Yuli, d’Icíar Bollaín, retrace le destin de Carlos Acosta, danseur étoile, des rues de Cuba au Royal Ballet de Londres – sur les écrans romands

Yuli est le surnom de Carlos Acosta. Son père Pedros, descendants d’esclaves africains,  l’appelle ainsi parce qu’il le considère comme le fils d’Ogún, un dieu africain, un combattant que Pedro Acosta prie et invoque régulièrement. Cependant, depuis son enfance, Yuli a toujours fui toute forme de discipline et d’éducation, se rebellant constamment contre l’autorité paternel comme contre le carcan des institutions scolaires.
(…)

Lire la suite

Berlinale 2011: PanoramaAudienceAwards PPP

The audience has cast its votes: the 13th PanoramaAudienceAward PPP, which is presented in collaboration with radioeins of rbb (Berlin-Brandenburg’s

Lire la suite

Berlinale 2011: Der PanoramaPublikumsPreis

Das Publikum hat abgestimmt: Der 13. PanoramaPublikumsPreis, verliehen von Radioeins vom Rundfunk Berlin-Brandenburg (rbb) und dem Berliner Stadtmagazin tip in

Lire la suite