Locarno 2021 – Piazza Grande : Hinterland de Stefan Ruzowitzky, un thriller historique dans la Mitteleuropa des années 1920 – Ébouriffant !

Vienne, au sortir de la Grande Guerre. Un officier de l’Empire austro-hongrois, Peter Perg interprété de manière minérale par l’acteur autrichien Murathan Muslu, rentre chez lui avec quelques camarades après sept ans de captivité en Russie devenue Union soviétique. L’Autriche n’est plus ce qu’elle était : l’Empire s’est effondré et a fait place à une République. Les années 20 sont connues pour être les années folles, mais elles sont surtout le terreau de la déchéance humaine qui adviendra dans les années 30. L’émancipation sociale et artistique cache le chaos d’après-guerre qui règne, les pertes de repère, les changements de structures de pouvoirs, les déchirures soudaines et violentes du tissu et de l’ordre social paupérisent une frange considérable de la population et encouragent les mouvements anti-démocratiques. Ce choc historico-culturel, Peter Berg le prend en pleine face : (…)

Lire la suite

Berlinale 2019 – Compétition jour #3 : Fatih Akin revient à la compétion avec un film sidérant de violence, Der Goldene Handschuh

À sa décharge, précisons tout de suite que l’histoire est vraie et que le scénario est basé sur le livre – bestseller en Allemagne – qu’a consacré Heinz Strunk au cas du meurtrier en série Fritz Honka qui a sévit à Hambourg dans les années septante.
Le film est présenté comme un film d’horreur (lire ce que dit Akin sur le genre dans la „quote of the day“). Oui peut-être, mais un film d’horreur réaliste, pas seulement parce que l’histoire est vraie mais plutôt parce qu’elle est mise en scène de telle manière que l’effet cinéma que l’on peut ressentir dans le genre s’efface au profit de l’horreur bien palpable. En cela, le film est une réussite, même s’il ne manquera pas de polariser.
(…)

Lire la suite