Cannes 2022 : la 75ème édition du festival cannois se déroulera du 17 au 28 mai 2022

Le Festival de Cannes déroulera son célèbre tapis rouge du 17 au 28 mai au Palais des Festivals, sur la Croisette. Si tout se profile sous de bons augures, les organisateurs du plus important rendez-vous du septième art du monde ont eu maille à partir pour finaliser la composition du jury de la compétition. En effet, mi-avril, alors que la sélection des films en compétition pour la Palme d’Or avait déjà été révélée lors de la conférence de presse tenue par Thierry Frémaux, délégué général du Festival de Cannes, et son équipe, les organisateurs avaient essuyé le refus de Penélope Cruz qui avait décliné la prestigieuse invitation à présider le jury de cette 75ème édition. Finalement, après diverses célébrités pressenties, c’est l’acteur français Vincent Lindon qui a été choisi pour être le Président du Jury, composé cette année de quatre femmes et de quatre hommes. Le comédien, qui a remporté le Prix du meilleur acteur en 2015 pour La loi du marché de Stéphane Brizé, s’est dit « très honoré et fier » de se voir confier « cette splendide et lourde tâche ». Entouré de l’actrice, productrice, scénariste et réalisatrice américaine Rebecca Hall, de l’actrice indienne Deepika Pradukone, de l’actrice suédoise Naomi Rapace, de l’actrice et réalisatrice italienne Jasmine Trinca, du réalisateur, producteur et scénariste iranien Asghar Farhadi, du réalisateur, scénariste, acteur et producteur français Ladj Ly, du réalisateur et scénariste américain Jeff Nichols, du réalisateur et scénariste norvégien Joachim Trier, Vincent Lindon remettra la Palme d’0r à l’un des vingt-et-un films de la compétition, le samedi 28 mai lors de la cérémonie de clôture. La maîtresse de cérémonie pour les cérémonies d’ouverture et de clôture de cette 75ème édition est la pétillante Virginie Efira.  (…)

Lire la suite

Julie (en 12 chapitres), de Joachim Trier, présenté en compétition au Festival de Cannes 2021 et couronné par le Prix d’interprétation pour sa comédienne Renate Reinsve, à l’affiche

Oslo, de nos jours. Julie (Renate Reinsve) est une jeune femme pleine d’énergie et d’enthousiasme, mais, à la veille de ses trente ans, elle cherche encore sa voie et papillonne sans jamais vraiment s’attacher jusqu’au jour où elle rencontre Aksel, un dessinateur à succès de la culture crash underground, aimant et protecteur mais plus âgé qu’elle de quinze ans et désireux de fonder une famille. Julie refuse l’enfant qu’il désire bien qu’elle pense avoir trouvé une stabilité auprès de lui. Quand elle le quitte pour le jeune et séduisant Eivind (Herbert Nordrum), qui a lui-même quitté sa compagne Sunniva (Maria Grazia Di Meoelle), Julie espère, une fois de plus, commencer une nouvelle vie sans trop s’attacher pour autant. Un éternel recommencement qui semble être intrinsèque à la personnalité de Julie, instable tant sur le plan professionnel que sentimental. Elle entame des études de médecine mais les interrompt pour se lancer dans a psychologie tout en s’adonnant régulièrement avec passion à la photographie. Après avoir été touche-à-tout sans trop de conviction, Julie se retrouve vendeuse dans une librairie. Enjouée, sympathique, libre, frondeuse et alerte, Julie ressemble à une éternelle adolescente, sans attache ni responsabilité, qui fait de son quotidien un tourbillon d’euphorie et de joie qui contamine ceux qui l’approche.
(…)

Lire la suite