues qui ne parviennent plus à l’extirper de son monde et ni à communiquer avec lui.
Alpagué chaque matin par sa nouvelle voisine furibonde (Sandrine Kiberlain), hébergée par sa sœur (Valérie Donzelli) et son beau-frère (Antoine Gouy) et réveillé par son réveil tonitruant, qu’il feint de ne pas remarquer, Antoine va peu à peu prendre conscience de son problème tout en demeurant dans le déni.
Son collègue (François Berléand) et ami tente de lui redonner goût à la vie et l’incite à s’ouvrir aux autres. Sa sœur (Emmanuelle Devos) l’obliger à renouer avec la réalité et leur mère (Marthe Villalonga) dont la mémoire commence à flancher. Sa rencontre avec Claire (Sandrine Kiberlain), veuve et mère d’une petite fille mutique, va le pousser à s’ouvrir au monde.

Basé sur sa propre expérience, le troisième long métrage de pascal Elbé tisse avec finesse et poésie le portait d’un homme encore jeune qui se retire de la société, peut-être par coquetterie ou par honte, mais indubitablement par refus d’accepter sa nouvelle réalité. Doté de dialogues bien écrits et bien interprétés, incarné par une palette de comédiens, amis du réalisateur-scénariste-acteur, On est fait pour s’entendre distille une atmosphère enjouée et légère sur un handicap qui peut sérieusement entacher le quotidien.

Pascal Elbé ne prétend pas innover dans le registre comique et recourt aux éléments déclencheurs et aux rebondissements classiques du genre mais le fait avec subtilité et authenticité, suscitant chez son public tendresse et empathie pour Antoine. Lors de sa venue, Pascal Elbé nous a parlé de sa source d’inspiration, très personnelle, du choix de ses comédiens, du tournage de son troisième long métrage, interrompu par le premier confinement, de sa relation avec le public suisse, au cinéma et en particulier au théâtre puisque Pascal Elbé a joué sur les planches de plusieurs théâtres en Suisse romande et il lui tarde d’y revenir !

Rencontre :

 

 

Firouz E. Pillet

© j:mag Tous droits réservés

Firouz Pillet

Journaliste RP / Journalist (basée à Genève)

Firouz Pillet has 576 posts and counting. See all posts by Firouz Pillet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*