Rencontre avec Vincent Bonillo qui a ouvert les festivités du Festival La Tour vagabonde avec Les précieuses ridicules, au Parc Trembley

Vincent Bonillo, acteur de cinéma et comédien, très actif dans le monde théâtral en Suisse romande, directeur artistique de la Compagnie Voix publique, à Lausanne, nous a accordé un peu de son temps avant la représentation de samedi soir 4 mai.
(…)
A l’invitation de Valentin Rossier, Vincent Bonillo reprend Les précieuses ridicules, qu’il avait monté en 2011 et qu’il présente dans La Tour vagabonde avec une troisième distribution ; Fiamma Camesi, Pierre Spuhler, Juan Bilbeny, Valerie Liengme, Roberto Garieri, Vincent Bonillo, dans une scénographie signée Serge Perret. Pièce courte, joyau concis et spectaculaire à vocation subversive qui se déroule au sein de la bourgeoisie de l’époque. De luttes de pouvoir en querelles amoureuses placées sous le signe du travestissement, Molière avec son génie met en exergue le « ridicule » des relations humaines.
(…)

Lire la suite

La Tour vagabonde Théâtre Festival, une expérience théâtrale unique – Parc Trembley à Genève jusqu’au 20 juin 2019

(…)
Le Théâtre du Globe, par son histoire et son architecture si propice à mettre tout le public sur le devant de la scène, a alimenté l’inspiration au fil des siècles.Le temps de quelques semaines, le Théâtre du Globe a établi ses quartiers au coeur du Parc trembley, à Genève, pour La Tour Vagabonde Théâtre Festival qui propose de découvrir chaque printemps des spectacles issus du répertoire classique. Il ne s’agit pas de présenter des pièces classiques comme on exposerait des œuvres anciennes, dans un respect trop muséal, mais d’en proposer une lecture proche des problématiques contemporaines avec une esthétique moderne, réinventée.
(…)

Lire la suite

My little One – rencontre avec Frédéric Choffat et Julie Gilbert qui co-signent le film et Anna Mouglalis, son actrice principale

Un trio amoureux se retrouve réuni dans le désert de l’Ouest américain, un protagoniste à part entière dans ce film. La nature, magique, mystérieuse, parfois hostile, semble le fil conducteur de leur filmographie : en effet, en 2011, le couple réalise Mangrove, relatant le périple d’une jeune Française qui emmène son fils au Mexique dans une région où elle a vécu auparavant.Pour My little one, c’est le désert de l’Arizona qui a séduit, voire envoûté le couple de cinéastes. Frédéric Choffat  et Julie Gilbert ont découvert cette région alors qu’il s’y sont rendus pour recevoir un prix pour leur film précédent. Subjugués par ces paysages qui invitent à la méditation, le couple se sent immédiatement inspiré et décide d’y planter le décors – majestueux – de leur nouveau film.
(…)

Lire la suite