#BackToCinema – Where We Belong, de Jacqueline Zünd, ou les affres du divorce vu par les enfants

Les parents se séparent, les enfants sont laissés pour compte. La réalisatrice Jacqueline Zünd donne à cinq enfants de parents séparés un espace pour rapporter ce que signifie être abandonné par un parent ou avoir à choisir entre eux. Ils regardent en arrière de manière réfléchie et autocritique, affichant une perspicacité impressionnante dans leur analyse non seulement de leurs propres états émotionnels, mais aussi de ceux de leurs parents.
(…)

Lire la suite

Skin, de Guy Nattiv, ou comment survivre à l’endoctrinement raciste suprémaciste – disponible en Suisse en VoD

Le réalisateur israélien Guy Nattiv a décidé de faire un film sur un néonazi réformé seulement après avoir reçu la bénédiction de son grand-père qui a survécu à l’Holocauste. Skin suit l’histoire vraie de Bryon “Pitbull” Widner, membre d’un gang de néo-nazis qui fera face à des menaces de mort pour les siens comme pour lui lorsqu’il décidera de changer de vie…

En tant que fils adoptif de deux dirigeants farouchement engagés de leur secte néonazie locale, la vie de Bryon Widner (Jamie Bell) a été façonnée dans l’ombre du mouvement suprémaciste blanc. Couvert de la tête aux pieds par des tatouages codés et violents, Widner incarne le monde dans lequel il a été élevé, alors qu’il fait de ses nuits des successions d’actes gratuits  violents d’exécutions mues par la haine et des discours fascistes martelés sans fin par son gang.
(…)

Lire la suite

Rencontre avec Ritesh Batra, le réalisateur du film Photograph sorti sur les écrans romands

Ritesh Batra est surtout connu pour son premier long métrage The Lunchbox, qui a été présenté au Festival de Cannes en 2013 et a remporté le Rail d’Or (Grand Golden Rail). Le film avec Irrfan Khan, Nawazuddin Siddiqui et Nimrat Kaur est également devenu le film étranger le plus vu à travers le monde  pour l’année 2014, et a été nominé pour un prix BAFTA dans la catégorie du meilleur film en langue étrangère.

Avant Photograph, Batra a réalisé The Sense of an Ending, une adaptation du roman lauréat du prix Booker de Julian Barnesau titre éponyme. En 2017, il a également réalisé le drame romantique américain Our Souls at Night avec les acteurs primés aux Oscars Robert Redford et Jane Fonda.
(…)

Lire la suite

Berlinale Sommer-Spotlight 2019 : Tolle Filme unter freiem Himmel in Berlin vom 15. – 18. Juli

Fast schon Tradition: Wer im Februar die Berlinale Highlights verpasst hat, kann eine Auswahl an Gewinnerfilmen und Publikumslieblingen vor dem deutschen Kinostart vom 15. – 18. Juli 2019 im radioeins Freiluftkino Friedrichshain in Berlin sehen. Präsentiert werden die Filme von den Leiter*innen der Sektionen sowie der neuen Geschäftsführerin der Internationalen Filmfestspiele Berlin Mariette Rissenbeek.
(…)

Lire la suite

Sortie en Suisse romande : Delphine et Carole, insoumuses – Le portrait passionnant de deux femmes de cinéma, d’une époque, d’un engagement !

Paris, années septante. L’une est actrice internationale, l’autre est réalisatrice vidéaste ; les deux sont franco-suisses et engagée dans le mouvement féministe. Le fruit de leur rencontre va être une production de films vidéo méconnue du grand public, phénomène d’autant plus surprenant que la qualité et la créativité issues de leur démarche sont renversantes !
Le film documentaire qui esquisse le double portrait de Delphine Seyrig et de Carole Roussopoulos s’ouvre sur une scène sidérante : dans une émission de Bernard Pivot, un grand critique gastronomique, Christian Guy, explique avec emphase pourquoi les femmes n’ont jamais été, ne peuvent et ne pourront jamais être de grandes cheffes de cuisine ni critiques gastronomiques.
(…)

