On est fait pour s’entendre, troisième long métrage de Pascal Elbé, brosse par touches délicates le portrait qu’un quinquagénaire en mal d’écoute – Rencontre [Audio]

Voilà plus d’une décennie que l’acteur Pascal Elbé est passé derrière la caméra; il a réalisé Tête de Turcs en 2010 et Je compte sur vous en 2015. Venu présenter son troisième long métrage lors de la 17ème édition du Festival du Film français d’Helvétie, On est fait pour s’entendre, dont il signe le scénario et dans lequel il interprète le rôle principal, Pascal Elbé est venu sur les rives du Léman nous parler de son dernier opus. Issu d’une famille juive séfarade d’Algérie, Pascal Elbé passe son enfance à Strasbourg puis fait ses débuts d’acteur sur les planches. S’illustrant au sein d’une troupe, il écrit avec ses compagnons deux pièces comiques qui connaissent un succès public au Splendid et au Café de la Gare : Charité bien ordonnée (1992) et Tout baigne (1995). Pascal Elbé se retrouve dans l’adaptation cinématographique de la seconde pièce, Tout baigne (1999) mais les cinéphiles l’ont déjà vu dans des comédies de Gérard Jugnot comme Fallait pas ! . Le comédien accède à la notoriété dans la comédie de Michel Boujenah, Père et fils, dans laquelle il incarne l’un des trois fils de Philippe Noiret aux côtés de Charles Berling et de Bruno Putzulu. Pascal Elbé s’impose comme la révélation de ce film qu’il a co-écrit, et qui lui vaut une nomination au César du Meilleur espoir.
(…)

Lire la suite

[Audio] Rencontre au Festival du film français d’Helvétie avec Marie-Castille Mention-Schaar pour son film, A Good Man

A Good Man, de Marie-Castille Mention-Schaar, s’inspire d’une histoire vraie pour livrer une histoire d’amour qui brave les jugements et les préjugés.
Le film, qui faisait partie de la Sélection Officielle de Cannes 2020, suit l’histoire d’amour d’Aude (Soko) et de Benjamin (Noémie Merlant) qui s’aiment depuis six ans et vivent ensemble sur la petite île bretonne de Groix. Aude souffre de ne pas pouvoir avoir d’enfant alors Benjamin, qui n’a pas encore terminé sa transition, décide que c’est lui qui portera leur enfant. 
(…)

Lire la suite

[Audio] Rencontre au Festival du film français d’Helvétie avec Catherine Corsini pour son dernier film, La Fracture

Alors que retentissent à travers la France entière les revendications des Gilets jaunes en décembre 2019, Raf (Valeria Bruni Tedeschi) et Julie (Marina Foïs), un couple au bord de la rupture, se retrouvent dans un service d’Urgences d’un hôpital parisien, proche de l’asphyxie le soir d’une manifestation. Leur rencontre avec Yann (Pio Marmaï), un manifestant blessé et en colère, va faire voler en éclats les certitudes et les préjugés de chacun. À l’extérieur, la tension monte alors qu’à la demande du gouvernement, l’hôpital, sous pression, doit fermer ses portes. Le personnel est débordé et exténué.
La nuit va être longue pour les soignants comme pour les patients …

Lire la suite

[Audio] Rencontre audio avec Stéphane Brizé pendant le Festival du Film français d’Helvétie où était présenté son dernier film – Un autre monde

Au fil de sa filmographie, Le cinéaste français s’est imposé comme l’un des plus marquants de la dernière décennie, apportant son point de vue ainsi que son observation perspicace des maux de notre société. Stéphane Brizé partage avec l’écriture de Ken Loach et de Mike Leigh un regard sociologique et anthropologique, plongeant son public en immersion aux côtés de ses protagonistes.
(…)

Lire la suite

Cri d’alarme de l’Association Cinématographique Suisse suite à la fermeture subite des cinémas dans les cantons du Valais et de Berne !

Nous publions la prise de position de l’’ASC (voir ci-dessous). Edna Epelbaum, exploitante de cinéma, Présidente de l’Association Cinématographique Suisse, Vice-présidente de l’Union Européenne du Cinéma UNIC a accepté de répondre à nos questions.

Avez-vous des contacts et un suivi avec les autorités cantonales ou fédérales depuis la réouverture des cinémas ou êtes-vous complètement ignorés?

Depuis mars, nous sommes en contact régulier avec les autorités fédérales et, dans une certaine mesure, avec les autorités cantonales. Les cantons romands, à l’exception du Valais, ont pris bonne note de nos préoccupations et ont pris des mesures pour que la vie culturelle, dont les concepts de protection sont très clairs et bien mis en œuvre, ne soit pas gelée.

