Pour sa 17e édition du 23 septembre au 3 octobre 2021, le Festival du Film de Zurich (ZFF) s’offre du grand spectacle et quelques grandes stars !

Depuis l’ouverture des cinémas au printemps dernier, les festivals de toutes envergures s’enchaînent les uns aux autres dans un tourbillon fou, à l’instar des sorties en salle. Le Zurich Film Festival est d’ordinaire un peu un point de ralliement temporel permettant de voir des films qui sont passés dans les quatre festivals majeurs d’une saison, ainsi qu’une sélection de films qui font leur Première européenne. Cette année, le festival et son fameux tapis vert par quelques stars, dont Sharon Stone qui recevra la distinction la plus prestigieuse du festival, le Golden Icon Award, le 25 septembre. Le 29 septembre, ce sera au tour du cinéaste napolitain Paolo Sorrentino (Il Divo, 2008, La granda bellezza, 2013 ; Loro 2018)  de recevoir le A Tribute to… Award (oui, c’est un peu étrange comme intitulé, mais on comprend que c’est un Prix hommage…), avec une rétrospective de dix films, y compris son dernier, The New Pope (2020). Le 30 septembre, le compositeur canadien oscarisé pour l’Odyssée de Pi (2012) Mychael Danna recevra quant à lui le Career Achievement Award. Pour finir en beauté la remise des prix non-compétitifs, le réalisateur et scénariste étasunien Paul Schrader recevra pour l’ensemble de sa carrière le Lifetime Achievement Award. Il a notamment écrit les scénarii de Taxi Driver et Raging Bull réalisés par Martin Scorsese (1976) et réalisé American Gigolo (1980) qui a lancé la carrière de Richard Gere.

Autre événement phare, la projection du dernier James Bond – No Time To Die de Cary Fukunaga, deuxième projection mondiale après celle de Londres ! Parmi les grands films attendus, on pourra voir également le dernier Wes Anderson présenté à Cannes, The French Dispatch, et The Last Duel de Ridley Scott.

Dans sa section Nouveaux Horizons, le festival met à l’honneur pour la première fois le continent africain, avec un focus sur la Tunisie.
Comme la plupart des festivals, le ZFF s’est également ouvert à la projection de séries sur grand écran. La particularité réside ici au fait que l’accès aux séances spéciales séries se fait avec un billet gratuit!
Le festival est aussi l’occasion d’assister aux ZFF Masters – entretiens avec de grands noms de l’industrie internationale du cinéma, cette année Poalo Sorrentino, Paul Schrader et Todd Haynes) – et ZFF Talks, où des es professionnel.le-s issu.e-s des différentes branches prennent des films du programme comme point de départ pour aborder des thèmes d’actualité tirés du cinéma, de la culture, des sciences et de la politique.

Les critiques et interviews de j :mag

Étant donné la nature du programme de ce festival, j :mag couvrant de nombreux autres festivals durant l’année, à côté des critiques ad hoc faites pour le ZFF (MaB), nous vous renvoyons également à une sélection de critiques et interviews faites tout au long de l’année par Firouz E. Pillet (FeP) et Malik Berkati (MaB) de films présentés dans cette édition. La page avec les liens sera actualisée régulièrement.

Babardeală cu bucluc sau porno balamuc (Bad Luck Banging or Loony Porn) de Radu Jude (Ours d’or Berlinale 2021) [MaB]

Competencia oficial (Official Competition), de Gastón Duprat et Mariano Cohn (Mostra 2021, compétition) [FeP]

Guzen to sozo (Wheel of Fortune and Fantasy) de Ryusuke Hamaguchi (Ours d’argent – Grand Prix du jury, Berlinale 2021) [MaB]

Herr Bachmann und seine Klasse (Mr Bachmann and His Class) de Maria Speth (Ours d’argent – Prix du Jury, Berlinale 2021) [MaB]

The Lost Daughter de Maggie Gyllenhaal (compétition Mostra 2021) [FeP]

Una película de policías (A Cop Movie) d’Alonso Ruizpalacios (Ours d’argent pour une contribution artistique exceptionnelle, Berlinale 2021) [MaB]

Azor d’Andreas Fontana (Berlinale 2021, Encounters) [FeP]

La Mif de Fred Baillif (Prix du meilleur film Generation 14plus, Berlinale 2021) [MaB]

Tout s’est bien passé de François Ozon (Compétition Cannes 2021) [FeP]

Ghasideyeh gave sefid (Ballad of a White Cow) de Behtash Sanaeeha et Maryam Moghaddam (Berlinale 2021, compétition) [MaB]

The Card Counter de Paul Schrader (Mostra 2021, compétition) [FeP]

Mishehu Yohav Mishehu (All Eyes Off Me) de Hadas Ben Aroya (Panorama Berlinale 2021) [FeP]

Petite nature (Softie) de Samuel Theis (Semaine de la critique, Cannes 2021) [MaB]

Os últimos dias de Gilda (The Last Days of Gilda) de Gustavo Pizzi (Berlinale Series 2021) [MaB]

Silent Land (Cicha Ziemia) d’Aga Woszczyńska (Toronto International Film Festival -TIFF 2021) [MaB]

Where Is Anne Frank (critique) d’Ari Folman (interview) (Cannes 2021, hors compétition) [FeP]

La Belle et la Meute (2017) de Kaouther Ben Hania [MaB]

Inhebbek Hedi de Mohamed Ben Attia (Compétition Berlinale 2016) [MaB]

Regarde-moi de Nejib Belkadhi (2018) [MaB]

Un divan à Tunis (2019) de Manele Labidi-Labbé [FeP]

Hive (Zgjoi) (critique) de Blerta Basholli (interview) (Prix du meilleur film, Prifest 2021) [MaB]

The Man Who Sold His Skin (2020) de Kaouther Ben Hania [MaB]

Je suis Karl de Christian Schwochow (Berlinale Special Gala 2021) [MaB]

Toutes les informations et programme complet : https://zff.com

Malik Berkati

© j:mag Tous droits réservés

malik berkati

Journaliste / Journalist - Rédacteur en chef j:mag / Editor-in-Chief j:mag

malik berkati has 641 posts and counting. See all posts by malik berkati

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*