Berlinale 2019 – Quote of The Day #3: Fatih Akin et les films d’horreur

Même si on peut ne pas être d’accord, le dernier film de Fatih Akin présenté en compétition, Der Goldene Handschuh (lire la critique), est labélisé film d’horreur, genre préféré du cinéaste allemand.
(…)

Lire la suite

Berlinale 2019 – Compétition jour #3 : Fatih Akin revient à la compétion avec un film sidérant de violence, Der Goldene Handschuh

À sa décharge, précisons tout de suite que l’histoire est vraie et que le scénario est basé sur le livre – bestseller en Allemagne – qu’a consacré Heinz Strunk au cas du meurtrier en série Fritz Honka qui a sévit à Hambourg dans les années septante.
Le film est présenté comme un film d’horreur (lire ce que dit Akin sur le genre dans la „quote of the day“). Oui peut-être, mais un film d’horreur réaliste, pas seulement parce que l’histoire est vraie mais plutôt parce qu’elle est mise en scène de telle manière que l’effet cinéma que l’on peut ressentir dans le genre s’efface au profit de l’horreur bien palpable. En cela, le film est une réussite, même s’il ne manquera pas de polariser.
(…)

Lire la suite