La culture est de manière générale la plus malmenée dans la stratégie économico-sanitaire des autorités: avez-vous des contacts avec les autres entités culturelles, si oui avez-vous un projet d’action collective pour parler d’une seule voix ou chaque domaine se bat de son côté?

L’industrie cinématographique est déjà très grande. Nous sommes en contact avec toute l’industrie, car dans notre secteur, tout le monde est concerné : sociétés de production, distributeurs, cinémas. Nous travaillons à l’échelle régionale, transrégionale et nationale. C’est pourquoi il est si difficile de faire face à cette décision prise par les cantons du Valais et de Berne. Cette décision est particulièrement fatale pour la production cinématographique bernoise. Un exemple en est le film de Gitta Gsell Beyto (dont la première a eu lieu au Festival du film de Zurich 2020 ; N.D.L.R.) prévu pour ce jeudi. Nous savons que les productions bernoises travaillent très localement, ce qui est en soi quelque chose de très positif. Mais devoir annuler la sortie d’un film dans un délai aussi court est impraticable et financièrement fatal – pour la production, la distribution et le cinéma. Nous avons élaboré des concepts de protection pour notre industrie au niveau national et les avons également mis en œuvre pour tous les cinémas de Suisse.
(…)

Lire la suite

Der Schweizerische Kino-Verband schlägt Alarm nach der plötzlichen Ankündigung der Schliessung der Kinos in den Kantonen Wallis und Bern!

Wir veröffentlichen die Stellungnahme des Verbands (siehe unten). Edna Epelbaum, Kinobetreiberin, Präsidentin Schweizerischer Kinoverband und Vizepräsidentin Europäischer Kinoverband UNIC hat ein paar unserer Fragen beantwortet:

Haben Sie seit der Wiedereröffnung der Kinosäle Kontakt zu den kantonalen oder eidgenössischen Behörden oder sind Sie völlig ignoriert?

Wir sind seit März in regelmässigem Austausch mit den eidgenössischen Behörden und teilweise auch mit den kantonalen Behörden. Die französischsprechenden Kantone mit Ausnahme vom Wallis haben unsere Bedenken sehr wohl zur Kenntnis genommen und ihre Massnahmen gesteuert, dass das kulturelle Leben, welches sehr klare und gut ausgeführte Schutzkonzepte hat, nicht auf Eis gelegt wird.

Im Allgemeinen wird die Kultur in der Wirtschafts- und Gesundheitsstrategie der Behörden am schlechtesten behandelt: Haben Sie Kontakte zu anderen kulturellen Einheiten, wenn ja, haben Sie ein Projekt für eine kollektive Aktion, um mit einer einzigen Stimme zu sprechen, oder kämpft jeder Bereich auf der eigenen Seite?

Die Filmbranche ist bereits sehr gross. Wir sind in Kontakt mit der gesamten Industrie, denn in unserer Branche sind alle betroffen: Produktionsfirmen, Verleihfirmen, Kinos. Wir arbeiten regional, überregional und national. Deshalb ist es auch so schwierig, mit diesem Entscheid der Kantone Wallis und Bern umzugehen. Gerade für die Berner Filmproduktion ist dieser Entscheid fatal. Als Beispiel wäre hier der für diesen Donnerstag geplanten Film von Gitta Gsell Beyto (der seiner Premiere im Zurich Film Festival 2020 hatte; Anm. d. Red.) zu erwähnen. Wir wissen, dass die Berner Produktionen sehr lokal funktionieren. Das ist auch ein sehr positives Zeichen. Einen Filmstart so kurzfristig abzusagen, ist unmöglich und finanziell fatal – sowohl für Produktion, Verleih wie auch Kino. Die Schutzkonzepte haben wir für unsere Branche auf nationalem Niveau ausgearbeitet und diese auch für alle Kinos der Schweiz umgesetzt.
(…)

Lire la suite

FIFF 2017 : M, de Sara Forestier ou la communication des impossibles

Lila (Sara Forestier) est bègue et s’est réfugiée dans le silence, par peur d’être nuée et muselée par un père intransigeant (Jean-Pierre Léaud). Sa vie bascule lorsqu’elle rencontre Mo (Redouanne Harjanne), un jeune homme charismatique, en manque d’adrénaline et d’amour. Ils tombent fou amoureux, mais Lila va découvrir que Mo a aussi ses secret inavouables dans notre société basée sur l’excellence et la compétition.
(…)

Lire la suite