Lire la suite

God Exists, Her Name is Petrunya (Gospod postoi, imeto i’ e Petrunija)

Ce petit bijou venu de Macédoine en compétition à Berlin et reparti de manière tout à fait scandaleuse bredouille du festival arrive enfin sur nos écrans. Il n’y a pas plus de justice dans le monde du cinéma que dans le monde réel, mais parfois des rééquilibrages bienvenus : alors que Juliette Binoche et son jury n’ont pas su reconnaître une once de qualité à ce merveilleux film – tout occupés qu’elles et ils étaient à primer des films français et/ou prétentieux, le public lui semble au rendez-vous dans les pays où il est déjà sorti.
(…)

Lire la suite

Berlinale 2019 – Generation: le premier long métrage du cinéaste argentin Pablo Briones décrit le quotidien de deux enfants aux alentours de La Havane; un film qui suscité les rires et la sympathie au festival – Rencontre

L’été chaud et moite arrive dans un petit village de la campagne cubaine, Puebla Textil, un village proche de la Havane. Leonel et Antuán passent les vacances en explorent un univers éloigné du monde des adultes. Avec une différence d’âge considérable, leur amitié se révèle pourtant unique, faite de entre jeux et combats, de conversations particulièrement matures sur la vie quotidienne, sur des questions existentialistes, emplies de plaisirs simples mais aussi d’ennui, un ennui qui les forge et les construit. Tous deux savourent ces moments partagés car ils savent qu’ils ne les vivrons plus puisque le plus âgé des deux enfants, Antuán  part vivre à La Havane à la fin de l’été. Alors que son ami plus âgé est attiré par la vie trépidante que va lui permettre  la ville, Leonel est obligé d’examiner sa vie et sa place dans le monde. Alors que la société cubaine traverse une période de transition, les deux amis se trouvent aussi à la croisée des chemins, dans une parabole de l’évolution de la vie des Cubains.
(…)

Lire la suite

Hommage : Agnès Varda, figure de proue de la Nouvelle Vague, laisse la rue Daguerre orpheline

Toujours alerte, distillant une énergie communicative, des propos à la fois sages et emplis de fraîcheur, mâtinés d’une malice qui se reflétaient dans ses yeux, tel un pèlerin infatigable, Agnès Varda parcourait le monde, son monde, à l’affût des moindres détails, attentive à ce qu’autrui considérait comme des broutilles qu’elle magnifiait par son observation. Agnès Varda nous semblait éternelle. Et pourtant, ce vendredi matin, en pleine projections de presse, certains téléphones se sont mis à sonner, certains journalistes sont sortis de la salle pour répondre à ces appels qui annonçaient le triste nouvelle de la disparition d’Agnès Varda : elle souffrait d’un cancer que tous ignoraient tant cette grande dame était discrète.
(…)

Lire la suite

Berlinale 2019 – Berlinale Special: Celle que vous croyez, le dernier film de Safy Nebbou offre un magnifique rôle à Juliette Binoche. Rencontre avec le réalisateur

Claire Millaud, quinquagénaire séduisante, mère divorcée de deux enfants, essaie d’oubliier que son mari l’a quittée pour une femme plus jeune en se livrant à une relation passionnelle avec un jeune amant, Ludo (Guillaume Gouix), un photographe mais cette liaison s’avère houleuse, instable et difficile. Quand Ludo met un terme à leur histoire, Claire se met à l’épier via les réseaux sociaux et pour se venger de lui, elle décide de se lier d’amitié sur Facebook avec son assistant, Alex (François Civil), âgé de vingt-neuf ans.
(…)

Lire la suite

Berlinale 2019 – Entretien avec Denis Côté pour Répertoire des villes disparues

Beaucoup de questions restées en suspens après la projection du film en compétition du festival de Berlin et toutes autant posées dans la critique sortie dans la foulée. Voici quelques réponses données par le cinéaste québécois lors d’un entretien passionnant dans lequel il parle de son film, de cinéma, du Québec et du Canada, mais aussi de la vie et de la maladie.
(…)

Lire la suite