A « SOS chats », à Noiraigue, dans le canton de Neuchâtel, Tomi Tomek et Aurore Lecerf, poursuivent leurs combats pour défendre les chats harets, entre autres – Rencontre (audio)

Tomi Tomek, née en 1952 à Quakenbrük, en Allemagne, diplômée en pédagogie sociale, a travaillé comme pantomime et a participé à Berlin à la création de la première «Maison des femmes battues».  À Berlin, Tomi Tomek rencontre Elisabeth Djordjevic qui deviendra sa compagne. Elisabeth l’invite à venir découvrir la Suisse, plus particulièrement le canton de Neuchâtel. Mais Tomi nourrit depuis longtemps le rêve d’aller vivre aux États-Unis. Tomi part donc chez l’Once Sam où elle travaille dans un refuge. Sans trop s’éterniser aux États-Unis, elle retrouve sa compagne et toutes deux achètent une grande bâtisse située à l’orée de la forêt à Noiraigue, avec vue sur le Creux-du-Van. Avec Elisabeth, Tomi Tomek fonde l’association «SOS Chats», dont elles font protéger le nom, mais celui-ci est malheureusement repris dans un autre canton romand.

— Tomi Tomek avec Coco sur ses genoux, Aurore Lecerf avec Melody sur ses genoux et Cara, chat abyssin, sur le dossier du canapé
© Firouz Pillet

Depuis quatre décennies, le duo de Pasionaria s’est voué corps, cœur et âme aux chats. En 2018, Elisabeth s’en est allée retrouver ses protégés disparus au paradis des chats, mais Tomi Tomek, entourée de bénévoles et assistée par Aurore Lecerf, poursuit ses multiples combats : elle se bat contre la commercialisation des peaux de chats, contre l’autorisation aux chasseurs de tirer sur les chats harets, pour la protection à l’aide de drones des faons mutilés par les faucheuses. La présidente de la Fondation SOS Chats a même écrit à la ville de Dubaï pour dénoncer l’extermination des chats abandonnés, une politique qui était mise en place dans l’optique de l’exposition universelle fin 2021.

Par ce radieux samedi du mois d’avril, Tomi Tomek et Aurore Lecerf nous ont accueillis dans l’accueillante maison de « SOS chats », à Noiraigue, située au bout d’un chemin de terre, entouré de vastes jardins clôturés où les cent-huit pensionnaires actuels se meuvent à leur convenance, passant du salon douillet au four de faïences aux bancs ensoleillés devant la maison puis au jardin. Oups ! J’ai mentionné des pensionnaires… Mais il semblerait que ce soit Tomi Tomek qui habite chez eux tant les nombreux chats vaquent à leurs occupations en toute sérénité, mais manifestent beaucoup affection aux visiteurs, se lovant instantanément sur leurs genoux et quémandant des caresses.

Assises dans leur petit salon, entourées par Coco, Cara, Melody, Snickers, Petit Luron, Knut, Tomi Tomek et Aurore Lecerf nous parlent du dernier combat qu’elles mènent : elles espèrent obtenir l’interdiction de tir sur les chats harets dans le canton de Neuchâtel. Le tandem de femmes a lancé une pétition qui a récolté un franc succès auprès de la population, ce qui retranscrit l’évolution des mentalités. Lorsque nous les avons rencontrés, Tomi Tomek et Aurore Lecerf appelaient de tous leurs vœux une réponse positive à leur pétition de la part du Grand Conseil neuchâtelois. En obtenant, canton par canton, l’interdiction du tir sur les chats harets, les deux protectrices des chats espèrent pouvoir atteindre la coupole bernoise.

Tomi Tomek continue ses combats, toujours aussi vaillante et pugnace, faisant jouer ses contacts politiques. En 2001, le refuge de « SOS chats » accueillait trois-cent-vingt-huit félins mais le nombre des pensionnaires actuels atteint la moitié. Tomi Tomek reste à bord du navire mais passe progressivement le flambeau à son bras droit, Aurore Lecerf. Brigitte Bardot, soutien infaillible de « SOS chats » depuis les débuts, a signé la préface de l’ouvrage intitulé SOS chats, de Bernadette Richard, publié à L’âge d’homme, avec des dessins de Poussin, Raymond Bürki, Pierre Gisling, Marie-Eve Racine, ainsi que la préface d’Aux Noms des Chats, publié par la Pasionaria. Avec affection et admiration, Brigitte Bardot désigne Tomi Tomek comme sa «soeur de combat» pour la cause animale et qualifie « SOS chats Noiraigue » de « refuge-modèle » et dit de sa co-fondatrice :

« Un amour infini et une douce complicité unissent tous ces petits protégés à leur chère bienfaitrice. »

L’infatigable Tomi Tomek s’est consacrée aux chats toute sa vie et a soigné et sociabilisé deux-mile-cinq-cents chats en quarante ans. Le livre relate des anecdotes et des histoires, accompagnées de photographies, et contient de nombreux noms de chats, un bréviaire qui peut inspirer les futurs humains adoptant des chats. Tomi Tomek dispense une méthode infaillible qui a fait ses preuves avec le temps, muant les chats maltraités, effrayés, apeurés par les humains en boules de poils d’amour grâce à l’aide de comportementalistes. Remis en confiance à leur rythme, les chats sont d’une douceur et d’une quiétude exceptionnelles, preuve de l’efficacité de la « Méthode Tomi Tomek ».

Tomi Tomek a vu la société changer et les mentalités évoluer au fil du temps. Avec tristesse et colère, elle se remémore que les chats harets pouvaient être jetés contre les murs par les paysans car considérés, à tort, comme nuisibles. D’ailleurs, avant la votation sur les pesticides, Tomi Tomek et Aurore Lecerf faisaient le constat que l’on parlait déjà de la diminution de la biodiversité sans accuser le chat. Depuis que la loi sur les pesticides est passée, le nouveau coupable est tout trouvé ! Lorsqu’elles ont accueilli la sous-signée, Tomi Tomek et Aurore Lecerf se mobilisaient afin que les chats harets ne soient plus tirés par le garde-chasse. Depuis ce premier entretien, le Grand Conseil neuchâtelois a refusé d’interdire le tir sur les chats harets. Nous avons récolté les réactions de Tomi Tomek et Aurore Lecerf au lendemain de ce refus qui suscite leur désolation mais aussi leur colère. En 2014, les Verts libéraux ont édité « Neuchâtelois extraordinaires », un ouvrage broché dans lequel figurent vingt portraits de personnalités du canton de Neuchâtel, des figures marquantes qui ont œuvré pour la région. Parmi les vingts portraits figure celui de Tomi Tomek.

Première rencontre audio avec Tomi Tomek et Aurore Lecerf à Noiraigue le 23 avril 2022.

 

Deuxième entretien audio avec Tomi Tomek et Aurore Lecerf par téléphone le 11 mai 2022.

 

Firouz E. Pillet

www.soschats.org

© j:mag Tous droits réservés

Firouz Pillet

Journaliste RP / Journalist (basée à Genève)

Firouz Pillet has 708 posts and counting. See all posts by Firouz Pillet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*